Everything is changing for nothing

We may have lost our innocence about the world––and about the traces of darkness in our own hearts––but we are still prisoners of hope.

Wherever you go,you will see things are changed.But it is not sure if is for the best.See around you.Many things call for despair because our everyday lives are not changing.What a pity!As many of us have learned, resignation and despair are not the only options.

We may have lost our innocence about the world––and about the traces of darkness in our own hearts––but we are still prisoners of hope. Our formative glimpses of a new heaven and a new earth may have come and gone, but their influence still lingers. However chastened or weary we may be, a sense of expectation remains.

What Jesus called the Kingdom of God is a future of human flourishing and divine blessing that still pulls on us with gravitational force. Its current absence doesn’t dim our faith. It only intensifies our longing.Just as a treasure hidden somewhere.It belongs to you to look for it…

See also:Benefits for your site!

By P.B

Rwanda:Mgr Thaddée Ntihinyurwa,archevêque de Kigali, devant le Tribunal

Mgr Thaddée Ntihinyurwa comparaîtra devant le Tribunal comme si les apparitions de Kibeho constituaient une infraction.Mais cette affaire permet de mesurer les risques dune telle procédure.

Suite aux accusations de Monsieur Harerimana Herman,Monseigneur Thaddée Ntihinyurwa est sommé de comparaitre devant le Tribunal.Cela paraît une procédure normale(prouver son innocence)et la preuve d’une justice impartiale dans un État laïc!

Pour nous,cette affaire permet plutôt de mesurer le risque d’une telle procédure dans le temps et la gravité de son caractère.C’est ce que nous voulons démontrer dans ces quelques lignes qui vont suivre.

Le risque dans le temps

En considérant les faits avancés par l’accusateur,nous pensons fermement que la poursuite de ce contentieux contre l’Église aura un ou plusieurs risques dans le temps.Le premier risque est de faire croire que les apparitions de Kibeho constitueraient une infraction contre l’article 36 de la Constitution rwandaise: »Droit aux activités de promotion de la culture nationale. »

Cela voudrait dire que ces apparitions ont été un obstacle aux initiatives de Herman de « promouvoir la culture rwandaise et de réintroduire le culte de Lyangombe », tel que celui-là s’en prévaut.

Le deuxième risque n’est pas moins perceptible:en se portant comme partie civile,Monsieur Maniragaba veut malencontreusement montrer que l’Etat aurait failli à son « devoir de sauvegarder et de promouvoir la culture nationale » (article 47 de la Constitution.)

Il en va vraiment de la crédibilité de nos tribunaux de déterminer l’acceptabilité de telles plaintes avant de trainer les gens sur le banc des accusés.Nous lançons cette alerte pour que chacun puisse faire attention à la gravité de telles dérives.

By P.B

Kigali-CHUK:Umugore yaguye mu bitaro,umuryango ufatwaho ingwate

Umuryango wa G.C. uratabaza.Vuba aha umukobwa wabo A.M.wari wabasuye,yagiye mu bitaro bikuru bya Kigali(CHUK)yoherejwe n’ibitaro bya Byumba.Mu gihe umuryango wari witeguye ko agiye gutaha,inkuru y’incamugongo ibageraho ko yitabye Imana.

Ntibyatinze na facture iza imena umutwe: 1 070 000frw(1300€).Umugabo we yayikubise amaso ahita acaho arahunga ,kuko batari baratanze Mitiweli kubera amafaranga y’ishuri y’abana 4 kandi nta kazi gafatika uwo mugabo afite.

Ngo aho bari batuye mu Bugesera, babaga mu nzu bakodesha kuko na ho bahageze bahunze amadeni y’ababagurizaga amafaranga yunguka.Ibitaro byagezeyo bibura icyo bifata ni ko kugwatira umwana w’umukobwa warurwaje nyakwigendera.

Muri ibyo bihe,umuryango warariraga ariko wiryaga icyara ngo ibitaro nibigwatira umurambo barawureka maze byo byirwarize.Siko byagenze kuko kwa muganga na bo bamenye ubwenge: baravura ariko ntibahamba.

Ibibazo byabaye insobe, nuko abaturanyi n’inshuti bagomba kwegeranya ubufasha ngo bacyure umurambo n’ibihano bitarajyaho umusubizo.Begeranyije asaga gato ibihumbi 800.Ubwo umuryango ugomba gushakisha ibyo bihumbi 500 (600€)bisigaye.Nguko rero uko Nyakwigendera yashyinguwe mu isanduku no mu mva bitajyanye n’igihe.

Niba hari abafite umutima n’ubushake bwo gufata mu mugongo abasigaye kugira ngo hishyurwe nibura iyo facture, bazabitumenyeshe kuri uru rubuga.Ubwo bene rwo bazadufasha gushyiraho uburyo n’inzira inkunga yanyu yagera kuri abo bayikeneye.

Birihutirwa,dore ko n’abanyeshuri bagiye kujya mu biruhuko.Abo bana 4 bazamera gute?Uwagira igisubizo yatubwira.

Munyanziza Fabrice/Nyarugenge

Cameroun: Paul Biya sous le parapluie des Bamilékés!

Sans faire de la politique,les Bamilékés connaissent les voies d’assurer leurs affaires en soutenant ,de tous les moyens,un président qui sait en tirer parti.Ce n’est pas à Paul Biya de s’en priver…

Il y en a qui se demandent pourquoi le président Paul Biya a pu garder si longtemps son fauteuil sans conteste ni protestation.Les plus avisés affirment qu’il le doit  aux Bamilékés qui restent le groupe ethnique le plus disséminé sur l’ensemble du territoire camerounais.Très souvent meilleurs commerçants, ils ne comptent qu’à prospérer, passant aux yeux de certains pour des envahisseurs.

Au Cameroun, il est connu que les Bamilékés sont globalement des féodaux qui attachent trop d’importance à l’argent et au bien-être. Dans un pays où seule la parole de celui qui a le plus gros portefeuille compte,peu de Bamilékés sont disponibles pour l’aventure politique.Ce qui n’est pas à déplaire aux politiciens.

Même s’ils sont décrits comme « une communauté intelligente, industrieuse, orgueilleuse […], remuante et progressiste » les Bamilékés, champions des intrigues, ne font donc pas de la politique : ils se contentent de plaire au chef afin d’assurer leur business et leurs arrières.

Japonais d’Afrique

A l’instar des Japonais ,le Bamiléké est doué pour les affaires et habitué à se débrouiller. Il se tient éloigné des postes de fonctionnaire ou de commis de l’État. Et le colonisateur se méfiait de ce sujet, qu’il ne parvenait pas à maintenir sous sa coupe.

Japonais d’Afrique,il était considéré comme un rebelle ,pendant la colonisation.De ce fait,il est exclu du champ politique et des cercles du pouvoir. Après l’indépendance, sa principale préoccupation a été de s’enrichir par des « arrangements » avec l’État .

A lire :Les Bamilékés et la politique

Paul Biya 1
Un mystère pour sa prochaine réélection en 2018?Il y réfléchit.

Paul Biya a su jouer sur ces fibres.Les Bamilékés ont tout à gagner avec lui.Sachant que rien ne les amènerait à comploter contre lui,le président de 84 ans se traine bien dans ce parapluie des Bamilékés.Ne leur empruntera-t-il pas jalousement leurs masques pour voir clair dans son prochain mandat de 2018 et favoriser encore leur prospérité?

By Kouam Ayuk/Bamenda

Afrique du Sud: Mandela Day ou le complexe de l’héritage

En Afrique du Sud,le désenchantement est total. « Mandela Day » de chaque année va-t-il encore revivre l’espoir du changement?

Mandela a voulu un pays sans apartheid ni inégalités.Il a lutté pour un pays de bonté,d’Ubuntu.Il avait la vision d’une nation arc-en-ciel où Noirs et Blancs seraient réconciliés.

Après sa mort,son héritage est très lourd et complexe pour l’Afrique du Sud. L’abîme des inégalités s’approfondit. La majorité des Noirs continuent de subir le désastre de la pauvreté.

Résultat de recherche d'images pour
A cause du chômage et de la pauvreté les jeunes jettent dans la rue.

L’ANC (African National Congress)est en perte de vitesse. La corruption gangrène les hauts responsables du parti,principalement Jacob Zuma,président. Le désenchantement est total.

Mandela Day de chaque année va-t-il encore revivre l’espoir du changement sinon de la révolution non-sanglante?

By P.B

Étonnante découverte de la première Sage-femme

Pour enseigner les bonnes pratiques,elle a eu une idée originale:confectionner des mannequins qui permettent aux élèves(sages-femmes)de se former aux bons gestes conformément à l’anatomie féminine.

Si les accouchements peuvent aujourd’hui se dérouler dans une ambiance détendue, c’est parce que le personnel possède un savoir-faire médical.C’est un savoir-faire dont les bases ont été jetées il y a environ 300 ans,en France.

À l’époque, une femme enceinte sur dix perdait la vie au moment de la donner. Pour remédier à cette hécatombe qui conduisait au dépeuplement du pays, les ministres de Louis XV(1759) font appel à une sage-femme : Angélique Marguerite du Coudray(1712-1794).

Formation à l’accouchement

À 47 ans, madame du Coudray entreprend un long voyage de 25 ans à travers toute la France, au cours duquel elle va enseigner l’art des accouchements. Car dans les campagnes, depuis le Moyen-Âge, les accoucheuses au chevet des femmes n’ont aucune formation. Ce sont les matrones.

Malgré la pudeur de l’époque qui impose à la femme enceinte de garder ses vêtements, la matrone a tout de même acquis un savoir-faire empirique. Mais lorsque les choses tournent mal et que l’enfant ne sort pas, la matrone n’a d’autre recours que de s’en remettre à Dieu et sacrifier l’enfant pour sauver la mère.

Madame du Coudray veut rompre avec ces traditions en formant des sages-femmes. Pour enseigner les bonnes pratiques, elle a une idée originale : elle confectionne des mannequins. L’objectif était d’aider les élèves à manipuler les mannequins qui reproduisaient parfaitement l’anatomie féminine pour se former aux bons gestes.

Grâce à ces mannequins plus vrais que nature, et comme machine de démonstration, 10.000 sages-femmes vont être formées aux techniques d’accouchement pour remplacer les matrones accoucheuses.

Il est clair que,même actuellement,si les politiques y mettaient de la volonté et des moyens, les femmes, dans certains pays, cesseraient de mourir nombreuses pendant les accouchements.Peut-être qu’il y a des initiatives qui dorment dans les placards, faute de soutiens.

Sources: Allodocteurs.fr
By P.B

Livre « Face au monde des Sans »

Les "Sans" à qui ce mot colle à l'existence comme une seconde peau sont-ils toujours des hommes et des femmes?A nos yeux,à leurs yeux?...Oui,il est là,cet autre,ce "Sans",et souvent pour longtemps.Il n'est pas de passage.Il vit,désire,espère,attend...Homme sans papiers,sans logement,sans emploi...saura-t-il par où sortir?

€10,00

 

Congo-Brazzaville: Élections législatives, les bras croisés.

Sur 711 candidats acceptés,combien seront-ils élus sous les couleurs de l’opposition et du changement?

Au Congo-Brazzaville, deux millions d’électeurs sont appelés aux urnes, pour renouveler l’Assemblée nationale. Le parti du président Denis Sassou-Nguesso, réélu l’an dernier dans une présidentielle contestée, est donné favori alors que l’opposition est divisée.

Les obstacles aux résultats incontestables sont énormes.La libération de prisonniers politiques n’a pas eu lieu.La région du Pool est en guerre.Les populations vont-elles voter pour ceux qui les ont dispersées par les bombardements?

Les rescapés croisent les bras.Ils laissent les morts faire entendre leurs voix dans les urnes.Pour Mgr Louis Portella, évêque de Kinkala, la préfecture du Pool, il est difficile d’imaginer que les 81.000 déplacés puissent voter, même si des bureaux de vote auraient été installés près des centre-ville ou placés dans les camps d’accueil.

Ce dimanche 17 juillet,le clan de Sassou Nguesso en sortira victorieux,comme toujours.Sur 711 candidats,combien seront-ils élus sous les couleurs de l’opposition et du changement? Les 151 députés attendus prouveront s’ils appartiennent à la nouvelle République.

By Makussi André/Kinkala

Rwanda: Eglise catholique accusée d’avoir reconnu les Apparitions de Kibeho!

Mgr Thaddée Ntihinyurwa, Archevêque de Kigali,devra répondre aux accusations inattendues et inhabituelles contre l’Église:compétence ou incompétence dans les affaires religieuses et culturelles.

C’est Mgr l’Archevêque Ntihinyurwa qui passera devant le Tribunal de Première Instance de Nyarugenge,le 20 septembre 2017,au nom de l’Église catholique du Rwanda.Le plaignant est le nommé Manirareba Herman.

Deux chefs d’accusation sont portés contre l’évêque et contre l’Église:

atteinte à la dignité de tous les Rwandais en remplaçant la culture traditionnelle(rwandaise)par la culture juive dont s’est imprégnée l’Eglise catholique de Rome;
incompétence dans la reconnaissance des apparitions de Kibeho du 28 novembre 1981 au 28 novembre 1989 où la Mère de Jésus est apparue en tant que Mère du Verbe(Nyina wa Jambo).
L’accusateur prétend être plus compétent pour affirmer que ce n’est pas la Mère de Jésus qui est apparue mais plutôt Nyirarumaga,la Reine-Mère de RUGANZU II NDOLI,roi conquérant des années 1600 et moments de troubles au Rwanda)

A lire sur Igihe: Mgr Thaddée Ntihinyurwa yatumijwe mu rukiko

Effacer l’Église catholique et toutes les autres  religions chrétiennes

Les demandes de Monsieur Harerimana vont plus loin encore:que l’Eglise catholique soit principalement bannie au Rwanda;que toutes les religions chrétiennes et autres associations cultuelles soient dissoutes;que soit seulement réadmise la religion traditionnelle rwandaise.

Même si ses motivations ne sont pas claires,il est convaincu que le Tribunal est habilité à statuer dans les matières de la foi pour les religions qui ont des institutions fortes et reconnues comme l’Église catholique!Il revient à ce Tribunal de clarifier en quoi ce plaignant est lésé dans ses droits ainsi que le degré de préjudice subi à cause des apparitions de Kibeho.

Réparations financières sans équivalent

Sans établir aucun lien de causalité entre ces apparitions et le génocide des Tutsi, Herman parvient à faire des calculs abracadabrants des dommages et intérêts:pour 1.074.017 de Tutsi et 12 millions de Rwandais,chacun devant recevoir 400 000$!

Déchiffrement inouï

En faveur des premiers:1 074 017x 400 000x 2017(année ?)=866 516 915 600 000$. En faveur des seconds:12 000 000x 400 000x 2017=9 681 600 000 000 000$. Ce sont des sommes sans équivalent dans la monnaie rwandaise(Frwa)!

Quelques questions surgissent:Pourquoi ce chiffre 2017 est-il pris en considération?S’agit-il de faire payer à l’Eglise du Rwanda(jeune de moins de 200 ans!)les torts endossés à la période de tout le christianisme?L’accusateur veut-il nous faire comprendre que le génocide est préparé depuis la naissance de Jésus?

Face à de telles accusations inhabituelles,le Tribunal devra rétablir l’équilibre entre la loi et la raison.Affaire à suivre…

By P.B

Ghana: pays où le handicap est signe de possession démoniaque!

Le Ghana est un bel exemple du traitement des personnes handicapées en Afrique.Comme dans la plupart des pays moins développés, la croyance populaire veut que ces personnes  le soient par punition divine ou possession démoniaque.Ce qui est le cas pour le Ghana.

Isolement total

Quoique toléré,le handicap d’un membre de la famille est un fardeau très lourd pour tout le monde.Des bébés nés avec un handicap sont parfois empoisonnés ou noyés à la demande de leurs parents.

Si les personnes en fauteuil roulant sont relativement acceptées,l’accueil des handicapés mentaux,quant à eux, est déplorable.Dans certains endroits,ils sont conduits dans des salles de prières,communément appelés « camps de prière. »

Les gourous des maladies mentales s’improvisent en guérisseurs de mauvais esprits.Sous une pluie de prières semblables à la torture,ces prophètes prétendent guérir de telles maladies par les chaînes et le jeûne.

Inaccessibilité des droits

Certes,au Ghana, la loi sur l’invalidité est adoptée en 2006,mais les personnes handicapées n’ont pas toujours accès aux soins hospitaliers.Les 3 hôpitaux psychiatriques de ce pays(Accra,Pantang et Ankaful),non seulement sont saturés mais encore ressemblent à un enfermement aux conditions inhumaines et dégradantes.

Il en est de même au Congo Brazzaville.Là, ce n’est pas seulement la question d’accessibilité aux infrastructures sanitaires.Les adultes sont aussi discriminés jusqu’à l’obtention de la carte d’identité nationale. Celle d’invalidité n’est pas encore à l’ordre du jour.
Ils attendent le moment où leur sera appliqué pleinement le principe d’égalité en tant personnes.

By P.B

Livre « Face au monde des Sans »

Les "Sans" à qui ce mot colle à l'existence comme une seconde peau sont-ils toujours des hommes et des femmes?A nos yeux,à leurs yeux?...Oui,il est là,cet autre,ce "Sans",et souvent pour longtemps.Il n'est pas de passage.Il vit,désire,espère,attend...Homme sans papiers,sans logement,sans emploi...saura-t-il par où sortir?

€10,00

Elle est millionnaire, mais n’a pas d’amis

Jane Park est une jeune fille britannique dont la vie est devenue un enfer après avoir gagné la loterie d’Euro Millions. Elle a eu une cagnotte de 1 million de livres(1.2 millions d’euros). Elle avait seulement 17 ans.

Quatre ans plus tard,elle avait tout acheté(Range Rover,)pour avoir plus de propriété;elle avait voyagé et tout essayé pour changer son physique(nouvelle poitrine plus saillante..). Elle n’est pas satisfaite.Elle a l’impression d’avoir 40 ans!

Elle a de l’argent mais n’a pas d’amis.N’étant pas si jolie,les hommes l’approchaient pour son argent et non pour ce qu’elle est.Elle est toute seule dans ce monde des millionnaires et des affaires.

Déçue,elle cherche encore l’amour et pouvoir travailler normalement.En même temps,elle décide de poursuivre en justice la société,Française des Jeux qui gère cette loterie au Royaume-Uni.

Elle l’accuse de négligence,car elle n’a pas respecté la majorité(18 ans). Et au lieu de rendre l’argent,elle demande dommages et intérêts.Cela veut dire encore plus d’argent.C’est vraiment de l’adduction!

See more: Millionnaire et déçue

By P.B

Si cet article vous a plu,n’hésitez pas à le partager sur Facebook ou à l’envoyer à vos amis.Vous nous aiderez ainsi à faire connaissance avec eux!

Imikino: Ni iki cyateye umutoza Masudi wa Rayon Sports kwegura?

Nyuma y’imyaka 2 atoza Rayon Sports,Masudi Djuma yatunguranye.Ubwo Gikundiro yatsindaga ikipe ya Azam FC ku mukino wa gicuti wo kuri uyu wa gatandatu tariki ya 7/07,byabaye ibirori bivanze n’agahinda kuri bamwe batasobanukiwe igiteye Masudi kwegura,n’ubwo we avuga ko ari impamvu ze bwite.Ese ni byo koko?

Gutsindwa na Espoir FC

Kuba Rayon Sport itarashoboye no gutwara igikombe cy’Amahoro,ishobora kuba imwe mu mpamvu ubuyobozi bwa Rayon Sports bwahereyeho bufata uyu mutoza nk’ufite ubushobozi buke,dore ko bari baherutse no kumuhagarika.

Muri icyo gikombe cy’Amahoro,Gikindiro yatsitariye kuri Espoir FC yayibujije kugera kuri 1/2.Yarangirije ku mwanya wa 3 kuko cyatwawe na APR FC.Bamwe ntibatinye kuvuga ko umutoza yaguzwe,akitsindisha ku bwende kugira ngo ahe indi kipe amahirwe.

Kudahabwa igikombe ku gihe

Indi mpamvu ishobora gutera uku kwegura,ni ishingiye ku zindi zatumye Rayon Sports idahererwa ku gihe igikombe cya Shampiyona yatsindiye.Kuki bitishimiwe cyangwa ngo bishishikarirwe nk’uko bisanzwe bigenda ku yandi makipe?

None se ntibitangaje kubona FERWAFA,Ishami ry’Umupira w’Amaguru mu Rwanda,itegereza amezi abiri kugira ngo yemeze ku mugaragaro ko Rayon Sports yatsindiye icyo gikombe?

Kubera ubwumvikane buke hagati y’ubuyobozi bwa Gikundiro na FERWAFA,Masudi ashobora kuba yarabonye Rayon Sports izagorwa bikomeye no kongera gukoza intoki kuri bene kiriya gikombe mu myaka ya vuba.

Azasimburwa n’uyora akayabo

Ikindi gikomeye ni imishahara y’abakinnyi ikunze kuba ikibazo muri iyi kipe,bigatuma ab’abahanga bigendera mu yandi makipe abahemba neza.Ibi Masudi yabifataga nk’aho Rayon Sports yabaye Pépinière!

Na we ashobora kuba atagishoboye gukomeza gutoza Rayon Sports kubera kuyikunda gusa.None haba hari indi kipe ikomeye yamaze kumutera imboni no kumwizeza agatubutse?

Ikibabaje ni uko abayobozi ba Rayon Sports bazirukira gushaka umutoza w’umunyamahanga(umuzungu)bazahemba akayabo k’amadorari yikubye incuro icumi cyangwa zirenga ayo bageneraga Masudi.Muri icyo gihe kandi abakinnyi bamenyereye bazaba bayishizeho bigendera.

Muti  « bazashaka abandi na bo bakomeye! » Reka dutegereze…

By P.B

Vous les pauvres,à vous la faute!disent les G-20.

Seulement 20 pays décident de l’avenir du monde,-Si l’avenir il y en a,bien sûr!Ils se réunissent par l’esprit de grandeur.Les plus petits ne peuvent pas y entrer.Mais ne sont-ils pas là et partout pour défendre leur propres intérêts?

A Hambourg ou ailleurs,leurs discours s’adressent généralement aux responsables, absents,de tous les malheurs:les pauvres.Surtout, les Africains.Ce Groupe des 20 est d’accord sur l’essentiel: inonder de leurs marchandises, les marchés des pauvres en se protégeant davantage.

Et de fait,ce sont les pauvres qui ont besoin de consommer plus(des choses de moins de qualité) parce que leurs besoins sont énormes.Nous devons penser pour eux,se disent-ils.Et nous investirons, chez eux ,nos capitaux avec attention.Ah,oui!Nous les capitalistes,nous sommes très attentifs aux grands profits.

Mais, vous les pauvres,vous ne faites attention à rien.Vous nous envoyez votre bois précieux avec tous les déchets,sans aucune valeur ajoutée.Nous,nous faisons l’effort de le transformer et de l’adapter à vos besoins.Si vous appréciez ce travail,vous le paierez en conséquence,n’est-ce pas?

Les habitants de Kouilou(Congo Brazaville) regardent le bois passer sans savoir où il va(« La Jaune et la Rouge »)

Voyez comment vous faites pour votre or,diamant et le pétrole! Tout est dans votre sous-sol, mais vous ne pensez pas à l’ensemble.Vous détruisez le climat et l’environnement. Nous allons réduire le prix de ces matières premières.Vous apprendrez à préparer autrement l’avenir.

 

De l'or et pétrole
S’ils luttent ainsi pour la vie ou la survie,qui leur parlera d’hygiène ou de normes de sécurité?

De plus,il est temps de nous mettre au vert,favoriser l’écologie(énergies renouvelables) pour vous tirer de l’enfer de l’or noir.Ainsi,vous n’aurez plus besoin d’envoyer vos jeunes dans nos pays afin de réclamer,dans les larmes,les biens supposés leur appartenir.Ce sera la fin de l’immigration et de la mort des migrants,vos concitoyens,dans la méditerranée.Vous saurez les garder chez vous en créant d’autres emplois.

By P.B

Akarere ka Gisagara : utura umuba w’ibijumba ukabara inoti!

Abaturage b’Akarere ka Gisagara bararamya igishanga cy’Akagera.Kuva aho bemerewe guhingamo ibijumba ntibagitaka inzara

Reka dutangire twibutsa ko Akarere ka Gisagara kabarizwa mu Ntara y’Amajyepfo,kakaba kagizwe n’Imirenge ikurikira: Gikonko, Mugombwa, Nyanza, Gishubi, Kigembe, Mamba, Musha,Save,Kansi,Kibirizi,Mukindo,Muganza na Ndora.

Kuva hajyaho gahunda y’uko ibishanga bigomba guhingwamo imiceri n’ibigori nk’ibihingwa byatoranyijwe, igihingwa cy’ibijumba cyari kimaze kuba ingume mu Karere ka Gisagara ndetse n’ahandi henshi mu Ntara y’Amajyepfo.

Nyamara mu Mudugudu wa Nkunamo mu Kagari ka Nyakibungo ho mu Murenge wa Gishubi, bo ibijumba barabihinze , none ubu bafite ibyo gutunga ingo bihagije kandi barimo no kugurisha imbuto y’imigozi bakabonamo amafaranga menshi.

Nk’uko abahaturiye babyivugira , Continuer à lire … « Akarere ka Gisagara : utura umuba w’ibijumba ukabara inoti! »

Libye:ces Africains condamnés à l’esclavage humanitaire

C’est désormais un passage obligé pour traverser la Méditerranée.Le chaos et le désordre dans ce pays de Saint Augustin seraient une brèche pour joindre la terre des anciens maîtres.Mais les Libyens veulent montrer à cette foule en perdition, de quelle manière ils sont mieux que les maîtres du passé,experts en traite négrière.

Jeu d’intérêt

Ces Africains au visage bigarré et aux langues variées ont jeté tous leurs dés.Ils n’ont d’autres intérêts que de traverser la Méditerranée.Nombreux sont ceux qui ne comptent plus les jours tant la valeur de leur vie dépend du temps qu’il fera demain pour passer au paradis de l’Europe leur présenté sur les écrans des Télés ou dans les pages des grands journaux.

Passeurs et migrants entrent ainsi dans le jeu d’intérêts contradictoires.Les uns répondent à la demande pressante(aider à passer),les autres achètent des services à rentabilité prometteuse (atterrir en Italie ou ailleurs). Les uns sont enrichis par les misérables,les autres se sont endettés pour construire un avenir ailleurs.

Migrants en détention à Tripoli,le 21 février 2017,selon Reuters.

De la sorte,les marchés de ces services-esclaves continueront de fleurir en Libye, car ces clandestins n’oseront pas hausser le ton contre les pratiques de leurs hébergeurs. Qui plus est,les Libyens qui se considèrent comme les Européens, parce que Méditerranéens, n’arrêteront pas leur hargne contre ces Africains qui ont fui les guerres et qui sont marqués par les blessures du désert.Noirs,ils sont la proie facile à localiser.

L’Europe ferme les yeux

Ces pratiques « esclavagistes » en cours en Libye ne sont pas moins comparables à celles du temps de l’esclavage sur l’île de Gorée, au large de Dakar.Une seule différence: pour se protéger contre le flux des migrants sur son sol, lEurope ferme les yeux sur ces pratiques inhumaines,de violence organisée.

Quoi qu’il en soit,ces clandestins doivent travailler pour leurs patrons en effectuant les tâches que les nationaux ne veulent plus faire:construction,lavage de voitures,fermes…Après,ils tenteront encore et encore aussi longtemps qu’ils auront de quoi payer les passeurs.

Soutien à l’esclavage humanitaire

Selon les accords de La Valette du 3 février,l’Union européenne a débloqué 200 millions d’euros pour aider la Libye à ramener les migrants récupérés en mer sur ses côtes.Dans ces conditions,cette aide n’est-elle pas un soutien à l’esclavage humanitaire?

Point n’est besoin de savoir le sort de ces pauvres quand ils retournent sur ce sol libyen.L’important est fait:éviter qu’ils arrivent en Europe.Tant pis s’ils croupissent comme des malfaiteurs dans des prisons ou détentions pour migrants. Le droit humanitaire ne compte plus.

By P.B

Le Pape pour le Soudan du Sud: 500 000 dollars de soutien

A défaut de se rendre personnellement dans ce pays meurtri par le guerre fratricide depuis l’indépendance de 2011,le Pape François a accordé au Soudan du Sud un soutien financier d’une valeur de 500 000 dollars.

Cette aide manifeste la préoccupation et l’attachement de l’Église au Développement humain intégral.Elle sera orientée aux projets de santé(deux hôpitaux à Wau et Nzara),d’éducation(bourses d’étudiants destinés à l’enseignement des écoles secondaires),et d’agriculture(déplacés qui ont besoin d’autosuffisance alimentaire par le biais de la Caritas Internationalis.)

Le Pape ne les oublie pas

Si les conditions d’une visite si souhaitée pour le mois d’octobre ne sont pas remplies,le Pape n’oublie pas ces personnes qui vivent dans la tourmente et le désespoir.

Non seulement il prie pour elles, mais encore il rappelle aux grandes puissances d’agir vite et efficacement au lieu de se murer dans le silence et l’indifférence.Son geste et son cri auront-ils un écho?

Remerciement des évêques du Soudan du Sud

Comme s’ils ne s’y attendaient pas,les évêques n’ont pas tardé à exprimer leur satisfaction pour cette donation du Saint Père.Ils affirment qu' »elle sera utile pour  créer une large conscience relative à la construction de la paix et promouvoir la dignité des marginalisés dans le but de réaliser un développement et une paix durables. » A voir si cela sera fait.

By P.B