Vous les pauvres,à vous la faute!disent les G-20.

Seulement 20 pays décident de l’avenir du monde,-Si l’avenir il y en a,bien sûr!Ils se réunissent par l’esprit de grandeur.Les plus petits ne peuvent pas y entrer.Mais ne sont-ils pas là et partout pour défendre leur propres intérêts?

A Hambourg ou ailleurs,leurs discours s’adressent généralement aux responsables, absents,de tous les malheurs:les pauvres.Surtout, les Africains.Ce Groupe des 20 est d’accord sur l’essentiel: inonder de leurs marchandises, les marchés des pauvres en se protégeant davantage.

Et de fait,ce sont les pauvres qui ont besoin de consommer plus(des choses de moins de qualité) parce que leurs besoins sont énormes.Nous devons penser pour eux,se disent-ils.Et nous investirons, chez eux ,nos capitaux avec attention.Ah,oui!Nous les capitalistes,nous sommes très attentifs aux grands profits.

Mais, vous les pauvres,vous ne faites attention à rien.Vous nous envoyez votre bois précieux avec tous les déchets,sans aucune valeur ajoutée.Nous,nous faisons l’effort de le transformer et de l’adapter à vos besoins.Si vous appréciez ce travail,vous le paierez en conséquence,n’est-ce pas?

Les habitants de Kouilou(Congo Brazaville) regardent le bois passer sans savoir où il va(« La Jaune et la Rouge »)

Voyez comment vous faites pour votre or,diamant et le pétrole! Tout est dans votre sous-sol, mais vous ne pensez pas à l’ensemble.Vous détruisez le climat et l’environnement. Nous allons réduire le prix de ces matières premières.Vous apprendrez à préparer autrement l’avenir.

 

De l'or et pétrole

S’ils luttent ainsi pour la vie ou la survie,qui leur parlera d’hygiène ou de normes de sécurité?

De plus,il est temps de nous mettre au vert,favoriser l’écologie(énergies renouvelables) pour vous tirer de l’enfer de l’or noir.Ainsi,vous n’aurez plus besoin d’envoyer vos jeunes dans nos pays afin de réclamer,dans les larmes,les biens supposés leur appartenir.Ce sera la fin de l’immigration et de la mort des migrants,vos concitoyens,dans la méditerranée.Vous saurez les garder chez vous en créant d’autres emplois.

By P.B