Al l’Ascension, Jésus est monté au ciel ou aux cieux?

S’il disparait de nos yeux, ce n’est pas pour que nous commencions à faire du bruit ou du tapage comme font les élèves quand leur maitre ou maitresse s’absente de la classe..

Si , dans certains pays,l’Ascension est fêtée le 7ième dimanche de Pâques, c’est à juste titre que, dans d’autres pays où ce jour est férié, elle est célébrée JEUDI de la sixième semaine de Pâques, quarante jours après la résurrection de Jésus ou dix jours avant la célébration de la Pentecôte.

Or, ressuscité, Jésus a réaffirmé à ses disciples, pendant plusieurs apparitions, qu’il est « le chemin, la vérité et la vie ». Comment pouvait-il montrer autrement l’aboutissement du chemin si, après « la descente aux enfers » et la résurrection, il n’était pas monté au ciel  ou aux cieux? L’Ascension est vraiment la réponse à une autre attente qui est la nôtre : où sera la chair ressuscitée, car nous croyons à résurrection de la chair ?

Jésus ressuscité est monté au ciel, auprès du Père où Il nous attend. C’est ce que nous lisons dans la deuxième lecture de ce jour: « Il est entré dans le ciel même, afin de se tenir maintenant pour nous devant la face de Dieu » . Là, il a inauguré un chemin nouveau que l’on gravit par 3 niveaux : le ciel des anges (qui nous gardent), le ciel des archanges (réalisent le dernier coaching) et le ciel des Saints (entourent Dieu-Trinité). Voilà pourquoi le Credo de l’Eglise proclame que Jésus « est monté aux cieux. »

En attendant d’y aller à notre tour, un devoir nous incombe : baptisés en son nom et choisis comme ses disciples, nous devons voir si ce que nous avons retenu de son enseignement et de ses instructions nous a revêtus d’assez de force pour être ses témoins ?

Et s’il disparait de nos yeux, ce n’est pas pour que nous commencions à faire du bruit ou du tapage comme font les élèves quand leur maitre ou maitresse s’absente de la classe, non plus pour courir dans tous les sens comme si nous n’avions pas de choses qui nous tiennent à cœur. Aussi Jésus nous dit : « Attention ! Je vous enverrai l’Esprit Saint qui vous fera souvenir de toute chose… » pour que règne douceur, concentration, intelligence, ordre.

Avec les jeunes qui vont Le recevoir en communiant pour la première fois, il est bon de faire nôtre ce message aux Hébreux : « Avançons-nous vers Dieu avec un cœur sincère et dans la plénitude de la foi, le cœur purifié de ce qui souille notre conscience…continuons sans fléchir d’affirmer notre espérance… »

Et si, à la fin, Jésus les emmène au-dehors, ce n’est pas pour qu’ils s’en aillent pour de bon, mais qu’ils prennent conscience qu’il est salutaire de retourner chez eux dans la joie et de revenir sans cesse dans le Temple pour bénir Dieu du moment où ils sont devenus des « Théophile », amis de Dieu ! Oui ! Devenez amis de Jésus ! Vous pourrez revenir lui rendre visite, lui parler et répondre ainsi à l’invitation du Psalmiste : « Tous les peuples, battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie »

Je vous souhaite une très bonne fête, prélude de la Pentecôte.

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B

%d blogueurs aiment cette page :