Ubukungu na Politiki

à la Une

Covid-19 ou réussite de la silencieuse diplomatie chinoise?

Chine et mesures de distanciation sociale

Nul n’y résiste point: le port des masques s’universalise. Longtemps portés par les Chinois à cause de la pollution de l’air des mégalopoles,les masques étaient devenus la culture de la gestion de la santé au quotidien.

Aura de la diplomatie chinoise

Dès que Coronavirus est apparu à Wuhan, cette culture a montré son efficacité, et sa valeur a valu de l’or, car l’élément principal et fondateur est devenu fédérateur: le masque. Primitivement, issu de l’art « naïf » des Africains(par opposition aux tragiques ou comiques des Grecs), il a subi les transformations industrielles devenant ainsi la marque prestigieuse.

Retour à ces masques?

Sournoisement, diplomatie médicale et commerciale a rapidement installé sa scène de concert. Et quelle est la star qui a entonné le chant de la victoire? C’est la Chine qui a bien appliqué son deuxième stratagème de l’art de la guerre: « attaquer le Wei pour secourir le Tchao »(Les 36 Stratagèmes), car « il faut savoir éviter les obstacles et profiter des vides; c’est ainsi que les situations bloquées se dénouent d’elles-mêmes. » N’est-elle pas la première à offrir son expertise à tous les continents?

Ces masques qui conquièrent le monde

Occidentaux humiliés

Désarmés, tous les Occidentaux vont se mettre à porter ces masques qui cachent tous les maquillages bigarrés ayant rendu visibles et adorables les grandes célébrités! Humiliés par les pertes de vies humaines considérables, cette situation pourra mettre fin à leurs querelles sur le voile et légitimer même le port du voile intégral standardisé Covid!

Encore que les recherches du vaccin occupent toutes les attentions et que les intentions accusatrices commencent à voir le jour sur le rôle de la Chine dans l’expansion de la terrible maladie, l’accusée est prête à utiliser son quatrième stratagème: « Attendre dispos un ennemi épuisé »(YI YI DAI LAO)

L’Afrique, maillon faible de la chaîne

Tout le monde a pitié des systèmes de santé sur ce continent. Pour essuyer leur honte, nos dirigeants vont pousser à produire gels et masques au lieu d’augmenter les produits de consommation alimentaire(lutter contre la faim et la malnutrition) et d’acheminer l’eau potable, installations sanitaires convenables ainsi que l’accès à l’électricité pour la population qui croupie dans la misère et l’obscurité(son sens plein).

Problème de l’eau en Afrique

Les magnats chinois l’ont compris: Jack Ma (d’Alibaba)va inonder l’Afrique de masques et matériels médicaux, made in CHINE!En guise de remerciement, le continent ne fera que s’endetter pour s’industrialiser(achat des machines fabriquées en Chine)et se réapproprier ce qui lui appartenait et qu’on lui revend à prix coutant. Le problème n’est pas de l’hygiène mais de l’argent et de la politique.

Sinon, ce Covid-19 aurait déjà décimé les camps de réfugiés ou déplacés de guerre(dans plusieurs pays)ainsi que les populations qui peinent à trouver l’eau et le savon!Allez leur dire d’acheter des masques!

« La rechute favorable » n’est plus une théorie.

La Chine recule(récession de 6% du PIB?), chute et se relève.Elle se relève par sa politique de l’amitié et sa diplomatie silencieuse. Grâce à Covid-19, elle a uni tous les ennemis: écologistes et climatosceptiques se sont tus…Les Etats-Unis qui, par leur politique incantatoire, s’étaient retirés de la Convention de Paris sur le Climat(COP 21), ont retrouvé le sens de la solidarité internationale.

Plus encore, et ceci est très important, la Chine aura appris à tous les pays qu’ils peuvent compter sur eux-mêmes en l’absence de ses demandes d’importation. Malheur à ceux qui n’ont pas pu profiter de l’occasion pour valoriser les matières premières et rendre leurs produits finis accessibles au pouvoir d’achat des citoyens. Après le confinement, la rue reprendra ses droits. Qu’à cela ne tienne.

By Protogène BUTERA

à la Une

3 Novembre: Journée mondiale de la GENTILLESSE

La gentillesse est oser toujours être bon, car cela fait du bien plutôt à votre santé psychique et physique. La gentillesse est vraiment le maître-mot qui met fin à votre pouvoir de tout contrôler en vous laissant seulement le pouvoir de vous contrôler vous-mêmes.

L’idée est née à Singapour en 2000: les chercheurs se sont rendus compte que les gens gentils sont en meilleure santé! D’où le « World Kindness Day » promulgué par « Word Kindness Movement » (Japan, 1998).

Pour les pays francophones, ce sera « La journée mondiale de la Gentillesse. » Son but est de mettre fin aux idées reçues : que la gentillesse est bonne pour les enfants; que c’est un signe de faiblesse ou de naïveté; que la gentillesse conduit à l’inefficacité…

Pourtant, le monde est à la bienveillance. Que cela soit en famille, au travail ou à l’école, la primauté est au souci de l’autre, à l’attention et au soin de ses collaborateurs. No stress au travail et dans sa vie!

Gentillesse et bien-être familial

Cette journée est donc l’occasion de faire preuve d’amabilité et de bienveillance. Ce qui n’est pas toujours gagné. Certains diront qu’il ne faut pas être gentil envers les politiques, par exemple! Car, il faut une certaine méchanceté pour les obliger à ne penser qu’à leurs propres intérêts.

La gentillesse, c’est oser être bon

Nul n’ignore que « le prix de la bonté est une méchanceté. » Le risque est grand de penser que les gens profitent trop de votre gentillesse sans aucun signe de reconnaissance.

La gentillesse est donc oser toujours être bon, car cela fait du bien plutôt à votre santé psychique et physique. C’est l’exemple des bénévoles dont le bien-être augmente par le fait d’aller vers les autres, les aider ou les servir. Bien sûr avec mesure, sans s’oublier soi-même.

C’est  » oser être bon » pour les représentants politiques qui savent que l’opinion sera rarement en leur faveur à cent pour cent mais qu’ils auront le bénéfice d’être gentils en évitant les couacs pour plus d’efficacité.

La gentillesse fera sa revanche

Du point de vue de la santé, qui n’a pas été tenté de continuer avec son médecin (ophtalmologue, gynécologue, dentiste…) parce que le toubib a été tout le temps gentil avec lui? Ses prescriptions font le reste.

Relation médecin-patient

D’autre part, qu’avez-vous remarqué au volant de votre voiture? Quand vous avez été agressifs et intolérants face aux autres qui sont très lents ou tournent sans clignoter, voyez comme vous avez été désarmés par la gentillesse de votre passagère!

La gentillesse est vraiment le maître-mot qui met fin à votre pouvoir de tout contrôler en vous laissant seulement le pouvoir de vous contrôler vous-mêmes. Il peut venir de la bouche et de l’enthousiasme des enfants qui en ont marre des chicaneries de leurs parents, toute la nuit.

Enthousiasme qui change tout

Un jour vous serez reconnaissants au meneur du jeu : « John, ta gentillesse nous a sauvés. Tu nous as tirés du gouffre. Tout était prêt pour nous séparer. Merci d’avoir été si gentils, tous les deux, à notre égard. Vous avez été plus forts que nous. » Ouf! A votre tour, lancez-vous! Mission pour la gentillesse.

By Protogène BUTERA

COMMENT ILS VEULENT DECOUVRIR LE RWANDA……

Par la diversité des paysages, verdoyants et vallonnés, par la grandeur et l’accueil des églises, la foi des chrétiens, et tout particulièrement le sanctuaire de KIBEHO…ils sauront si c’est vraiment un pays aux mille collines!

C’est par un pèlerinage spirituel et touristique. Ah, comment ça? Ils vous l’expliquent: Voulez-vous découvrir ce magnifique pays de l’Afrique de l’Est ??
Alors venez en pèlerinage – voyage avec le Diocèse de Rennes …

Vous serez séduits par la joie de vivre de tous les habitants, par la diversité des paysages, verdoyants et vallonnés, par la grandeur et l’accueil des églises, la foi des chrétiens, et tout particulièrement le sanctuaire de KIBEHO, lieu d’apparitions mariales…Pèlerinage aux Mille Collines

Tout se prépare pour l’été 2022: du 9-19 juillet. L’esprit dans l’air, le prix dans le temps. Ca ne tardera pas. Chaussez-vous pour les montagnes, BIPEL arrange les ailes! Vous êtes prêts? C’est parti…Grace à Notre Dame de Kibeho.

Rédaction

Covid-RWANDA: Ces gens qui fuient la vaccination obligatoire!

Ce n’est pas seulement vers le Congo-Kinshasa qu’ils fuient. Douze Rwandais composés de six hommes, cinq femmes et un bébé de dix mois viennent de passer plus de cinq jours sur la colline de Nyakarama, zone de Kiyonza en commune de Bugabira (province de Kirundo, nord du Burundi)

Les citoyens rwandais qui fuient la vaccination imposée par les autorités compétentes de leur pays sont identifiés depuis plusieurs jours en territoire d’Idjwi dans la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo.

Selon Dunia Muhigirwa, enseignant à Idjwi, ces Rwandais, parmi lesquels se trouvent des femmes et des enfants, disent en effet « fuir le vaccin » contre le Covid-19. Ils sont en cours d’identification dans les villages de Lemera et Nyereji où, selon l’enseignant, « la majorité vit pour le moment dans des familles d’accueil »

Fuir la vaccination forcée contre le Covid-19, c’est la seule déclaration qu’ils ont jusqu’à présent. Certains, grâce à leurs relations ici à Idjwi, dit Dunia, sont reçus par leurs semblables dans des familles d’accueil. Comme nombreux sont des adventistes, « ils sont dans des organisations des adventistes. Nous en avons identifiés à peu près 120 »

Ils sont venus par petits groupes en pirogues dans le sud de l’île d’Idjwi, située sur le lac Kivu, frontalier du Rwanda et de la RDC, où les autorités cherchent toutefois à identifier formellement leur profil et les raisons de leur venue.

C’est ce qu’indique également l’administrateur de ce territoire, Karongo Kalaja Kabiyo contacté par nos confrères de 7SUR7.CD ce mercredi . Selon lui , il s’agit d’une centaine de ces réfugiés rwandais qui sont reçus par leurs semblables dans des familles d’accueil, adventistes comme eux .

« 101 de ces personnes avaient été recensées mardi par la chefferie (entité administrative) de Ntambuka », a précisé Idée Bakalu, président honoraire de la mutualité des ressortissants d’Idjwi vivant à Bukavu, chef-lieu de la province congolaise du Sud-Kivu. Esther Muratwa, présidente de la société civile d’Idjwi, a chiffré leur nombre à 123.

La population d’idjwi qui les voit arriver se dit très inquiète et craint, dans les jours à venir, la détérioration de la situation sécuritaire dans leur milieu suite à l’arrivée en masse de ces sujets Rwandais.

Des Rwandais continuent de fuir aussi vers le Burundi

Ce n’est pas seulement vers le Congo-Kinshasa qu’ils fuient. Douze Rwandais composés de six hommes, cinq femmes et un bébé de dix mois viennent de passer plus de cinq jours sur la colline de Nyakarama, zone de Kiyonza en commune de Bugabira (province de Kirundo, nord du Burundi). Ils disent avoir fui la campagne de vaccination obligatoire en cours au Rwanda.

Le gouverneur de Kirundo a décidé leur refoulement vers le Rwanda. Jeudi dernier, neuf autres ressortissants rwandais avaient été rapatriés vers leur pays par les autorités de Kirundo. Ils avaient aussi fui la campagne de vaccination obligatoire dans cette nation des Grands-Lacs d’Afrique. 

 Dans une réunion de sécurité tenue par le gouverneur de Kirundo, Albert Hatungimana a signalé ce mardi qu’il ne peut pas cautionner des personnes qui n’adhèrent pas au programme de riposte du gouvernement burundais contre le Covid-19. Notamment en ce qui concerne le dépistage et le respect des gestes barrières. Qu’ils soient Burundais ou étrangers.

Ces ressortissants rwandais ont refusé le dépistage ainsi que d’autres mesures prises par Gitega pour éviter la propagation de la pandémie, selon notre reporter sur place. « Par exemple, ils disent que jamais ils ne porteront de masque, qu’ils ne prendront jamais de médicaments s’ils se retrouvaient avec le Coronavirus. Comme le groupe rapatrié la semaine passée, ils disent que leurs croyances ne les autorisent pas à se faire vacciner, dépister […] », a révélé une source administrative à Bugabira.

Le gouverneur de la province de Kirundo a donc pris la décision d’expulser tout ressortissant rwandais qui quitte son pays pour fuir la vaccination invoquant une croyance. Il a ordonné aux autorités compétentes de ne plus laisser de tels individus franchir la frontière.

« Et celui qui prendra le risque d’héberger une personne venue dans de telles conditions sera considéré comme ennemi du pays », a annoncé M. Hatungimana.

Les 12 personnes ont été sommées de préparer leur retour au Rwanda ce mercredi. Signalons que neuf autres rwandais ont été acheminés à la frontière de Kanyaru Bas, jeudi passé.  Les concernés avaient traversé la frontière en passant par le marais de la rivière Kanyaru (séparant le Burundi et le Rwanda ), côté province de Kirundo.

Que Dieu entende leurs prières.

By Protogène BUTERA

Rwanda-Covid: La vaccination, une arme pour la discrimination?

C’est vraiment une faute contre l’humanisme d’agir comme si la vaccination était déjà réalisée à 100 % de la population, et de pourchasser les gens pour les vacciner contre leur gré comme si c’étaient des animaux menacés d’extinction, qu’il faut protéger à tout prix.

Au début du mois de décembre, seulement 36% de la population était vaccinée. Le but du Gouvernement rwandais était d’atteindre 40% à la fin de décembre 2021. Pari réussi? Le variant Omicron a poussé l’accélération de la cadence. On vaccine à tout vent pour atteindre, coûte que coûte, 70% à la fin de 2022!

Alors que la Constitution établit la liberté de la conscience, l’état sanitaire a aboli le respect de la constitutionnalité. A partir du 20 décembre, les non-vaccinés sont interdits d’accéder à tout lieu ouvert au public! Interdiction renouvelée pour le 10 janvier 2022!

C’est vraiment une faute contre l’humanisme d’agir comme si la vaccination était déjà réalisée à 100 % de la population, et de pourchasser les gens pour les vacciner contre leur gré comme si c’étaient des animaux menacés d’extinction, qu’il faut protéger à tout prix.

A titre d’exemple, regardons cette vielle dame qui refusait catégoriquement ce vaccin. Comme elle le dit elle-même, quand elle avait faim, personne n’est venu la voir; quand elle a été malade, nul n’est venu la visiter ou lui apporter des médicaments. Maintenant qu’elle peut marcher en s’appuyant sur sa canne, tout le monde court derrière elle, au nom de ce machin de vaccin!

Dans sa fugue, telle était sa seule demande: « Laissez-moi en paix ». Pourquoi n’est-elle pas entendue?

La femme qui voulait se suicider au lieu de se faire vacciner par force(correspondant kubahonet.com)

Testez-vous tous les jours, c’est moins cher!

Outre cet acharnement, il y a une autre aberration qui ne dit pas son nom: le prix du Test PCR. Vacciné ou non, on doit se faire tester à un prix exorbitant :30 000frw(30€)actuellement, contre 47 000frw avant décembre. Le slogan est aussi curatif: testez-vous tous les jours, c’est moins cher que la réanimation. Bien sûr que oui!

Mais, même à ce prix diminué, c’est toujours au-dessus d’un salaire mensuel pour la majorité des Rwandais! Que cela soit pour les clubs de sport qui doivent le faire 3 fois par semaine ou les mariés dont les invités doivent être testés, c’est une mesure financièrement insupportable.

Une autre forme de discrimination

L’article 11 de la Constitution rwandaise(2008)stipule ce qui suit: « 

Toute discrimination fondée notamment sur la religion ou croyance, l’opinion.. sur toute autre forme de discrimination est prohibée et punie par la loi »

Or, sous prétexte de l’urgence vaccinale, certaines autorités s’en prennent à un petit nombre d’ Adventistes du septième Jour à cause de leur croyance de ne recevoir des médicaments/vaccins qu’au moment où leur conscience est suffisamment éclairée au-dessus de tout soupçon.

Même en dehors de la religion, il n’est pas interdit d’avoir une opinion différente de la doctrine officielle. N’est-il pas autant injuste qu’illégal d’instaurer un délit d’opinion sur un sujet de vaccins pour lesquels on demande pourtant un consentement? A quoi ça sert le formulaire à signer, si l’on ne peut pas dire non? Un consentement signé par force est-il effectivement voulu parce que éclairé?

Peut-être que nos chefs locaux ou nationaux ignorent ce que dit la Constitution:

« tout citoyen est délié du devoir d’obéissance, lorsque l’ordre reçu de l’autorité supérieure constitue une atteinte sérieuse et manifeste aux droits de la personne et aux libertés publiques »(art.48, alinéa b.)

Exemples d’atteinte sérieuse aux libertés publiques? Si pour entrer dans une église, dans un temple ou dans une mosquée, dans un bus, dans un bar et même au marché, il faut être vacciné, n’est-il pas vrai qu’il y aura au moins 30% de la population qui sera exclus de la circulation?

Plus qu’une atteinte, n’est-ce pas là une autre forme de discrimination qui est prohibée et punie par la loi? Mais que faire quand celui qui a le droit de punir est également le maitre de la prohibition?

Point de liberté d’aller et venir

L’enfreinte à cette liberté d’aller et venir a commencé avec le port de masque et les amendes injustifiées pour les personnes toutes seules ou en plein air. Mais la résistance prend forme parfois par la voix des plus petits.

C’est l’exemple de cette jeune fille qu’on qualifiait de folle. Elle a une raison que les plus raisonnables n’ont pas. Mais, elle doit payer pour ses petits mouvements de chez elle!

Elle a une autre opinion sur le port de masque…

Un jour, les constitutionnalistes reconnaitront que « tout citoyen rwandais a le droit de se déplacer et de se fixer librement sur le territoire national« (article 23).. que « la liberté de pensée , d’opinion et de conscience est garantie par l’Etat« (article 33)au lieu d’être bafouée par lui.

Attraper les petits-poissons par les lumières

Il est incompréhensible que la haine et l’agression viennent des vaccinés. J’ai envie de leur dire: « Si ça marche, vous serez nombreux à être sauvés; si ça ne marche pas, le petit nombre s’occupera de vous. Question de précaution et de prudence »

Pêche des petits-poissons du Kivu

Ceux qui ont l’expérience de la pêche des petits-poissons(surtout dans le lac Kivu)le savent: ces derniers sont attrapés grâce à la force des lumières dans la nuit des eaux apparemment tranquilles.

Il est dangereux de miser sur une seule lumière: le vaccin. N’omettez pas d’autres lumières. Lesquelles? Que les vaccinés soient autorisés à aller aux stades soutenir leurs clubs, aux cinémas ou aux concerts regarder leurs stars en respectant les mesures barrières mais sans contraintes de dépenses de plus(TESTS, TESTS, TESTS…).

Vous verrez. Il y aura du monde à se faire vacciner pour ne pas rater ces belles occasions de divertissement. Ils le feront pour le plaisir de vibrer de vie, et ce sera bénéfique pour tous.

L’idée n’est pas bonne de considérer les citoyens comme les animaux que l’on conduit à l’abattoir pour la santé des consommateurs. Non plus celle de penser que les bons citoyens doivent agir comme des robots obéissant à la commande de la technique ou des tireurs des ficelles.

Comme le dit ARISTOTE, « Il est inconséquent d’abuser de sa force contre les faibles »(Ethique à Nicomaque,IV,3,§§22)

By Protogène BUTERA

LA MERE DE DIEU ET LE NOUVEL AN

En cette fête de la Mère de Dieu, nous pensons aux « orphelins spirituels » qui, certes, n’ont pas eu de cadeaux désirés mais surtout n’ont personne capable de leur parler de la foi, de Dieu et de la lumière qui éclaire l’intelligence, la raison et la conscience.

Il est de bonne augure de commencer l’année avec Marie qui dit à ses amis et connaissances : « Regardez mon fils ! Celui-ci est vraiment mon fils ! Jésus que vous connaissez bien est mon fils ». Avec cet échange, tout change.

L’Église a vu juste de rappeler aux croyants que celle qui a donné naissance au Maître du temps et de l’univers est toujours là pour nous indiquer le moment précieux du passage du Maître afin de l’accueillir, le saluer et lui parler.

Il n’y a de plus précieux moment que le début de l’année où les enfants commencent à comparer les cadeaux reçus des uns et des autres. Parfois c’est la maman qui les aide à garder le plus important dont elle leur redonne le sens, avec douceur et tendresse.

En cette fête de la Mère de Dieu, nous pensons aux « orphelins spirituels » qui, certes, n’ont pas eu de cadeaux désirés mais surtout n’ont personne capable de leur parler de la foi, de Dieu et de la lumière qui éclaire l’intelligence, la raison et la conscience.

Rendons grâce également pour les parents qui ont connu des évènements heureux de leurs enfants ou petits-enfants leur permettant de reprendre les énergies renouvelables d’allégresse, de paix et d’espérance.

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Avec Marie, Mère de l’Espérance et de l’Église, nous sommes entrainés par l’Esprit Saint à l’École de Jésus, lui qui fait briller l’œuvre de Dieu, le Père, de manière à l’admirer avec engouement, l’adorer avec piété et l’annoncer aux autres avec ferveur.

                      Sainte Marie, Mère de Dieu ; priez pour nous

                     Sainte Marie, Splendeur du Monde ; priez pour nous

                     Sainte Marie, Modèle des épouses ; priez pour nous

                     Reine de la paix et de la réconciliation ; priez pour nous

 Pour une année paisible et prospère en toutes sortes de grâces à recevoir gratuitement dans le Christ Jésus notre Seigneur, l’Emmanuel dans nos vies, que la bénédiction de notre Dieu descende sur chacun et lui fasse porter tous les fruits.

Je vous souhaite une année de paix et de bienfaits.

P.Protogène BUTERA

RWANDA: UBUTAKA BURADUCIKA, ABABISHINZWE BAREBERA!

Abaturage b’u Rwanda baragenda barushaho kwiyongera, mu gihe ubutaka bwo burushaho kugunduka no gutwarwa n’isuri. Gahunda z’ibanze mu kuvugurura ubuhinzi zigomba gutanga umuti urambye w’icungwa n’ikoreshwa ry’ubutaka

Birazwi ko u Rwanda ari igihugu cy’imisozi miremire kugeza n’ubwo bakita Igihugu cy’Imisozi Igihumbi(1000) kubera ko kigizwe n’imisozi myinshi. Nyamara, ibi birukururira ibyago byo kuba igihugu kibasirwa n’inkangu, isuri ikabije, ndetse n’imyuzure aho bidasigana n’ihindagurika ry’ikirere kugeza ubwo bitwara ibikorwaremezo n’ubuzima bw’abagituye.

Photo prise par Gatete

Muri rusange, ubutaka bw’u Rwanda bugizwe n’umusenyi, ibumba ndetse n’amakoro. Bityo duhereye ku gice cy’akarere ubutaka buherereyemo bubasha gutanga umusaruro hakurikijwe igihingwa cyera muri ako karere. Ibyo bikajyana n’imiterere karemano y’ubwo butaka ari na yo ituma bwahura n’ibyago byo gutwarwa n’isuri bitewe n’imikoreshereze yabwo.

Ubwiyongere bw’abaturage buratungwa agatoki


Na none kandi, u Rwanda ruri muri bimwe mu bihugu by’Afurika bikennye cyane ndetse bikagira ubwiyongere bw’Abaturage buri ku kigero cyo hejuru, aho buri kuri 3.7% buri mwaka.

Mu mpera z’ikinyejana cya 20 ndetse no mu ntangiriro z’ikinyejana cya 21, u Rwanda rwagize impinduka igaragara mu miturire aho byagize ingaruka ku biza kamere biturutse ku mikoreshereze y’ubutaka mu buryo bw’akajagari, bityo bigira ingaruka mu gutwara ubuzima bw’abaturarwanda cyane cyane mu bice by’amajyaruguru, uburengerazuba n’amajyepfo ashyira uburengerazuba, ugana ku ishyamba rya Nyungwe ndetse n’imisozi ya Ndiza ugana mu majyaruguru y’u Rwanda.

Photo prise par Gatete

Umuzi wa byose hari abakeka ko ari buriya bw’iyongere bw’abaturage butuma n’abantu batura mu kajagari maze n’ibyo biza bikaboneraho. Byaba ari byo se?

Hakozwe byinshi mu gukumira ibiza kamere

Mu Rwanda, hashyizweho poliki y’imikoreshereze y’ubutaka ndetse n’imiturire aho buri Karere(District) kateguye igishushanyo-mbonera cy’imikoreshereze y’ubutaka ukurikije ubugomba guturwa n’ubugomba guhingwa.

Mu itegeko N° 27/2021 ryo ku wa 10/06/2021 rigenga ubutaka mu ngingo yaryo ya 33 ivuga Imitungire y’ubutaka bw’ibishanga, ivuga ko ubutaka bwo mu bishanga ari ubwa Leta.

Kubera iyo mpamvu, ntibushobora kwegurirwa burundu abantu ku giti cyabo, kandi nta we ushobora kwitwaza ko abumaranye igihe kirekire ngo abwegukane. Icyakora, ubutaka bw’ibishanga bushobora gutizwa umuntu hashingiwe ku masezerano yumvikanyweho hagati ya Minisiteri n’utizwa.

Ukurikije iby’iri tegeko, usanga abaturage bari batunze ubu butaka nka gakondo yabo, ntacyo bakora ngo baburinde isuri kubera ko nta cyangombwa cyabwo bafite kandi n’igihe cyose baba biteguye ko babwakwa.Ku rundi ruhande, ugasanga n’inzego zishinzwe kubukurikrana ntacyo zikora ngo batangire ayo mazi.

Nko mu bishanga biri mu mabanga y’imisozi, ujya kubona ukabona bimwe ubutaka bumaze kegenda hafi nka 1/3 mu turere twinshi tw’igihugu, ibindi byararengewe n’ubutaka buturuka muri iyo misozi kubera isuri.

Mu ngingo ya 44 y’iri tegeko ku nshingano zo kurinda, kubungabunga no gukoresha ubutaka, ufite uburenganzira ku butaka afite inshingano zo kuburinda, kububungabunga no kubukoresha hakurikijwe icyo bwagenewe.
Impungenge ni uko abenshi mu bakoresha ubutaka batazi inshingano bafite mu mikoreshereze yabwo bityo ukaba wakwibaza aho ikibazo kiri niba ari kubakoresha ubutaka cyangwa kubashyiraho amategeko ntibayasobanurire abo bireba?

Icyerekezo kirambye ku ikoreshwa ry’ubutaka


Abaturage b’u Rwanda baragenda barushaho kwiyongera, nyamara ubutaka bwo butiyongera, ahubwo bukarushaho kugunduka no gutwarwa n’isuri. Ibi birerekana ko gahunda z’ibanze mu kuvugurura ubuhinzi zigomba gutanga umuti urambye w’icungwa n’ikoreshwa ry’ubutaka, hagamijwe kuwubyaza umusaruro mwinshi.

Ni muri urwo rwego Leta yashyizeho gahunda yo guhuza ubutaka (Land consolidation), guhinga ibihingwa mu Turere tuberanye na byo, hagamijwe kongera umusaruro ku butaka buto dufite . Ibi kandi ntibyashoboka hatabayeho uburyo bufatika bwo gufata neza ubutaka no kongera ikoreshwa ry’inyongeramusaruro (amafumbire mvaruganda, imbuto nziza z’indobanure…).

Photo prise par Gatete

Twibuke ko ubutaka bugizwe n’ibice bine by’ingenzi: igitaka cy’urubumba, umusenyi, ishwagara n’imborera. Iteka ibi byose biba bivangiye mu butaka bumwe, ariko ku buryo busumbana.
Ibumba ryonyine rireruruka, ariko akenshi ugasanga ririmo umutuku cyangwa umuhondo. Amazi ntashobora kuryinjiramo ninayo mpamvu riyabika cyane. Ibumba ryonyine rirarushya guhinga.

Umusenyi uva mu mabuye akomeye cyane amanyagurikamo uduce duto cyane cyangwa agahindukamo nk’umukungugu. Mu musenyi amazi yinjiramo kandi agasohokamo ku buryo bworoshye. Ibi bituma ubutaka bw’umusenyi butabika ubuhehere maze bugashyuha mu gihe cy’izuba.

Ishwagara ni ibisigazwa by’udusimba twabayeho cyera cyane. Ishwagara nayo amazi ayinjiramo vuba, igihe cy’izuba iba umukungugu ariko mu mvura ikamatira cyane. Ishwagara ivanze n’ibumba ndetse n’imborera itanga ubutaka bwiza burumbuka.
Imborera ituruka ku bisigazwa by’inyamaswa n’ibimera byaboreye ahantu. Imborera ikungahaye ku byangombwa bitunga ibimera. Ubutaka bworoshye bunyurwamo n’amazi vuba (umusenyi) irabufatanya bukegerana. Ubutaka bufatanye cyane bw’intamenwa (ibumba ryumye) ibuha koroha bugahumeka.

Kumenya imiterere y’isuri n’uburyo bwo kuyirinda


Isuri ni uburyo bwose butsimbura ubutaka bugatuma buva aho bwagombaga gukoresherezwa bukajya ahandi hatateganyijwe.
N’ubwo hari n’isuri ituruka ku muyaga, ariko izwi cyane ni iterwa n’amazi y’imvura ikaba ari na yo iri buvugweho mu mirongo igiye gukurikira.

ISURI Y’IMVURA ITANGIRA RYARI?


Muri make, isuri y’imvura itangira igihe igitonyanga kikubise ku butaka kikabutandukanya. Mbese twavuga ko isuri ari nk’indwara: itangira yerekana utumenyetso, nyuma ikagenda yiyongera.

Uburyo bwo kurwanya isuri

Ihame rimwe ryo kurwanya isuri ni ugufasha amazi kwinjira mu butaka ukayarinda gutemba hejuru y’ubutaka. Nta muhinzi umwe ushobora kurwanya isuri ngo abishobore. Isuri irwanyirizwa hamwe n’abatuye ku musozi.

Uburyo bwo kurwanya isuri ni bwinshi kandi buratandukanye bitewe n’ubutaka, ubuhaname, icyo ubutaka bukoreshwa, aho buri, n’ibindi. Reka turebe bumwe mu buryo bwa kwifashishwa mu kurwanya isuri.

  1. Uburyo gakondo bwarindaga isuri mu Rwanda (Kuraza ihinga)

Mu Rwanda rwo hambere ubutaka bwararazwaga byibuze ibihembwe by’ihinga nka bitatu bityo bukazongera guhingwa bwarisubiye. Ibi byakorwa kugira ngo ibyatsi n’amababi bizaborere mu butaka ndetse n’ibinyabuzima by’igasozi bikomeze kongera intungabihingwa n’ifumbire mu butaka. Ariko bitewe n’ubwiyongera bw’abaturage, ubutaka buhingwa bugenda bugabanuka kubera imiturire, n’ubusigaye na bwo bukibasirwa  n’isuri. Turasabwa gushyira ijwi hejuru ngo tuburinde.

  1. Gutera ibyatsi bifata ubutaka

Ubu ni uburyo bwifashishwa mu buhinzi aho batera ibyatsi bifite imizi miremire bigafata ubutaka bushobora kugenda bitewe ni isuri aha twavuga nka tiribusakumu, sitariya, mukuna, urubingo,…

  1. Guhinga ku mirongo

Ubu ni uburyo bwo gufata ubutaka aho bahinga ku mirongo, bityo ibihingwa bigafatafata amzi y’imvura bikagabanya isuri aho ubutaka bufatwa n’imyaka iteye k’umurongo,…

  1. Gusasira ibihingwa

Ubu buryo bwo gusasira imyaka bukorwa bafata ibyatsi byumye, bigashyirwa hasi kugira ngo bitwikire ubutaka bityo imvura uko igwa igacengera mu butaka, maze isuri ikagabanuka kuko iyo imvura isanga ubutaka butambaye ubusa.

  1. Kwirinda kuragira ku gasozi

Kuragira kugasozi amatungo menshi bituma ibyatsi bishiraho bityo imvura yagwa igatwara ubutaka kuko ntakiba kibutangira. Ibi bigira ingaruka ikomeye kuko imisozi yambaye ubusa usanga yatwawe n’inkangu. Kororera mu biraro rero bigabanya isuri iterwa no kuragira ku gasozi;

Aho amatungo yaragiwe hahinduka agasi(Kigalitoday)
  1. Gutera ibiti

Gutera ibiti harimo ibivangwa n’imyaka ni bumwe mu buryo bwiza bwo kugabanya ndetse no kurwanya isuri kuko bifata imisozi bityo imvura iguye ntigire ubukana k’ubutaka kuko ifatwa mu mashami n’ibibabi ikagera hasi itagifite ubukana ahubwo amazi y’imvura agacengera mu butaka. Ni ngombwa rero kongera gutera amashyamba aho yarari hakurikijwe ubuhaname bw’umusozi, ndetse no gutera ibiti bivangwa n’imyaka ahagenewe ubuhinzi.

  1. Imirwanyasuri

Ubu ni uburyo bwakoreshwaga kuva kera aho bacukura ibyobo bifata amazi y’imvura ku mirongo bakurikije imiterere y’umusozi. Kuri iyi mirwanyasuri kandi hanaterwaho ibyatsi bifata ubutaka bityo bikorohereza amazi y’imvura kwinjira mu butaka.

  1. Imiyoboro ikamura amazi

Ubu ni uburyo bukoreshwa aho baca imiyoboro ku misozi ndetse no mubishanga bityo amazi akaboneza inzira imwe ajya ahabugenewe mu bidendezi n’ahandi bikarinda isuri.

Mu bishanga, ubutaka ntibugende turebera

Mu mpinduramatwara yo mu buhinzi bwo mu Rwanda hashyizweho abashinzwe ubuhinzi mu nzego zose z’igihugu aho kuva ku Karere, mu Mirenge, mu Kagali ndetse no ku rwego rw’Umudugudu tuhababona abajyanama b’ubuhinzi n’ubworozi, hakiyongeraho n’abagoronome b’abamakoperataive akomeye yo mu buhinzi n’ubworozi hamwe na hamwe.

Ariko biratangaje kubona ubutaka bwo ku nkombe z’imigenzi bugenda ku buryo hasigara hari nk’ikibuga cy’umupira, ahantu hari akagezi gato kambukwa uteye intambwe imwe!! Bituma wibaza ibyo za nzego zikora twavuze haruguru cya neko hari n’abashinzwe ibidukikije muri izo nzego zose

Biteye agahinda iyo usanze ari hafi y’ubuyobozi bw’Akarere cyangwa se bw’Umurenge. Uretse ko unakurikije uko uru rwego rw’ubutaka n’ibidukikije rwubakitse, ntihakabaye hari ibyangirika biri no ku rwego rworoheje bidasaba ingengo y’imali ihanitse

Yego birashoboka ko covid-19 yatumye bisubira inyuma bitewe n’ingamba zo kwirinda iki cyorezo aho ibikorwa rusange byahagaze nk’imiganda nibindi, ariko dukwiriye gutabara amazi atararenga inkombe

Ubutaka butwarwa n’isuri ni bwinshi

Ubushakashatsi bwakozwe mu mwaka wa 2016, bwagaragaje ko ubutaka bungana na toni 250 kuri hegitari butwarwa n’isuri, bityo ubungana na toni miliyoni 595 mu gihugu cyose bukagenda buri mwaka. Ibyo bikagira ingaruka kukugabanuka k’umusaruro w’ibiva mu buhinzi bitewe n’uko intugabihingwa z’ubutaka ziba zatwawe n’isuri.

Uko isuri itwara ubutaka
Photo Gatete

Leta nitabare turugarijwe . Ubutaka buraducika turebera kandi hari icyakorwa ngo tububungabunge. Ariko se ko n’u bwo mu bishanga bugenda kandi ababurinda bahari, ntibabibona?

By Eustache

Le Pape François écrit aux mariés: « Chers époux,vous n’êtes pas seuls »

Les multiples défis ne peuvent pas voler la joie de ceux qui savent qu’ils marchent avec le Seigneur. Vivez intensément votre vocation. Ne laissez pas un regard triste assombrir vos visages. Votre conjoint a besoin de votre sourire.

En cette fête de la Sainte Famille, le 26 décembre 2021, le Pape François a annoncé aux familles qu’il a préparé une lettre pour les époux. C’est une promesse directement tenue, car aussitôt, la lettre est publiée.

Dans cette lettre, le pape exprime sa proximité et ses souhaits: « je me tourne vers vous pour vous exprimer toute mon affection et ma proximité en ce moment très particulier que nous vivons. J’ai toujours pensé aux familles dans mes prières, mais plus encore pendant la pandémie qui a mis tout le monde à rude épreuve, surtout les plus vulnérables. Le moment que nous traversons me pousse à m’approcher avec humilité, affection et en accueillant chaque personne, chaque couple marié et chaque famille, dans les situations qui sont les vôtres. »

Publicités

Le Saint Père n’a pas omis de souligner aussi les situations complexes où il n’est pas bon que les époux se sentent seuls: « Les différentes situations de la vie, les jours qui passent, l’arrivée des enfants, le travail, les maladies, sont les circonstances dans lesquelles l’engagement pris l’un envers l’autre implique pour chacun le devoir d’abandonner ses inerties, ses certitudes, ses zones de confort, et de sortir vers la terre que Dieu promet : être deux dans le Christ, deux en un. Une seule vie, un seul “nous” dans la communion de l’amour avec Jésus, vivant et présent à chaque instant de votre existence. Dieu vous accompagne, il vous aime inconditionnellement. Vous n’êtes pas seuls !

De l’éducation des enfants: devoir de témoignage

C’est en famille que les enfants apprennent à aimer Dieu et à avoir confiance en Lui. Le pape rappelle que cela relève du témoignage chrétien » des époux convaincus: «  Chers époux, sachez que vos enfants – surtout les plus jeunes – vous observent attentivement et cherchent en vous le témoignage d’un amour fort et crédible. « Comme il est important, pour les jeunes, de voir de leurs propres yeux l’amour du Christ vivant et présent dans l’amour des époux, qui témoignent à travers leur vie concrète que l’amour pour toujours est possible» ! La paternité et la maternité vous appellent à donner à vos enfants la joie de se découvrir enfants de Dieu, enfants d’un Père qui, dès le premier instant, les aime tendrement et les prend chaque jour par la main. Cette découverte peut donner à vos enfants la foi et la capacité de faire confiance à Dieu. »

Pour conclure, il leur adresse un message d’espérance et d’encouragement.Il leur dit: « Les multiples défis ne peuvent pas voler la joie de ceux qui savent qu’ils marchent avec le Seigneur. Vivez intensément votre vocation. Ne laissez pas un regard triste assombrir vos visages. Votre conjoint a besoin de votre sourire. Vos enfants ont besoin de vos regards qui les encouragent. Les pasteurs et les autres familles ont besoin de votre présence et de votre joie : la joie qui vient du Seigneur ! »

Du reste, lisez vous-mêmes tout le message du Pape,vous ne serez pas moins satisfaits:

By Protogène BUTERA

Fête de la SAINTE FAMILLE et Prière à SAINT JOSEPH

Ce dimanche 26 décembre nous célébrons la Sainte Famille de Marie,Joseph et Jésus. Nous pensons spécialement aux familles en difficultés,aux Communautés, Instituts ou Congrégations religieuses en souffrance alors qu’elles sont dédiées à la Sainte Famille ou à Saint Joseph.

Comme le pape François nous le dit dans sa Lettre apostolique « Patris Corde », « Nous pouvons trouver en saint Joseph,l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés« 

Puisse chaque membre dire quotidiennement cette prière à saint Joseph qui a montré son efficacité depuis des siècles:

Glorieux Patriarche saint Joseph dont la puissance sait rendre possibles les choses impossibles, viens à mon aide en ces moments d’angoisse et de difficulté.

Prends sous ta protection les situations si graves et difficiles que je te recommande, afin qu’elles aient une heureuse issue. Mon bien-aimé Père, toute ma confiance est en toi.

Qu’il ne soit pas dit que je t’ai invoqué en vain, et puisque tu peux tout auprès de Jésus et de Marie, montre-moi que ta bonté est aussi grande que ton pouvoir. Amen ».

En même temps,la famille qui cherche un modèle peut trouver en saint Joseph un soutien:

Attentif Joseph, la Parole divine trouve en vous et Marie un milieu propice pour réaliser la volonté du Père; ainsi vous devenez la famille de l’Enfant-Dieu.

Par la douceur d’habiter ensemble, vous faites l’expérience de l’Amour au quotidien. L’unité de vos cœurs façonne les apprentissages de la vie vers une croissance en sagesse et en grâce.

Ouvrez nos cœurs à la Parole qui nous habite afin que nos actes témoignent de notre lien avec la famille de Dieu.

Soutenez notre engagement dans les liens affectifs, où le don et le pardon participent à la réalisation de notre identité.

Enveloppez-nous de votre tendresse dans les gestes de chaque jour! Amen.

(Joseph, soutien des familles :saint-joseph.org)

Que l’Esprit Saint sanctifie toutes nos familles pour qu’elles gardent la splendeur de la vérité, Jésus le Christ et notre Seigneur.

By P.Protogène BUTERA

Pourquoi le « gloire à Dieu » revient à Noël ?

Pendant le temps de l’Avent, nous ne chantions plus « gloire à Dieu ». Voilà qu’il revient à Noël. Pour comprendre pourquoi, nous méditons sur le mot de « gloire » qui est utilisé 426 fois dans la Bible.

Nous le retrouvons 2 fois dans l’évangile, 1 fois dans deuxième lecture et dans le Psaume. Il constitue donc un trait d’union. Si essentiellement, ce mot signifie « la manifestation de Dieu », nous pouvons nous demander pourquoi les anges chantent-ils gloire à Dieu ? Est-ce que leur chant est audible dans toutes ces parties ? La réponse à ces questions nous permet de saisir ce que nous mettons derrière les mots « louer Dieu », louange à Dieu

En revenant sur le chant des anges, la partie qui est audible est celle qui parle de « la paix sur la terre » ; le message doit correspondre à « ne craignez pas », car ils sont nombreux dans le monde à vivre dans la peur.Les chrétiens sont sensibles à un tel message.

La partie qui est inaudible est celle qui parle de l’amour pour Dieu comme réponse de celle des hommes qu’Il aime. En retour, ils n’ont pas le temps pour Lui de le louer pour tous les biens qu’il a faits.Par contre,il est blâmé pour tout le mal qui se fait sur terre.

Par la naissance de Jésus, c’est Dieu qui nous réveille à la présence de son Fils auquel nous devons porter attention comme nous savons bien le faire pour nos enfants, nos petits-enfants ou nos petits-frères.

La bonne nouvelle est de nous retrouver nombreux devant Lui ou de l’inviter au milieu de nous quand nous sommes rassemblés en famille, à la maison, en train de prier Dieu. La bonne nouvelle est aussi d’avoir beaucoup de familles qui ont vu leur allégresse grandir en adoptant un enfant qui leur a été donné même s’il n’est pas né de leurs entrailles.

A Noel, le temps de gloire à Dieu revient car le temps de pénitence est passé. Le temps de l’Avent qui avait suspendu cette hymne a donné lieu à ce temps de la joie immense. L’Enfant Jésus a rompu la solitude et a rassemble le peuple tout ardent à faire le bien.

A Noël, nous voyons la gloire de Dieu, Jésus lui-même qui a dit : « qui m’a vu a vu le Père » Partant, nous pourrons témoigner de ce que nous avons vu et commencer l’année en ayant devant nous l’Etoile qui dissipera les ténèbres de nos yeux afin de vivre dans le temps présent de manière raisonnable.

L’Étoile de Noël est donc Jésus, lumière née de la Lumière, vrai Dieu et vrai Homme, venu dans le monde nous indiquer comment la foi et la raison se complètent pour suivre le bon chemin. Alors, allons-y. Fêtons Noël dans la paix pour la gloire de Dieu.

Je vous souhaite une très belle fête de Noël et du Nouvel An.

P.Protogène BUTERA

Covid-19: Il voulait recevoir la 9°dose du vaccin!

Vraiment une « mule » à vaccin, à Charleroi, qui s’apprêtait à recevoir une 9ème dose contre le Covid-19. Il se rendait régulièrement dans un centre de vaccination. Il est soupçonné d’avoir reçu de l’argent de personnes qui..

S’il y a beaucoup d’anti-vaccins, il y a également ceux qui aiment les doses comme les baguettes du pain quotidien!Récemment, un quidam a été interpellé en Belgique pour avoir reçu huit injections du vaccin contre le Covid-19. Il s’est présenté dans un centre de vaccination avec des cartes d’identité différentes, probablement pour procurer des pass sanitaires à des personnes non vaccinées.

Vraiment une « mule » à vaccin, à Charleroi, qui s’apprêtait à recevoir une 9ème dose du vaccin contre le Covid-19. Il se rendait régulièrement dans un centre de vaccination. Il est soupçonné d’avoir reçu de l’argent de personnes qui ne voulaient pas recevoir les injections mais qui souhaitaient le pass sanitaire. 

Les personnes qui ont eu recours à ses services seront également visées et poursuivies puisqu’elles ont été identifiées.Au moment de son arrestation,l’ état de santé de ce gourmand des vaccins « avait l’air bon » .

Effectivement,il a été appréhendé par la police. Une plainte avec constitution de partie civile sera prochainement déposée contre cette mule, ainsi que contre les personnes qui ont fait appel à son service.

Une affaire lucrative

Le vaccin devient finalement une affaire très lucrative. Deux médecins généralistes du Brabant wallon font, eux aussi, l’objet d’une plainte avec constitution de partie civile pour avoir réalisé une cinquantaine de vaccinations suspectes. Une requête unilatérale d’urgence en justice a permis à l’Aviq de leur retirer l’accès au logiciel d’encodage de la vaccination. Le retrait en pharmacie des vaccins ne leur est également plus possible. Les faux CST délivrés sont en train d’être désactivés.

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Fin novembre, des mesures fermes avaient été prises contre un médecin liégeois suspecté d’avoir fourni plus de 2.000 faux certificats de vaccination à la suite d’une plainte et d’une constitution de partie civile de l’Aviq (l’Agence wallonne pour une Vie de Qualité).

Originaire de Liège, l’homme, qui aimait l’argent ou encore les belles voitures, a délivré les CST contre rémunérations. Certaines d’entre elles étaient parfois importantes, allant jusqu’à 1.000 euros.

Sources: lavenir.net

Rwanda: Un défi pour nourrir les élèves de toutes les écoles

Un grand défi qui sera difficile à surmonter compte tenu des moyens très limités des parents et la part insuffisante de l’État(56 frw/enfant)

A l’Ecole de Nyabigoma, nous avons commencé un projet d’offrir un petit déjeuner aux élèves ayant des cours toute la journée, enfants qui pour la plupart passaient toute la journée sans manger (sans parler du trajet à pied pour venir à l’école. ..)

Mais grâce à la politique de l’État rwandais (appelée schoolfeeding program )et surtout à l’envie du directeur de l’école, ce sont TOUS les enfants qui, depuis la rentrée (en octobre 2021), bénéficient d’un vrai repas !

Un grand défi qui sera difficile à surmonter compte tenu des moyens très limités des parents et la part insuffisante de l’État(56 frw/enfant). A cela s’ajoute un menu pas très alléchant: haricots, pâte de mais, riz…mais sans fruits(jugés trop chers).

Comment l’école Saint Dominique Savio de NYABIGOMA essaie de s’en sortir?Voyez vous-mêmes: Un repas pour tous les élèves à NYABIGOMA!

Chapeau aux enseignants et au Directeur de cet Ecole!

VOTRE TAUX DE CHOLESTÉROL DANS LE CREUX DE VOS MAINS!

Il suffit d’appliquer un réactif fluorescent sur la paume de la main, puis de la placer sur un détecteur, qui va analyser le spectre lumineux de la peau

Le taux de cholestérol, qui est un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires, est d’habitude obtenu par une analyse de sang dans un laboratoire. Mais pour les personnes devant avoir un suivi régulier, ce type de prélèvement n’est pas forcément pratique ni confortable. De plus, le taux de cholestérol sanguin fluctue selon l’heure de la journée, l’apport alimentaire et l’exercice physique. Des chercheurs de l’Académie des sciences chinoise et de l’Université des sciences et technologies de Chine, à Hefei, ont donc mis au point une méthode pour lire le taux de cholestérol cutané… au creux de votre main !

Publicités

Il suffit d’appliquer un réactif fluorescent sur la paume de la main, puis de la placer sur un détecteur, qui va analyser le spectre lumineux de la peau, c’est-à-dire la façon dont elle absorbe et diffuse la lumière. Selon la quantité du réactif, qui se lie spécifiquement au cholestérol cutané, le système va ainsi pouvoir déterminer le taux de cholestérol du patient. « Ce système non invasif pourrait être utilisé pour la surveillance à long terme des taux de lipides dans les maladies cardiovasculaires, notamment pour la gestion des médicaments », avance le communiqué de l’Académie des sciences chinoise.

Une étude portant sur 121 patients atteints de maladie coronarienne a confirmé la corrélation étroite entre la réduction du cholestérol cutané et celle du taux sanguin de LDL-C (« mauvais cholestérol ») et d’Apo-B (un récepteur qui favorise la capture du cholestérol dans les cellules), généralement considérés comme principaux indicateurs pour mesurer le risque de maladies cardiovasculaires. De plus, « le cholestérol cutané fluctue moins et moins vite que le LDL-C et pourrait donc constituer un indicateur plus fiable », assure Yikun Wang, qui a dirigé l’équipe

A lire sur Futura-sciences.com

USA: Il tombe sur un mur plein de billets de dollars

Chance ou miracle comme il en arrive dans nos églises du Réveil évangélique? Ce plombier peut nous le dire

Selon CNN, l’improbable scène s’est déroulée le 10 novembre dernier: «J’allais retirer des toilettes, mais au moment où j’ai enlevé de l’isolant, environ 500 enveloppes sont tombées du mur», a expliqué l’ouvrier, qui a directement prévenu les autorités. Une fois sur place, la police a commencé son investigation. Et il semblerait que le plombier soit en fait tombé sur un sacré pactole bien connu des enquêteurs. 

Voilà une découverte qui tient presque du miracle. Alors qu’il était en train de réaliser des travaux de réparation dans la méga-église évangélique de Lakewood, à Houston, aux États-Unis, un plombier est tombé sur ce véritable trésor : des centaines d’enveloppes remplies d’argent liquide et de chèques. Le tout était soigneusement caché dans un mur du bâtiment de l’église.

En analysant l’argent, la police a découvert que les chèques trouvés dans les murs étaient vraisemblablement liés à un vol qui a eu lieu en 2014 dans… cette même église de Houston.

À l’époque, environ 600.000 dollars (près de 530.340 euros) avaient été retirés mystérieusement d’un coffre-fort de Lakewood, sans que les enquêteurs ne réussissent à retrouver leur trace. Le butin était alors composé de 200.000 dollars en espèces et 400.000 dollars en chèques. Des sommes qui provenaient des cotisations versées les 8 et 9 mars 2014 à cette église, ajoute le média américain. 

Que faisait cet argent volé sur le lieu même où le méfait a été commis sept ans plus tôt? Et pourquoi était-il caché derrière les toilettes ? Ce sont les questions auxquelles tentent désormais de répondre la police de Houston. 

Tout lire sur slate.fr

Méditation du deuxième Dimanche de l’AVENT

Que cet Avent soit l’occasion pour chacun de faire des progrès significatifs dans la connaissance de Dieu pour Le suivre dans la paix et dans la joie.

Le Dieu que nous voulons suivre est Celui qui nous conduit à la joie et à la lumière par les deux chemins de la miséricorde (amour extrême) et de la justice. Ce Dieu nous le connaissons grâce à Jésus, tendresse du Père qui a voulu marquer l’histoire du monde gouverné par les grands hommes tels qu’Hérode, Pilate, Tibère…

La bonne nouvelle est là : c’est par Jésus que « tout homme verra le salut de Dieu », et non par ces grands hommes que le pouvoir rend parfois injustes. Pour voir ce salut, il faut être dans la position qui nous le permette : debout ou bien se tenir sur la hauteur comme Jérusalem, de manière à « voir les enfants rassemblés par la Parole du Dieu Saint. »

Photo de Pok Rie sur Pexels.com

Or, nombreux sont les obstacles à la bonne vision, car les divisions et les dispersions sont aussi flagrantes, que cela soit dans nos relations humaines ou dans la gestions des biens . C’est pour cela que nous continuons de prier les uns pour les autres, et chacun comme Saint Paul : « Dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important »

Cette prière personnelle et commune est une façon de répondre à l’appel du Seigneur : « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers ». Comme les catéchistes jouent un rôle essentiel dans l’entrainement des enfants sur ce chemin (de choisir ce qui est important) nous pouvons nous joindre également à l’intention du Pape François pour ce mois de décembre :

« Prions pour les catéchistes, appelés à annoncer la Parole de Dieu ; qu’ils en témoignent avec courage et créativité, dans la puissance de l’Esprit Saint »

Que cet Avent soit l’occasion pour chacun de faire des progrès significatifs dans la connaissance du mystère de la foi grâce à cette Eucharistie que nous célébrons avec amour et sagesse nous conduisant à évaluer les réalités de ce monde pour la gloire de Dieu, dans la mesure où nous optons pour ce qui est plus important vraiment.

Très bon dimanche vers un NOËL joyeux.

By P.Protogène BUTERA

POUR SAUVER LES ABEILLES ET LA BIODIVERSITE

Il est urgent et impératif de développer des moyens alternatifs aux pesticides, revenir à une agriculture en lien avec les territoires, s’éloigner des pratiques de remembrement et de monoculture

Nul n’ignore que les abeilles  ne produisent pas seulement le miel mais favorisent également la pollinisation des plantes sauvages et cultivées. Ces activités les rendent très sensibles aux traitements phytosanitaires. Depuis quelques années, le sort des abeilles est devenu inquiétant : leur taux de surmortalité a atteint 30 à 35 %, taux anormalement élevé qui atteint dans certains cas 50 % de pertes hivernales.

De moins en moins d’abeilles dans les ruches

Or, 80% des espèces végétales dépendent directement de la pollinisation par les insectes. En ville, une même espèce de plante est souvent fort éloignée, il est donc indispensable qu’un insecte pollinisateur puisse transporter le pollen d’une fleur mâle vers la fleur femelle d’une même espèce. Comme agent pollinisateur, l’abeille domestique contribue une part importante à cet équilibre.

Comme elles meurent de faim

A cause d’une baisse considérable de la biodiversité dans les cultures, les abeilles se sont mises progressivement à visiter d’autres cultures, comme les céréales et les graines, très gourmandes en pesticides. Les abeilles pourraient ainsi être, malgré elles, responsables de la propagation des OGM, tout en étant intoxiquées par ces plantes génétiquement modifiées qui produisent leur propre insecticide.

Dans certaines régions mêmes, ces abeilles meurent de faim, car les monocultures ne leur fournissent pas assez de nourriture. Pourtant, la nature propose des milliers de végétaux: ronces, fleurs sauvages, eucalyptus, poirier, laurier, orties, bourdaine, noisetiers, tilleul, châtaigner, acacia, érable, dont certains sont jugés indésirables par les agriculteurs ou jardiniers. Que des haies et des jardins qui disparaissent du paysage, certaines exploitations qui couvrent des hectares de monoculture!

C’est le temps des actions concrètes

Il est urgent et impératif de développer des moyens alternatifs aux pesticides, revenir à une agriculture en lien avec les territoires, s’éloigner des pratiques de remembrement et de monoculture, qui attirent davantage les subventions et autres financements aux dépends de la vie des abeilles. Les responsables publics qui se cantonnent pour l’instant à de grands discours doivent prendre la vraie mesure de l’enjeu et respecter les engagements du Grenelle de l’environnement.

L’usage irréfléchi des pesticides dans l’agriculture démontre une faible sensibilisation à l’écologie dans les collectivités mais aussi chez les particuliers qui ont tendance à ne pas respecter les doses des fabricants. D’après le Rapport ANSES 2008, « Le catalogue des produits phytopharmaceutiques dénombre aujourd’hui 5 000 produits commerciaux dont l’utilisation selon des méthodes non autorisées est susceptible de provoquer des dommages irréversibles sur les colonies d’abeilles » .

Publicités

Plus que jamais, une autre agriculture plus respectueuse de l’environnement et une large sensibilisation sont nécessaires. L’abeille est un maillon indispensable des écosystèmes. La protéger, c’est nous éviter le cauchemar d’un nouvel écocide irréversible.

Ce n’est pas pour rien que les défenseurs des abeilles ont attribué à Albert Einstein, cette citation:

« Si les abeille venaient à disparaitre, l’humanité n’aurait plus que quatre années devant elle. »

Disons-le encore, la science doit être soumise à l’éthique pour éviter tout débordement.

Par EUSTACHE

ZIRIKANA icyo izina ANDRE risobanura

Nk’uko Bibiliya imutwereka, Andreya ni umuntu uzi guhuza abantu no kubabanira,akagira umutima ukunda abandi ariko ntiyishyire imbere..

Tariki ya 30 Ugushyingo, Kiliziya ihimbaza Mutagatifu ANDRE(Andreya)wahowe Imana ahagana muri 62 nyuma ya Yezu. N’ubwo ari muri Adiventi, abakristu baririmba ya ndirimbo y’ibyishimo bikomeye, « Imana nisingizwe mu ijuru »(Gloria).

Uko Mutagatifu André yamenyekanye

Andreya wari umurobyi mu kiyaga cya Tiberiyade, yari murumuna wa Petero n’umwigishwa ukomeye wa Yohani Batisita. Abo bavandimwe bombi bakaba bari batuye i Kafarinawumu(Mc 1,29)

Kuva aho Yohani Batisita yerekaniye ko Yezu ari we « Ntama w’Imana, ukiza ibyaha by’abantu », Andreya yamukurikiye ubwo, ndetse amuzanira na mukuru we Petero(Jn 1, 35-42).

Andreya mu by’ukuri

Nk’uko Bibiliya imutwereka, Andreya ni umuntu uzi guhuza abantu no kubabanira. Nko mu gihe cy’itubura ry’imigati, ni we wari wazanye wa musore wari witwaje imigati itanu n’amafi abiri(Jn 6,8)

Na ba Bagereki bashakaga kubona Yezu(Jn 12,20-22),ni we banyuzeho bavunyisha. Birumvikana rero ko yari azwi nk’intumwa ya mbere(protoklelos=premier appelé)mu zindi. Arangwa n’ikimenyetso cyo gukuba(multiplication: X)kitwa « Umusalaba wa Mutagatifu André »(Croix de Saint André).

Dore byinshi bimuranga

Mu rurimi rw’Ikigereki, « andrea »bivuga ubutwari, ibakwe. Andreya ni umuntu ushishikajwe no gufasha(serviable),akagira umutima ukunda abandi ariko ntiyishyire imbere(effacé),iteka akaba agamije kugera ku bintu bifatika(esprit pratique) kandi adasakuje(sans bruit).

Kubera iyo mpamvu, Andreya ntakunda ibintu bitungurana(imprévu), kandi nta kintu aha agaciro gake(à la légère).N’ubwo bimeze gutyo ariko, azi no koroshya ibintu(très tolérant), cyane iyo ari mu bo bakorana bya hafi(ses proches).

Kuri we, ubucuti(amitiés)n’ubuvandimwe rusange(liens sociaux)ntacyabiruta. Mu rugo, Andreya ni umugabo udahemuka(fidèle), uvuga kandi ukunda ukuri(sincère).

Kubera kwanga umugayo, si umuntu wiruka inyuma y’abagore(homme à femmes)kuko icyo yifuza ari urugo ruhamye(stable)kandi rushinze imizi mu rukundo.

Umunsi mukuru mwiza ku biyambaza uwo murinzi w’Abarobyi (pêcheurs)n’Abanyagicuri(paralytiques).

Ngiri isengesho wamunyuzaho(Prière à Saint André):

Saint André que rien ni personne n’a arrêté dans la prédication de la vraie foi, donne-moi la force pour éliminer de mon corps le mal qui me fait souffrir.
Saint André,toi qui t’es dépouillé de tout pour suivre notre Seigneur jusqu’au pied de la croix, délivre-moi de mon mal,pour que je puisse donner un peu de bien en suivant ton exemple.
Pour que la grâce se diffuse tout au long de mon corps, tu peux commander au mal de disparaître au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit.
Amen.

Au RWANDA aussi, les ABEILLES sont menacées!

Avant, on faisait l’agriculture traditionnelle et on produisait beaucoup de miels qui nous permettaient d’avoir assez d’argent pour développer et servir la communauté..Actuellement,c’est difficile de vivre de l’apiculture.

Le développement agricole dans le monde entier exige des techniques et la technologie avancée sans toutes fois oublier l’écosystème et la protection de l’environnement pour nourrir la population du monde, de générations en générations.

Avec la nouvelle technologie, les pays se sont concentrés sur le développement des villes, industries, constructions des travaux publics,… mais surtout sur le développement du secteur agricole, en se basant sur l’alimentation de la forte pression de la démographie du monde. Pour y arriver, on a développé l’utilisation des intrants, et produits chimiques (engrais chimiques, pesticides, herbicides,…) de manière à augmenter les produits agricoles et satisfaire la demande des usines.

Du fait de ses avantages en termes de rendement économique et d’amélioration de la santé et du bien-être de l’homme, cette technique très chimique a été rapidement adoptée dans le monde entier. Toutefois, l’utilisation des insecticides dans les pays développés est souvent réglementée et surveillée à cause des problèmes qu’elle peut entraîner si elle n’est pas judicieuse. Ce qui n’est pas le cas pour de nombreux pays en voie de développement.

Depuis plusieurs années déjà, on assiste à une multiplication des substances chimiques et des pesticides dans l’environnement (Cruiser, Poncho, Gaucho, Cheyenne). Si certains sont interdits, les firmes spécialisées ont mis au point d’autres produits similaires qui pourraient être fatals à des millions d’hommes pour le profit de quelques multinationales. Les abeilles meurent à cause du traitement des semences.

Les abeilles se nichaient dans les feuilles des arbres!

@kubahonet.com

Les abeilles qui sont concernées

Les abeilles forment un groupe d’insectes hyménoptères de la super-famille des Apoïdes. Au moins 20 000 espèces d’abeilles sont répertoriées sur la planète. Au Rwanda, l’espèce la plus connue est Apis mellifera qui, comme la plupart des abeilles à miel, appartient au genre Apis. Cependant, la majorité des abeilles ne produit pas de miel; elles se nourrissent du nectar des fleurs. Une abeille peut vivre entre 28-45 jours.

En général, les abeilles peuvent être classées aussi selon leur mode de vie : abeilles domestiques ou sauvages, solitaires ou bien sociales, etc. Elles sont nettement distinctes des guêpes par leur morphologie et leur comportement, notamment leur alimentation. Les bourdons en revanche sont un groupe particulier d’abeilles.

Du nectar pour les abeilles

Les abeilles, et les autres espèces de pollinisateurs, sont actuellement gravement menacées, avec un taux d’extinction qui est « de 100 à 1 000 fois plus élevé que la normale », selon l’ONU. Lors de la Journée mondiale des abeilles , le 20 mai 2019, l’ONU a détaillé les principales causes du déclin des pollinisateurs : l’utilisation de pesticides, la monoculture, les pratiques agricoles intensives, le changement climatique, le changement d’affectation des terres et la destruction des habitats.

Abeilles vraiment menacées au Pays des Mille Collines?

Même dans les pays des Grands Lacs africains, nous suivons la même politique internationale que l’on trouve dans les objectifs de développement du millénaire(MDGs) et (SDGs) pour lutter contre l’insécurité alimentaire. Le Pays des milles collines, s’est voulu le plus respectueux de la mise en application de ces politiques.

Et avec raison. Le secteur agricole du Rwanda était menacé à cause de la faible productivité des terres due à la surexploitation des mêmes terres et à la faible utilisation des intrants dont les fertilisants, les semences améliorées et les produits phytosanitaires.

Pour résoudre ce problème , il y a eu l’utilisation des produits chimiques en de très grandes quantités comme engrais, insecticides ou herbicides ou régulateurs de la croissance des plantes. Les insecticides et les herbicides sont épandus dans l’environnement pour lutter contre les insectes, les mauvaises herbes, les maladies des plantes etc..

De plus, pour combattre la malnutrition et l’insécurité alimentaire et de satisfaire le marché local, régional et international bien sûr des produits manufacturiers (Industrie agro pastoral) ; nous avons adopté la monoculture et le développement des villes. Les espaces libres sont largement limités et même disparaissent dans plusieurs région du pays.

Témoignage des apiculteurs

Selon le témoignage de certains apiculteurs, les abeilles sont visiblement en voie de disparition totale. Damien Ntihinyurwa( 67ans) apiculteur dans la partie riveraine de la forêt de Nyungwe depuis plus de 50ans, nous a témoigné que la production du miel a diminué gravement, comparativement aux 20 dernières années. Il affirme qu’il avait pu scolariser ses enfants jusqu’à l’université mais que, maintenant, il ne peut pas contribuer au développement de son ménage à cause de l’utilisation des produits chimiques  dans l’agriculture.

Le nombre d’abeilles diminue!

@kubahonet.com

Avant, nous disait-il, on faisait l’agriculture traditionnelle et on produisait beaucoup de miels qui nous permettaient d’avoir assez d’argent pour développer et servir la communauté alors que le prix des miels de 1kg variait de 1500-2000Frw(=2€)! Actuellement, se désole-t-il, le prix est à 6000frw/kg (6€)et c’est difficile de vivre de l’apiculture!

Ruche traditionnelle du Rwanda

@kubahonet.com

Le problème se trouve dans la reproduction des abeilles. On a remarqué que dans la ruche, la prolifération des abeilles est limitée à cause du manque de nourriture. Les ouvriers, femelles de la colonie qui en assurent l’entretien et la survie par la fabrication du miel, sont très menacés par l’activité du développement agricole.En effet, lorsque l’abeille(ouvrière) butine une fleur traitée, elle meurt avant d’avoir pu retourner à la ruche.

Par contre, les faux-bourdons, gentils géniteurs qui ne fabriquent pas de miel et ne peuvent même pas assurer la protection de la ruche puisqu’ils ne piquent pas, sont dans la ruche uniquement pour s’accoupler avec la reine. Cette dernière, pour le moment, on la trouve en grande quantité dans la même ruche. Cas très inattendus pour les apiculteurs rwandais qui restent sans réponse.

Par Eustache/KIGALI

Christ-Roi de l’Univers, règnera-t-il encore?

Le Christ règne encore parce que sous ses inspirations et ses impulsions notre volonté libre s’enthousiasme pour les plus nobles causes,et à cause de sa douceur et de sa bonté qui attirent à lui tous les cœurs

En cette fête du Christ Roi de l’Univers, je vous propose de méditer les raisons qui ont poussé le Pape Pie XI(1922-1939) à l’instituer comme fête solennelle pour toute l’Eglise.

Comme vous le savez certainement, dans son Encyclique « Quas Primas » du 11 décembre 1925, il remarquait que « la plupart des hommes avaient écarté Jésus-Christ et sa loi très sainte des habitudes de leur vie individuelle aussi bien que de leur vie familiale et de leur vie publique »

Par Lui et par l’Eglise

Mais le Christ agit toujours par Lui-même et par l’Eglise. Et voici comment: « A  l’heure où les hommes et les Etats sans Dieu, devenus la proie des guerres qu’allument la haine et des discordes intestines, se précipitent à la ruine et à la mort, l’Eglise de Dieu, continuant à donner au genre humain l’aliment de la vie spirituelle, engendre et élève pour le Christ des générations successives de saints et de saintes; le Christ, à son tour, ne cesse d’appeler à l’éternelle béatitude de son royaume céleste ceux en qui il a reconnu de très fidèles et obéissants sujets de son royaume terrestre. »

Dire où s’étend son règne

Est-ce que son règne est seulement terrestre? Évidemment que non! Il règne sur tout: « On dit qu’il règne sur les intelligences humaines, à cause de la pénétration de son esprit et de l’étendue de sa science, mais surtout parce qu’il est la Vérité et que c’est de lui que les hommes doivent recevoir la vérité et l’accepter docilement.

On dit qu’il règne sur les volontés humaines, parce qu’en lui, à la sainteté de la volonté divine correspond une parfaite rectitude et soumission de la volonté humaine, mais aussi parce que sous ses inspirations et ses impulsions notre volonté libre s’enthousiasme pour les plus nobles causes.

On dit enfin qu’il est le Roi des cœurs, à cause de son inconcevable charité qui surpasse toute compréhension humaine et à cause de sa douceur et de sa bonté qui attirent à lui tous les cœurs: car dans tout le genre humain il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais personne pour être aimé comme le Christ Jésus. »

Quand l’autorité sera rétablie

Le problème vient des hommes et sera résolu par leur retour à la raison: « Dieu et Jésus-Christ ayant été exclus de la législation et des affaires publiques, et l’autorité ne tenant plus son origine de Dieu mais des hommes, il arriva que… les bases mêmes de l’autorité furent renversées dès lors qu’on supprimait la raison fondamentale du droit de commander pour les uns, du devoir d’obéir pour les autres. Inéluctablement, il s’en est suivi un ébranlement de la société humaine tout entière, désormais privée de soutien et d’appui solides . « 

Et c’est simple: « Si les hommes venaient à reconnaître l’autorité royale du Christ dans leur vie privée et dans leur vie publique, des bienfaits incroyables – une juste liberté, l’ordre et la tranquillité, la concorde et la paix — se répandraient infailliblement sur la société tout entière. »

Ce faisant, nous pourrons continuellement chanter cette hymne du Vatican pour la joie de l’Eglise universelle: « Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat ! »

Oui!Le Christ triomphe, le Christ règne, le Christ commande en Maître !
Il est notre lumière, notre vie, notre chemin.
Le Christ est notre défenseur absolument invincible.
Il est notre force, notre justice.
À Lui seul appartiennent la puissance,
la force et la victoire pour les siècles des siècles.
À Lui seul, honneur, louange et jubilation pour l’éternité !

Que cette fête nous rappelle le fondement de notre royauté et sacerdoce baptismal: « Le Christ a fait de nous un royaume et des prêtres »(Ap1,6)

By Protogène BUTERA

RUSIZI-COVID: Insengero zizahinduka ibigo by’inkingo!

Iby’izi nkingo byatangajwe kuri uyu wa gatanu tariki ya 19 Ugushyingo na Ministri w’Ubuzima. Kuko byihutirwa, abayobozi bamenyereye gukoresha iterabwoba babonye uburyo.

Ba Gitifu b’Imirenge bataye umutwe. Impamvu ngo ni uko u Rwanda rwakiriye inkingo miliyoni imwe na magana atandatu(1 million 600 mille)za Moderna zitanzwe na Canada kandi zikaba zitagomba kurenza ku wa mbere zidatewe abaturage. Birashoboka ko Canada yazohereje kuko zari zisigaje gihe gito(expiration)ngo zijugunywe.

Iby’izi nkingo byatangajwe kuri uyu wa gatanu tariki ya 19 Ugushyingo na Ministri w’Ubuzima. Kuko byihutirwa, abayobozi bamenyereye gukoresha iterabwoba cyangwa baryitiranya n’imikorere myiza, babonye uburyo. Abatatowe n’abaturage barabereka aho babera icyago!

Inkingo mu nsengero

Koko ngo « uwakugabiye, akunyaga igihe ashakiye. » Insengero ZEMEREWE gufungura n’aba bayobozi, zigiye kubiryozwa. Ni ko bimeze muri RUSIZI. Ngo

« kuri iki cyumweru tariki ya 21 Ugushyingo, inkingo zizatangirwa ku nsengero no ku bigo by’amashuri ahegereye. »

Ese tuvuge ko aba bayobozi bamaze kumenya agaciro k’icyumweru n’umwanya w’insengero mu buzima bwa muntu?N’aho zitari zafungurwa noneho barahita bazemerera! Abo muri BUTARE na GIHUNDWE bazatubwire.

Nta muturage uzajya asenga atarakingiwe!

Muri iyo nkubiri, hari bamwe mu bayobozi batatinye gukoresha itegeko ritarasohoka mu Igazeti ya Leta: « 

Gitifu

Ndabamenyesha ko kugeza ubu, umuturage uzajya asangwa asenga atarakingiwe bizajya bifatwa nk’ubufatanyacyaha mu kwica amabwiriza yo kwirinda Covid kandi birahanirwa. « 

Ibihano bya Covid biraza kuba nk’ibya Mitiweli mu ntangiriro, aho abantu bafatirwaga mu isoko, mu nzira no mu nsengero, ngo ntibatanze Mitiweli! Abatikingije noneho ubanza n’umuhanda wa Leta batazawukandagiramo ngo batawanduza kandi Leta yarishyuye!

Na NYAMASHEKE ni uko

Si muri RUSIZI gusa. No muri Nyamasheke babacanyeho umuriro. Haba mu Murenge wa KAGANO cyangwa uwa KARENGERA, intero ni imwe:

Gitifu

Baraza gukingira ku nsengero ndetse hakorwe checking ku bantu baza gusenga ngo barebe niba barakingiwe!

Ngaho da! « Agapfa kaburiwe ni impongo. »Abantu ntibaburiwe? Insengero zirasigaramo abana INKINGO zitarageraho! Ariko se aba bayobozi bafite ubwoba bw’iki? Kuki badakoresha Inzego z’Ibanze(ibiro by’Akagari cg Imirenge), Ibigo Ndera-buzima na za Poste de Santé?

Ubu buryo bwo gukora ntibugamije guhindura ba Nyir’amadini IBIKANGE? Buri wese bazamubwira ijambo rimwe gusa: « Nutemera TURONGERA TUGUFUNGIRE! » Ndabona babafashe umunwa n’amaboko!

None se ibi bintu ni nde wabibazwa cyangwa wabikemura? Ministri Gatabazi JMV wa Minaloc cyangwa Guverneur w’Intara y’Iburengerazuba Bwana HABITEGEKO François? Bombi babyigeho.

UBWANDITSI

Note : 1 sur 5.
%d blogueurs aiment cette page :