Du 26 avril 1960, Madagascar est-il indépendant vraiment?

La cinquième plus grande île du monde après l’Australie, le Groeland, La Nouvelle-Guinée et Bornéo, Madagascar couvre une superficie de 587 000 km² et est habité par 25 millions d’âmes.Il est entouré aussi par d’autres îles et archipels plus stables lui: Maurice, Seychelles, Mayotte, Comores et Réunion.

Comme l’administration française de ce vaste territoire (6-08/1896-1958), l’indépendance arrive à ses 60 ans (1958-2018)sans aucune indication de réussite compte tenu des changements réguliers et brutaux de la Constitution ainsi que les luttes intestines incessantes.

Dans ce contexte, la Capitale Antananarivo a de la peine à faire respecter la devise nationale: »Amour, Patrie, Progrès »,car pour l’Indice du Développement Humain(IDH), le pays n’occupe que la 155ème place(2013). Malgré sa richesse en biodiversité et en ressources naturelles(saphir, nickel,titane…) la population souffre toujours des marasmes des la pauvreté.

Indépendante de la France depuis le 26 juin 1960, la République de Madagascar n’en finira pas de plonger dans l’abîme, aussi longtemps que la corruption dans les services et l’exploitation illégale des ressources sont devenues la voie normale du progrès. Peut-être qu’il est profitable pour les dirigeants,  d’ abuser de la résilience de cette population qui ne trouve de consolation que dans la danse.

Danse malgache.jpg
Danse et carnaval malgache

By Protogène BUTERA

Menya aho uyu mugani waturutse: Kwigira KABUTINDI nka NDINDA

Ndinda yabaye aho, maze agakunda kubenga bitari iby’abandi; umukobwa bamusabiye wese akamubenga. Baramubwiraga bati: « Tugiye kugushakira umugeni. Ndinda akaririmba agira, ati: « Oya si uyu Ndinda, kandi aho Ndinda kandi emwe Ndinda! »
Umunsi umwe bajya gusabira Ndinda umukobwa Nyirataba, umukobwa w’itaba ry’Iminyana, Ndinda amubonye ati: « Si uyu Ndinda, kandi aho Ndinda, kandi emwe aho Ndinda »

Nyirasenge aramutonganya cyane, ati: « Nta wundi mukobwa uteze kubona uzaza ahwanye na Nyirataba dore ko ugiye kubenga kurusha imitwe n’imitali!Ndinda aramwihorera aragenda, abanga umuheto ashyiramo imyambi ajya guhiga. Undi munsi se aramutumira ngo aze amwitabe. Ndinda araza, asanga bamuzaniye Nyirantagorama umukobwa w’intege ndende. Ndinda aramwitegereza ati: »Si uyu Ndinda kandi aho Ndinda kandi emwe aho Ndinda! »

Nyina aramwihererana aramutonganya ati: « Dore so agiye kukuzinukwa ntazongera kujya kugusabira umugeni, umaze kwigira Kabutindi, wananiye nyogosenge, nanjye urananiye; gira vuba wisubireho, wibwire. » Ndinda ntiyamurora ntiyamwumva, aragenda ajya guhiga.

Se aratinda yongera kumutumaho ngo naze amwitabe. Ndinda araza, bamuzanira umukobwa w’intebe y’umuringa akagira izuru ry’umutali. Ndinda amubonye ati: »Ni uyu Ndinda kandi aho Ndinda, ngwino yewe ga Ndinda! » Bagiye gutaha ubukwe, Ndinda bamuhitisha mu nzoga ngo avuge iyo ashaka. Abagira nk’uko yari yabagize yanga abageni,ngo ntashaka inzoga bamuhaye. Ndinda bamuhaye inzoga y’urwagwa, ngo ntanywa uruzira-nkashi.

Ubukwe burataha, ariko bakababazwa n’uko Ndinda atanywa inzoga nk’abandi. Abandi bahungu bati: »Ko utanywa inzoga ubitewe n’iki? Ndinda akabihorera. Bamuzanira inzoga y’inturire, Ndinda arasogongera arayicira, ngo ntanywa uruziramvuzo. Bimaze umwanya babwira mushiki we ngo namuhe inzoga y’ubuki. Ndinda inzoga arayanga ngo ntanywa uruzira-nsinda.

Ndinda yari umwana w’umuhinza w’icyo gihugu, ni cyo cyatumaga yigira ibyo byose. Nuko umugeni abonye ibyo Ndinda yigira, ati: »Sinsigara aha! Ati: »Ese muransiga mugende muvuga ngo munsize he? Singiye gusigarana n’ikirura gitinya abantu, ngo ni ubukire nkurikiye, ndabahakaniye. Nuko umugeni arahaguruka n’abakwe baje kumushyingira, asubira iwabo. Si njye wahera….

Twibaze rero…

1-Muri ibi bihe turimo, kwigira Kabutindi nka Ndinda biracyashoboka? Ese buriya, ari Ndinda cyangwa ababyeyi, uwari uri mu kuri ni nde? Bariya bakobwa bombi,Nyirataba na Nyirantagorma,Ndinda yabajijije iki ababenga?Nyuma se yahisemo neza? Nimumbwire namwe isomo byadusigira…

Sources: Mgr Aloys Bigirumwami, Ibitekerezo, Nyundo, 1971, p.38

By Protogène BUTERA

Comment les Japonais luttent contre le vieillissement:Hara Hachi Bu

Les habitants d’Okinawa, au Japon, ont leur secret de longévité. Sur cette île de 1 500 000 habitants, les centenaires en très bonne santé se comptent par milliers(33 de plus 87 ans sur 100 000 habitants). Ce qui est remarquable, c’est qu’il est rare d’y trouver des personnes obèses.

Une philosophie de vie: Hara Hachi Bu

Pour lutter contre le vieillissement et l’obésité, leur philosophie de vie n’est rien d’autre que l’application de ce principe de Confucius: « Hara Hachi Bu= règle du ventre à 80% ». Cela veut dire qu’en mangeant, ils s’arrêtent avant la satiété ou encore à 80% de leur faim.

Cette pratique semble impensable pour une autre culture où l’on serait habitué à terminer obligatoirement son assiette! Or, l’estomac rempli à 100% se distend davantage et l’on a envie de manger de plus en plus, ce qui conduit à la prise du poids et à des maladies de toute sorte.

Un régime alimentaire naturel et familial

A Okinawa, le régime alimentaire est très simple: nourriture moins grasse, avec peu de viande. La préférence est du côté du poisson(3 fois par semaine), du riz, des légumes(concombre), des fruits et des épices(à la place du sel ou du sucre).

Comme complément indispensable, les séniors pratiquent quotidiennement l’activité physique, s’abstiennent de fumer et écoutent leur corps:respiration, concentration sur le rythme cardiaque et méditation pour agir avec patience, raison et relativité(sans dépenser inutilement leur énergie).

Sport sénior
L’activité physique est maintenue à tout âge

Mais c’est particulièrement le contact avec la nature, exprimé par le maintien des liens sociaux et familiaux, qui fait du Hara Hachi Bu un remède inégalé pour lutter contre le vieillissement précoce. Holà ! Le problème! Ce remède n’est pas facile à avaler pour les jeunes générations aux prises avec le fast-food et la malbouffe.

By Protogène BUTERA

Suède:pour mendier, il faudra un permis!

Dans toutes les villes, les mendiants rivalisent d’astuces et d’ingéniosité pour bénéficier de la générosité de la population. Cela fait qu’on observe un nombre croissant des sans-abris qui ne veulent pas s’intégrer dans la société malgré des mesures dans ce sens.

En Suède, dans le but d’éradiquer ce mal de la mendicité, la ville d’Eskilstuna(70000habitans)a trouvé un moyen original: un permis pour mendier! D’autres villes qui ont cherché à interdire carrément la mendicité n’ont pas réussi à le faire. Les élus d’Eskilstuna qui ont proposé cette mesure, sont rassurants du point de vue de l’application et des avantages attendus par tous.

Pour obtenir ce permis, il faudra payer 150 couronnes(=15euros). Cela permettra à la Commune de recenser les populations dans le besoin de façon à les mettre en relation avec les Associations ou d’identifier « les trafiquants de mendicité » que les autorités doivent aider à rentrer dans leurs pays.

Le premier Ministre Stefan Löfven a jugé la mesure « intéressante ». Si elle est votée par le Comté, elle sera exécutoire en octobre. Quiconque n’aura pas ce permis recevra une amande qui reste à déterminer. Voilà en quoi ce royaume de Suède peut être source d’inspiration pour certains pays où la mendicité est aussi inquiétante que la maladie.

Sources: bfmbusiness.bfmtv.com

By Protogène BUTERA

Qui est Alois Alzheimer dont la terrible maladie porte le nom?

Jeudi 14 juin 1864 en Allemagne, est né Alois Alzheimer, médecin neurologue et psychiatre qui a été le premier à décrire la maladie qui porte désormais son nom: Alzheimer.
A la fin de ses études médicales à Berlin, Tübingen et à Würzburg il a fait sa thèse sur les « Les glandes productrices du cérumen »(1887). En 1894, il se maria avec Cecille Simonette Geisnheimer(1860-1901) dont il eut 3 enfants.

Dans sa carrière de médecin, il s’intéressait particulièrement à la démence d’origine dégénérative ou vasculaire. Partant du cas d’une patiente Auguste D.dont il a fait l’autopsie du cerveau après la mort, Alois est parvenu à décrire la terrible maladie qui poussait la patiente à « accuser les soignants de vol, éviter tout contact social, donner des mêmes réponses à des questions différentes ou écrire des choses dans un désordre anormal ».

Cela apparait clairement dans son article de 1907 intitulé « Une maladie caractéristique grave du cortex cérébral ». Et sans nommer le nom de la patiente, elle la présente ainsi: « parmi les premiers symptômes de sa maladie, un fort sentiment de jalousie envers son mari. Elle montra très vite des signes de dégradation importante de la mémoire; elle était désorientée, elle déplaçait les objets n’importe où dans son appartement et les cachait. »

En 1912, Alzheimer est nommé directeur de la clinique psychiatrique de l’université Freidreich-Wilhelm de Breslau (aujourd’hui Wroclaw, en Pologne). Mais, durant un trajet à Breslau en août 1912, il tomba malade et développa une endocardite sub-aiguë3.

Petit à petit, sa santé se détériora et il décède le 15 décembre 1915(à l’âge de 51 ans) suite à cette affection dégénérative ainsi qu’à des complications rénales et cardiaques d’un rhumatisme articulaire aigu.

C’est le Professeur Emil Kraepelin(son collègue psychiatre) qui, après l’étude d’autres cas semblables à celui d’Auguste D. proposa d’appeler ce type de démence, « maladie d’Alzheimer », reconnaissant de la sorte les observations concises et les travaux du Docteur Alois Alzheimer.

En fêtant l’anniversaire de ses 154 ans, il est opportun de penser à tous ceux qui portent le poids de cette terrible maladie et à la détresse de toutes leurs familles réciproques.

Sources: medarus.org

By Protogène BUTERA

France-Eglise: Dans la République laïque, nos écoles ne porteront point les noms des saints!

La Mairie moins fière d’être Avignon, Cité des Papes,ambitionne de « débaptiser » les écoles publiques qui portent les noms des saints.

La Mairie d’Avignon n’y va pas par quatre chemins. En conformité avec la Constitution de la République française, les écoles publiques ne doivent pas porter les noms des saints. Ces écoles  ne s’appelleront plus Saint Roch ou Saint Jean, Saint Gabriel ou Saint Ruf, Sainte Catherine, et cetera…

Désormais, elles seront « débaptisées » et « rebaptisées ». Pourtant la Mairie et ses penseurs n’ont pas trouvé des concepts ou des mots totalement laïcs qui n’évoquent rien de chrétien ou n’ayant pas de rapport avec le « baptême ». Pourquoi n’osent-ils pas dire qu’ils veulent tout laïciser?

Après les écoles, ce sera le tour des églises dont l’entretien est un poids énorme pour les contribuables. Si elles sont des lieux du patrimoine et de la culture, peut-être qu’elles véhiculent les valeurs qui ne sont pas républicaines! La Mairie qui se respecte continuera-t-elle de supporter tout ça?

Qui sait? L’idée ne parait pas mauvaise pour cette Mairie(socialiste) moins fière d’être Avignon, Cité des Papes! La ville garde ce mauvais souvenir où elle souffrait le martyre sous le joug des souverains Pontifes, quelque fois schismatiques.

Ne soyons pas étonnés si ses écoles(et églises)portent les noms de ces personnalités dont la pensée a forgé le socialisme français: Charles Fourier,Jean Jaurès, Léon Blum, Pierre Mendès France. Et pourquoi pas celui de Simone Veil?

Sources: http://www.atlantico.fr
By Protogène BUTERA

Citations célèbres de Mahomet pour le Ramadan

Le Ramadan touche à sa fin.Pour les musulmans,c’est donc bientôt la fête de l’Aïd el-Fitr.Quelques citations plus célèbres du Prophète Muhammad, peuvent nous aider à apprécier les fruits de ce temps fort.

En attendant la fin du Ramadan(débuté le 17 mai)et la fête de l’Aïd el-Fitr, nous pensons à tous nos amis musulmans de tous les pays pour le bénéfice de leurs prières et leurs jeûnes sur leurs corps et le cœur du monde.

C’est pourquoi nous vous proposons ces 10 citations les plus célèbres de leur Prophète Muhammad(décédé le 8 juin 632). Ainsi vous pourrez vous unir à eux en quelque sorte.

1-« Dès l’arrivée du Ramadan, les portes du Paradis s’ouvrent, celles de l’Enfer se ferment et les diables sont enchainés »

2-« La patience est la clé du bien-être »

3-« Le cœur du vieillard demeure jeune pour deux choses: l’amour de la vie et les longues espérances »

4-« Puisque la montagne ne vient pas à nous, allons à la montagne »

5-« Le Ramadan est venu à nous. C’est un mois de bénédiction. Allah vous enveloppe de paix et fait descendre la miséricorde »

6-« Combattre le mal par le bien est honorable, lui résister par le mal est funeste »

7-« L’encre d’un écolier est plus sacré que le sang d’un martyr »

8-« Je ne vous demande point le prix de mon zèle; ma récompense est dans les mains du souverain des mondes »

9- « Celui qui croit en Dieu et au jour du jugement dernier, qu’il dise du bien ou qu’il garde le silence »

10-« La vraie richesse d’un homme en ce monde se mesure au bien qu’il a fait autour de lui »

Un fructueux Ramadan pour  la paix et le vivre-ensemble harmonieux.

By Protogène BUTERA

Un roi d’Afrique qui vit en Allemagne et règne sur son peuple par téléphone et Skype!

Céphas Bansah, Roi de la région de Hohoe au Ghana , est aussi propriétaire d’un garage de voitures en Allemagne. Cumulant sa double fonction avec brio, ce souverain de 66 ans dirige son peuple grâce au téléphone, aux e-mails et Skype…

C’est en 1970 que Togbe Ngoryifia Céphas Kosi Bansah, plus connu sous le nom de Céphas Bansah a posé pour la première fois les pieds en Allemagne, à l’occasion d’un programme d’échange universitaire entre le Ghana et la RFA, l’ex Allemagne de l’Ouest.

Tombant littéralement sous le charme du pays, Céphas décida de s’y installer pour y vivre. Depuis, l’homme a épousé une Allemande et a acheté un garage automobile dont il est le gérant près de Ludwigshafen.

Mais le destin de cet expatrié a pris un autre tournant en 1987 le jour où son grand-père est décédé. Ce dernier qui était le Roi de la région de Hohoe au Ghana, a décidé de nommer Céphas comme le futur héritier du trône.

Et en 1992, Céphas a été couronné Roi de la région qui compte plus de 200 000 habitants. Ces derniers voient physiquement leur souverain au minimum six fois par an. Mais le reste du temps, Céphas ne délaisse pas son peuple, non.

Il règne sur son territoire grâce à des outils de travail à distance comme Skype, le téléphone, le fax, les e-mails, etc. L’homme passe par exemple plusieurs heures, la nuit,  à régler des conflits opposant différentes tribus de la région.

Céphas affirme que, de là où il vit, il apporte beaucoup plus à sa région  plutôt que d’être sur place à Hohoe, la principale ville de la région éponyme. En effet, comme il l’explique sur son site internet, le Roi expédie régulièrement, par avion, des purificateurs d’eau dans sa région natale.

Dans cette optique, il contribue à réconcilier les Africains de la Diaspora qui n’ont connu l’Afrique que par les médias. Ainsi, par la construction des hôpitaux ou par l’envoi des aides médicales ciblées, ils se rendent eux-mêmes utiles à la population bénéficiaire.

Sources: http://www.zejournal.info

By Protogène BUTERA

BWEYEYE: Ibiza byasubije Umurenge wose mu kato

Yanditswe na SIBORUREMA Isaac

Mu gihugu hose hamaze iminsi humvikana ibiza bidasanzwe. Abatari bake bahasize ubuzima. Mu Murenge wa Bweyeye na ho hakozweho. N’ubwo wisanganiwe ibibazo by’ubwigunge kubera ishyamba rya Nyungwe n’ibikorwa remezo bidahagije, iyo imvura iguye bihumira ku mirari.

Bweyeye n'ibiza 1.jpg
Mu gice kinini cya Nyungwe(werekeza Rasano) hafunganye kubera inkangu

Iyi Bweyeye ni umwe mu Mirenge 18 igize Akarere ka Rusizi. Kujyayo no kuvayo, kuva na kera ntibikunze koroha kubera imisozi ihanamye cyane. Ku by’ingendo muri rusange, umuturage agera ku Karere akoresheje nibura amasaha 3 n’imodoka(iyo yabonetse). Hari n’ubwo bisaba kunyura i Burundi(kuzenguruka) kugira ngo agere mu yindi mirenge aciye Bugarama.

Ariko ubu noneho kubera ibiza byahibasiye, no kujya mu tugari ntibigishoboka. Nk’akagari ka Rasano kanyuramo umuhanda umwe rukumbi werekeza Nyabitimbo ugana Bugarama, noneho byabaye ibindi. Abarwayi bo kuri Poste de Santé yaho basubiye ku kabo, kuko na ambulance cyangwa moto itabona aho inyura.

Mu gutabara no kwirwanaho, abaturage ntako batagize. Barahagurutse barakora, ariko igice kinini kirenze ubushobozi bwabo. Bitewe n’uko kwiturira Ibutumvingoma, biragoye ko bazabona gitabara vuba. N’abayobozi babonye urundi rwitwazo. Natwe turabireba bikatuyobera. None se koko banyura he baje kubasura?

Bweyeye na Rasano 1.jpg
Abakristu bashakiraga inzira moto ya padiri

Abapadiri n’abakristu ba paruwasi ya Rasano bakoresheje imbaraga nyinshi kugira ngo nibura haboneke akayira gakomeza kubahuza na Bweyeye. Ariko se bizamara kangahe? Bamwe barabireba ngo ni uguhebera urwaje, nta kundi, Bweyeye izakomeza ibe iy’inyuma y’ishyamba. Dufite impungenge ko izibukwa ar’uko imvura yahise.

Bweyeye na Rasano.jpg
Ibiti nk’ibi by’inganzamarumbo byagoye abaturage

By Siborurema Isaac/RASANO

L’homme du jour: Jean XXIII, le Bon Pape

Le 3 juin 1963 est mort, à l’âge de 81 ans,celui qui a été élu pape le 28 octobre 1958 sous le nom de Jean XXIII. Il a exercé ce ministère de la Chaise de Pierre pendant 5 ans seulement.

Angelo Giuseppe Roncalli(de son vrai nom)est connu surtout pour avoir convoqué le Concile Vatican II(1962-1965)dont il ne vit pas la fin, et laissé à la postérité cette belle encyclique sur la paix: « Pacem in Terris, 11 avril 1963)dont nous allons retenir quelques citations.

Né en Italie le 25 novembre 1881, il a été béatifié par Jean-Paul II(2000), puis canonisé par le pape François le 27 avril 2014. Ainsi reconnu comme saint par l’Église, il Papa Buono(Le Bon Pape)est fêté le 11 octobre,jour de l’ouverture du Concile Vatican II.
Ces 5 citations nous rappellent les bases de son message:

« Tant qu’un homme n’aura pas marché sur son Moi,il ne sera pas libre »

« Chacun revendiquera légitimement son droit à la considération et aux égards »

« L’homme égaré dans l’erreur reste toujours un être humain et conserve sa dignité de personne à laquelle il faut toujours avoir égard »

« La paix s’exprime efficacement dans la liberté »

« Les éventuels conflits entre les peuples ne doivent pas être réglés par le recours aux armes, mais par la négociation »

 

En souvenir de son message de paix, nous pensons à toutes les régions de la terre secouées par les violences et l’oppression des régimes politiques qui ont oublié la finalité de leur mission première: le bonheur de tous les peuples sur la terre.

By Protogène BUTERA

Saviez-vous pourquoi les Français parlent si mal l’anglais?

Jean-Marc SOLERE

C’est une idée très répandue que les Français parlent si mal l’anglais. Idée que le président Emmanuel Macron a voulu révoquer et mettre en cause. Il est le premier président de la République française qui s’exprime parfaitement, sans interprète, dans la langue de Shakespeare. Ses contradicteurs l’accuseront de bafouer celle de Molière! Si ce n’est pas une question de concurrence linguistique, d’où vient cette idée?

Le français, une langue à peu d’accents toniques

En français, quelle que soit l’importance des mots dans une phrase, l’accent tonique est toujours mis en fin de discours. A l’inverse, en anglais, en espagnol ou en allemand, l’accent tonique est bien mis sur les termes importants au moment de les dire. Du coup, le français se parle naturellement avec une certaine monotonie puisque les variations sonores sont faibles en étendue (peu de notes) et en diversité sémantique (mots appuyés au cours de leur prononciation).

Bien sûr, ça arrive qu’en français, on insiste sur un ou quelques termes, mais c’est quand on veut vraiment faire un effet ou mettre en avant une idée précise. Et cela est exceptionnel. Naturellement, le français se parle sans grande divergence sonore, ce qui donne aussi un charme spécifique à notre langue : sa douceur, l’absence de sons brutaux… très appréciée par les étrangers qui aiment le français.

Un peuple habitué à entendre et parler FRANÇAIS

En tant que Français, entre 4 & 11 ans, nous nous sommes habitués aux sons de notre langue, une langue pauvre en étendue sonore (3 notes)… et notre cerveau s’est formaté à ce schéma : il a naturellement, par souci d’efficacité, éliminé les voies neuronales qui ne servaient point  pour d’autres opérations complexes.

Notre cerveau a ainsi rentabilisé petit à petit son réseau interne. La raison est toute simple: notre oreille est conçue pour entendre, parler le FRANÇAIS avant tout, puisque nous évoluons dans un milieu francophone en permanence ou presque.

Les langues à accent sont inaudibles pour nous

Habituée à 3 notes, notre oreille perçoit difficilement les sons d’autres langues qui sont hors de son spectre sonore. C’est ainsi que certains sons de l’anglais ou de l’allemand nous semblent si difficiles à prononcer et à restituer avec le bon accent tonique.

De même, certains sons de langues asiatiques, très hauts ou très bas, sont pour nous inaudibles de sorte qu‘il devient problématique pour un Français d’apprendre le mandarin ou le japonais, par exemple, car un même mot peut signifier diverses idées parfois opposées selon la manière dont il est prononcé (ton haut, ton bas, aigus ou graves, sons longs, sons brefs, etc.).

C’est vraiment étonnant

Durant mon séjours de langue, j’ai toujours été surpris de la rapidité des autres peuples à intégrer un idiome étranger. Je suis étonné que les Scandinaves, les Russophones et les Slaves parviennent plus vite que nous à apprendre des langues étrangères, même plus tard dans la vie.

Sincèrement, je suis très envieux de leur oreille qui a l’avantage d’une palette sonore si étendue. Peut-être que notre État, sous Macron, va renforcer le bilinguisme sans crainte inopportune des anglicismes.

By Jean-Marc SOLERE