Comment les Japonais luttent contre le vieillissement:Hara Hachi Bu

Les habitants d’Okinawa, au Japon, ont leur secret de longévité. Sur cette île de 1 500 000 habitants, les centenaires en très bonne santé se comptent par milliers(33 de plus 87 ans sur 100 000 habitants). Ce qui est remarquable, c’est qu’il est rare d’y trouver des personnes obèses.

Une philosophie de vie: Hara Hachi Bu

Pour lutter contre le vieillissement et l’obésité, leur philosophie de vie n’est rien d’autre que l’application de ce principe de Confucius: « Hara Hachi Bu= règle du ventre à 80% ». Cela veut dire qu’en mangeant, ils s’arrêtent avant la satiété ou encore à 80% de leur faim.

Cette pratique semble impensable pour une autre culture où l’on serait habitué à terminer obligatoirement son assiette! Or, l’estomac rempli à 100% se distend davantage et l’on a envie de manger de plus en plus, ce qui conduit à la prise du poids et à des maladies de toute sorte.

Un régime alimentaire naturel et familial

A Okinawa, le régime alimentaire est très simple: nourriture moins grasse, avec peu de viande. La préférence est du côté du poisson(3 fois par semaine), du riz, des légumes(concombre), des fruits et des épices(à la place du sel ou du sucre).

Comme complément indispensable, les séniors pratiquent quotidiennement l’activité physique, s’abstiennent de fumer et écoutent leur corps:respiration, concentration sur le rythme cardiaque et méditation pour agir avec patience, raison et relativité(sans dépenser inutilement leur énergie).

Sport sénior
L’activité physique est maintenue à tout âge

Mais c’est particulièrement le contact avec la nature, exprimé par le maintien des liens sociaux et familiaux, qui fait du Hara Hachi Bu un remède inégalé pour lutter contre le vieillissement précoce. Holà ! Le problème! Ce remède n’est pas facile à avaler pour les jeunes générations aux prises avec le fast-food et la malbouffe.

By Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B