Du 26 avril 1960, Madagascar est-il indépendant vraiment?

La cinquième plus grande île du monde après l’Australie, le Groeland, La Nouvelle-Guinée et Bornéo, Madagascar couvre une superficie de 587 000 km² et est habité par 25 millions d’âmes.Il est entouré aussi par d’autres îles et archipels plus stables lui: Maurice, Seychelles, Mayotte, Comores et Réunion.

Comme l’administration française de ce vaste territoire (6-08/1896-1958), l’indépendance arrive à ses 60 ans (1958-2018)sans aucune indication de réussite compte tenu des changements réguliers et brutaux de la Constitution ainsi que les luttes intestines incessantes.

Dans ce contexte, la Capitale Antananarivo a de la peine à faire respecter la devise nationale: »Amour, Patrie, Progrès »,car pour l’Indice du Développement Humain(IDH), le pays n’occupe que la 155ème place(2013). Malgré sa richesse en biodiversité et en ressources naturelles(saphir, nickel,titane…) la population souffre toujours des marasmes des la pauvreté.

Indépendante de la France depuis le 26 juin 1960, la République de Madagascar n’en finira pas de plonger dans l’abîme, aussi longtemps que la corruption dans les services et l’exploitation illégale des ressources sont devenues la voie normale du progrès. Peut-être qu’il est profitable pour les dirigeants,  d’ abuser de la résilience de cette population qui ne trouve de consolation que dans la danse.

Danse malgache.jpg
Danse et carnaval malgache

By Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B