RDC: Au Sud-Kivu,la rue est vent debout contre l’éducation pour tous et contre l’Eglise

Mouvement de grève contre les Écoles catholiques à Bukavu

Ce dimanche 29 septembre, la Cathédrale de Bukavu était envahie par les manifestants. Les grévistes accusaient l’Église de soutenir les enseignants qui refusent de reprendre les cours si les salaires ne sont pas revalorisés en compensation de la suppression de la prime que donnaient les parents.

Ils sont venus de la Commune d’IBANDA et des environs. Leur argumentaire est très simple: L’Église a mis en place le système de prime pour encourager les enseignants et augmenter la qualité de l’éducation mais sur le dos des parents. Lorsque le Gouvernement annonce la gratuité de l’enseignement en vue de l’éducation pour tous, l’Église traîne les pieds et doute de la sincérité de la proposition.

Maniestation à Ibanda
Manifestation pour la gratuité de l’enseignement dans la Commune d’Ibanda

Leur cri est peut-être fondé car, selon radio Okapi, les enseignants des écoles conventionnées catholiques et protestantes de Bukavu (Sud-Kivu) sont en grève depuis mercredi 25 septembre. Les élèves se sont présentés dans leurs écoles, mais ils n’y ont pas trouvé d’enseignants.

Ces derniers se disent désintéressés parce que le gouvernement n’a pas majoré le salaire du mois de septembre afin de matérialiser la gratuité de l’enseignement de base.

Décisions confuses du gouvernement

Le ministre d’État chargé de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, Willy Bakonga a affirmé que le gouvernement congolais va décaisser dès ce mois de septembre, l’enveloppe nécessaire pour payer les enseignants et permettre aux écoles publiques de fonctionner normalement.

Ministre Willy Bakonga pour l’Education

Ce mercredi 11 septembre à l’issue d’une séance de travail convoquée par le Premier ministre à la Primature, le même ministre a fait cette déclaration: « Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a  donné des instructions claires pour rendre effective la gratuité de l’enseignement à la base »

Voilà les déclarations plutôt confuses que « claires » qui ont mis le feu sur l’huile. Les parents qui étaient habitués à payer difficilement les primes des enseignants ont cru au soulagement qui avait trop tardé. Le vent de la colère a vite soufflé.

Église et autres partenaires inquiets

Tous les partenaires sont inquiets. Mercredi 18 septembre l’archevêque de Kisangani et président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Monseigneur Marcel Utembi a déclaré que  » l’Etat congolais doit prendre au sérieux la décision prise concernant la gratuité de l’enseignement de base. »

Mgr Marcel UTEMBI,archevêque de Kisangani

Dans une interview à Radio Okapi, l’Archevêque a assuré que l’Église catholique va appliquer cette mesure, tout en soulignant les préalables à prendre en compte pour la réussite de cette gratuité.

Ainsi, Mgr Marcel Utembi souhaite que cette mesure de gratuité de l’enseignement de base soit « accompagnée de dispositions claires qui rendent véritablement effective cette gratuité. »

D’après lui, « il y a entre autres la prise en charge des enseignants, en ce qui concerne leurs salaires. Il importe que le gouvernement puisse assurer un salaire décent à tous les enseignants .»

En outre, continue-t-il, « il faut que les frais de fonctionnement débloqués par l’État permettent de répondre aux besoins de base enregistrés par les écoles. »

Ce propos est soutenu par les enseignants à l’exemple de Cécile Tshiyombo, enseignante depuis 29 ans : « La gratuité est possible […], mais il y a des préalables : un barème spécifique doit être donné à l’enseignant pour qu’il travaille dans des conditions acceptables. »

Ce que le gouvernement a promis

Mercredi 21 août, à l’ouverture de la rencontre, le ministre chargé de l’Éducation avait annoncé, devant la presse, la suppression de « tous les frais de scolarité , dans tous les établissements publics d’enseignement de l’éducation de base ». Les frais supprimés sont ceux des frais de minerval, de bulletin, les frais de l’assurance et ceux de l’identification des élèves.

Le ministre Emery Okundji a même précisé ceci:« Le gouvernement de la République a pris en charge les frais. Les frais de fonctionnement seront alloués mensuellement aux écoles. Cette décision concerne les écoles publiques qui sont sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. »

Or, pour 2019, le budget de l’État avoisine 5,9 milliards de dollars. Afin de mettre en application la gratuité de l’enseignement primaire et secondaire, il faudrait, selon des ONG congolaises, mettre 1,6 milliard de dollars, soit un quart du budget .

Cette analyse est balayée par les Autorités congolaises, car « Conformément à notre Constitution, la gratuité de l’enseignement fondamental doit être une réalité », avait déclaré le président Félix Tshisekedi lors de son discours d’investiture le 24 janvier.

Président Félix Tshisedeki de RDC à l’ONU

Promesse de campagne du président Félix Tshisekedi, cette mesure doit permettre aux Congolais les moins fortunés d’offrir à leurs enfants un enseignement jusques-là inaccessible.

Les syndicats, quant à eux, campent sur leurs revendications qui n’ont pas été jusques-là prises en compte par le gouvernement. Elles prévoient entre 375 dollars et 900 pour un enseignant du primaire au lieu de 80 par mois, actuellement ou 245 promis par le gouvernement.

Le financement de cette mesure pour ce trimestre interroge donc au-delà des enseignements. Le gouvernement a-t-il les moyens de ses ambitions sans porter la responsabilité sur l’Église?

La Rédaction

Ni iki gituma utinya kwaka inguzanyo cyangwa kuguriza abandi?

Uwo wagurije amafaranga yawe agutakira,ujya kuyamwaka, akagukwepa,akagukura no ku murongo wa telefone.

Ibintu byarahindutse. Nta nshuti y’ifaranga ikibaho. Iyo bigeze ku nguzanyo, ho biba  ibindi. Uwo wagurije amafaranga yawe agutakira hafi yo gupfukama, ujya kuyamwaka akagukwepa ndetse akagukura no ku murongo wa telepfone. Bikaba aka wa mugani ngo « Umanika agati wicaye, wajya kukamanura ugahaguruka. » Nuko, aho gukomeza kuba incuti, mugahinduka abanzi; ukicuza icyo wabikoreye.

Si byo gusa. Reba na wa wundi watse inguzanyo muri Banki, abantu bakabona ibintu byuzuriranye, amagorofa y’akataraboneka azamuka amanywa n’ijoro nk’ibihumyo. Bamwe bati « Si gusa, uriya muntu AJYA IKUZIMU. »

Bumva ibye neza iyo Banki itangiye kubiteza  cyamura, na we mu kanya gato akayoberwa aho birigitiye. Koko rero, ibintu ni nk’umuyaga. Akabura ubwishyu kandi atunze! Abashinyaguzi bakabyitegereza bati  » Yewee, kurya ntibyanze nko kwishyura! » Ku rundi ruhand ariko, reka twumve umwanditsi w’Umuhanga mu by’Ijambo ry’Imana ( Mwene Siraki 29,1-7) icyo abitubwiraho n’inama atugira :

Uguriza mugenzi we aba ari umunyampuhwe, kandi umuteye inkunga aba akurikije amategeko. Jya uguriza mugenzi wawe igihe abikeneye, kandi nawe wishyure mu gihe cyagenwe.

Jya ukomera ku ijambo ryawe, woye kwivuguruza, bityo, igihe cyose uzabona icyo ukeneye. Benshi bibwira ko ibyo bagurijwe ari nk’ibitorano, bigatuma batera ingorane ababafashije. Iyo ntacyo araguha, mugenzi wawe uramuhobera, ukamuvugisha witonze kubera feza ye; ariko igihe cyo kumugarurira ibye cyagera, ukazarira, ukamwishyura amagambo y’ishavu, umuganyira ko wagize ibyago.

N’iyo waba utunze byinshi, uwakugurije nunamwishyura icya kabiri cy’umwenda wari umurimo, yashobora kuvuga ko agize Imana. Naho nubura ubwishyu uzaba unyereje umutungo we, abe yikururiye umwanzi nta mpamvu, umwitura imivumo n’ibitutsi, kandi aho kubahana muzasuzugurana.

Benshi banga kuguriza abandi, atari ubugome, ahubwo ari ugutinya guhemukirwa. 

Hari n’ubwo hikubitaho inyungu z’ubutinde kandi warakoreye mu gihombo.Nuko umutima ukajya mu mutwe!

Byari birakubaho? Wabonye se imyenda cyangwa inguzanyo ari wowe ibera umutwaro gusa, cyangwa ituma nawe ubera abawe n’abandi umutwaro? Aho ubuhamya bwawe ntibwafasha abandi?

By Protogène BUTERA

La mort de Jacques CHIRAC, l’Africain et ami des Arabes

Douze ans Président de la République française, de 1995 à 2007,Jacques Chirac a occupé toutes les plus hautes fonctions: deux fois  premier ministre, plusieurs fois ministre, Président du Conseil général et député de la Corrèze, Maire de Paris pendant 18 ans…

Ce géant de la politique a été ministre du Général de Gaulle, puis de Georges Pompidou avant d’être premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing puis, en cohabitation, de François Mitterrand.

Avec lui qui avait promu le jeune Nicolas Sarkozy, s’éteint aussi une autre manière de faire de la politique autant cynique que romantique  où les Français étaient moins déprimés que sous les règnes de François Hollande et d’Emmanuel Macron.

Ce 26 septembre 2019 vient de mettre fin à la vie de cet enfant unique né le 29 novembre 1936. Que retiendra-t-on de ses 86 ans dont 63 vécus avec Bernadette, son épouse? Monarque éclairé ou Maire de Paris le plus aimé?L’histoire tranchera…

Ami de l’Afrique et des Arabes?

Sur le continent africain,les présidents qui ont connu Chirac affirment qu’il était ami de l’Afrique. Mais de quelle Afrique?Voyons cela dans le message de ces quelques présidents, sur Twitter,du Cameroun, Cote d’Ivoire, Burkina Faso, Togo,RDC, Djibouti et Niger:

Victime d’un accident vasculaire cérébral en 2005,il avait quitté l’Elysée en mai 2007.Et depuis 2016,celui qui échappa à un assassinat lors du défilé du 14 juillet 2002 faisait moins d’apparitions publiques.

Et voici les mots qui lui étaient très chers(citations):

Le Français est un critique par essence,
c’est un de ses charmes

Prenons garde que notre esprit critique ne se transforme en esprit de dénigrement systématique.

La politique n’est pas seulement l’art du possible.Il est des moments où elle devient l’art de rendre possible ce qui est nécessaire.

L’histoire nous enseigne qu’une civilisation,pour garder la maitrise de son destin,doit se donner les moyens de sa sécurité.

Les moyens ne sont jamais adéquats quand le but est mal défini.

Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.

Nous devons prendre conscience que le travail ne constitue plus,désormais,l’essentiel d’une vie

Quand le peuple perd l’espoir, sa colère finit toujours par s’exprimer.

La démocratie c’est l’égalité des droits, mais la République,c’est l’égalité des chances.

By Protogène BUTERA

Gatsibo: Akarere karishyura ihene z’abaturage zishwe n’urukingo

Akarere ka Gatsibo kashumbushije abaturage ihene zabo zishwe zizize urukingo.

Mu Karere ka Gatsibo hakingiwe ihene zisaga ibihumbi 30 ariko izo mu murenge wa Kiziguro ntizorohewe n’uru rukingo rwahitanye nyinshi.

Tariki 9 Kanama 2019 ni bwo ubuyobozi bw’Umurenge wa Kiziguro bwatangiye igikorwa cyo gukingira ihene 1479 zibarurwa muri uyu Murenge buvuga ko buri kuzikingira indwara ikunze kwibasira amwe mu matungo magufi yitwa Muryamo, zimwe zihita zitangira gupfa.

Mu mudugudu w’Akabagendo bahakingiye ihene 82, hashize icyumweru kimwe izigera kuri 49 zihita zifatwa n’uburwayi zanga kurisha izahakaga zitangira kuramburura.

Ku gicamunsi cyo kuri uyu wa gatatu taliki ya 18 Nzeri 2019, Akarere ka Gatsibo kashumbushije abaturage bo mu Kagari ka Ndatemwa Umurenge wa Kiziguro baherutse gupfusha ihene nyuma y’uko zihawe urwo rukingo. Ihene zahawe abaturage zigera kuri 22 zihwanye n’izari zapfuye.

Abaturage bashumbushijwe ihene zabo zapfuye

Umuyobozi w’Akarere ka Gatsibo wungirije ushinzwe iterambere ry’Ubukungu, Manzi Theogene yashimye abaturage bapfushije ihene zabo ntibaceceke ahubwo bakageza ikibazo bahuye na cyo ku buyobozi bw’Akarere.

Ihene 22 zashumbushijwe abaturage zifite agaciro k’ibihumbi 660 by’amafaranga y’uRwanda. Gusa ntibyasobanuwe niba n’abandi bose urwo rukingo rwakozeho bazagererwa muri ako kebo. Bakanibaza impamvu ari muri Kiziguro gusa bapfushije ihene? Ese ni amakosa (cyangwa ubumenyi buke)ku mukozi w’Umurenge ushinzwe ubworozi(vétérinaire)? Na byo bikwiye kumenyekana.

La Rédaction

Brésil: Un prêtre missionnaire polonais massacré dans son église pendant le vol

Le père Kazimierz Wojno, curé de la paroisse Notre-Dame de la Santé, dans le diocèse de la capitale fédérale, Brasilia, a été tué froidement près de son église.

Un communiqué de l’archidiocèse de Brasilia a fait part de la mort tragique de ce prêtre de 71 ans, dont 46 ans de sacerdoce. Selon l’agence Fides, six hommes seraient entrés dans l’église après la dernière messe du samedi soir 21 septembre, en prenant en otages le prêtre et le gardien de l’église, qui ensuite a réussi à s’enfuir.

Le père Kazimierz a été retrouvé mort, avec les mains et les pieds liés et un fil de fer autour du cou, dans un terrain de construction proche de l’église. Cette paroisse avait été ciblée par des vols d’objets religieux et du Saint-Sacrement lors du temps pascal.

Le Père Casimiro dans son église

Le père Kazimierz Andrzej Wojno, appelé familièrement Casimiro par ses paroissiens, était né le 3 février 1948 dans la ville de Skłody Borowe, dans le diocèse de Lomza, en Pologne. Il avait été ordonné prêtre le 27 mai 1973. Il vivait au Brésil depuis 40 ans et tenait la responsabilité de cette paroisse depuis plus de 25 ans.

Le gouverneur du District fédéral de Brasilia a décrété un deuil officiel de trois jours après la mort du prêtre.«C’est un moment de peine pour toute la famille brésilienne,a-t-il expliqué.L’assassinat du père Casimiro, un homme de paix, aimé et admiré par tous, nous choque et nous pousse à réfléchir à ce sentiment d’insécurité qui rejaillit sur nous tous. Il expose une dure réalité que nous devons affronter avec détermination.

Ses funérailles ont été célébrées ce lundi 23 septembre à 14h00, heure locale, sous la présidence du cardinal-archevêque de Brasilia, Sergio da Rocha. Dimanche soir, une messe à sa mémoire s’est tenue, en présence notamment d’un représentant de l’ambassade de Pologne, son pays natal.

Le Pape François a eu raison d’appeler octobre, le mois missionnaire extraordinaire. Prions beaucoup pour que les missionnaires soient bien accueillis au lieu d’être tués.

Sources: Vaticanews

By P.Protogène BUTERA

Rwanda-8 septembre 2019: Un centenaire mérité des Soeurs BENEBIKIRA

Début de la célébration du Centenaire des Benebikira avec une quinzaine d’évêques à Save(BUTARE-Rwanda)

Mgr Joseph Hirth avait cette vision: confier la mission d’Évangélisation aux enfants (garçons et filles) du pays. Après 3 prêtres(1917),les filles vont suivre(1919)


Sr Jean-Marie Nyirabayovu, première profès.

BENEBIKIRA(Filles de Marie,en langue locale, le Kinyarwanda)c’est la première Congrégation des Sœurs autochtones rwandaises. Elle est initialement fondée par Mgr Jean-Joseph Hirth le 25 mars 1919, lors des vœux de la première fille rwandaise consacrée à Marie . C’était à la Mission (Paroisse)de Rwaza, dans le Diocèse actuel de Ruhengeri.

La direction fut confiée aux Sœurs Missionnaires Blanches d’Afrique. En 1935, la Congrégation qui s’occupe beaucoup de l’éducation(surtout des filles)et de la santé(dispensaires et Centres de santé), obtient le statut de Droit diocésain.

En 1953, il y eut l’élection de la Mère Générale, Sr Thérèse KAMUGISHA, et acquit l’autonomie de la gestion totale de la Congrégation, mettant fin à la tutelle des Sœurs Blanches. Depuis, les Benebikira se sont répandues dans plusieurs pays: au Burundi, en Ouganda, en RDC, au Kenya…

Benebikira venaient de toutes les communautés

2008 a été une autre bonne nouvelle: la Congrégation a passé du Droit diocésain au Droit pontifical, car elle dépend directement du Pontife Romain.Cela lui a permis d’avoir une maison à Rome qui accueille les religieuses en formation.

Le 8 septembre 2019, en la fête de la Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, ces 400 religieuses ont célébré un centenaire bien mérité. Plusieurs évêques du Rwanda, Burundi et RDC ,ainsi que les autorités locales étaient présents à Save, lieu où se trouve la Maison-mère des Benebikira. Tout en images!

Marchez avec elles…

La procession était chaleureuse suivant les promotions

Oui, Jubilate Deo, omnis terra, Jubilate Deo, vous toutes nos Sœurs de cette belle et angélique Congrégation des BENEBIKIRA. Que la Mère de Jésus vous porte encore dans ses bras pour des millénaires.

By P.Protogène BUTERA

Nyamasheke: Ni mpamvu ki nta Muyobozi w’Akarere urangiza manda ye?

Ku gicamunsi cyo kuri uyu wa 09 Nzeri 2019, Visi Perezida w’Inama Njyanama y’Akarere ka Nyamasheke, Ndashimye Leonce yayoboye umuhango w’Ihererekanyabubasha hagati y’Uwari Umuyobozi w’Akarere, Kamali Aimé Fabien n’Umuyobozi w’Akarere w’Agateganyo Ntaganira Josué Michel.

Ndashimye Leonce hagatti ya Aimé Fabien(iburyo)na Ntaganira Josué(ibumoso)

Ni nyuma y’aho Inama Njyanama y’Akarere itakarije icyizere uwari Umuyobozi w’Akarere ikamusimbuza Umuyobozi w’Akarere Wungirije Ushinzwe Iterambere ry’Ubukungu Ntaganira Josue Michel nk’Uko biteganywa n’itegeko.

Inkoni ikubise mukeba….

Mbere y’uko  ayobora aka Karere ka Nyamasheke ,Kamali Amé Fabien yari asanzwe ari Umunyamabanga Nshingwabikorwa w’Umurenge. Yagiyeho asoza manda yabanjirije iyi mu kwezi kwa gatatu kwa 2015 asimbuye mugenzi we Habyarimana Jean Baptiste na we wari umaze kwegura ku nshingano zo kuyobora Akarere.

Nyuma yo gusoza iyo manda ya Habyarimana, Kamali yaje kongera kugirirwa icyizere na bagenzi be atorerwa kuba Umuyobozi w’Akarere yungirijwe na Ntaganira Josue Michel nk’Umuyobozi w’Akarere Wungirije Ushinzwe Ubukungu, na  Mukamana Claudette Ushinzwe Imibereho Myiza y’Abaturage.

Ubwo yayoboraga uyu muhango, Visi Perezida w’Inama Nyanama y’Akarere yasabye abakozi n’izindi nzego gukomeza gufatanya n’Umuyobozi Mushya n’ubwo atari mushya mu buyobozi bw’Akarere (kuko asanzwe ari Umuyobozi w’Akarere Wungirije Ushinzwe Ubukungu),kugira ngo bakomeze mu cyerekezo cy’Akarere ari na cyo cy’Igihugu nta gihungabanye.

Twibaze….

Kamali amaze kuri uyu mwanya imyaka isaga ine gusa.Mu kwegura kwe asimbuwe n’uwari umwungirije ushinzwe ubukungu kandi Akarere kari mu twa mbere twanywanye n’ubukene.Ese byagaragaye ko ari we watumaga kadatera imbere?

Yeguye batavuze niba yaranyereje umutungo cyangwa niba ari imikorere mibi isanzwe y’abayobozi. None haba harabayemo kunanizanya hagati yabo? Umusimbuye na we, Ntaganira Josué, araje aryeho imyaka mike azahagararire hagati ya manda? Undi na we azaze akomerezeho.?Umugani ntukingana akariho, ngo « Inkoni ikubise mukeba uyirenza urugo! » Abaturage baragowe bahora mu bishya.

Rédaction.

Uganda-Rwanda: talks-cinema for peace?

The meeting in Kigali was the first of the Ad-hoc Commission for the implementation of the Memorandum of Understanding between Uganda and Rwanda

Rwanda and Ugandan officials Monday(September 16) started a one-day meeting in Kigali. Monday’s meeting involving diplomatic ministers and heads of intelligence .

Olivier NDUHUNGIREHE,Rwandan minsiter of State in charge of the EAC ,and Sam KUTESA,Ugandan minister of Foreign Affairs

The meeting was the first of the Ad-hoc Commission for the implementation of the Memorandum of Understanding between Uganda and Rwanda as mandated by last month’s Luanda Summit.

From Luanda to Kigali,why?

After the Luanda meeting(August 21), an ad hoc commission was set up for the implementation of the deal, to come up with a solution to end the ongoing impasse in relations between the two countries.

The agreement was expected to be effected immediately but there has not been any progress yet several weeks later.

The talks follow a pact signed by Ugandan President Yoweri Museveni and Paul Kagame of Rwanda last month in Luanda, Angola, to ease those tensions between the two countries.

The talks are expected to lead to the opening of the Gatuna border which has been closed since February, jeopardizing trade flow between the two nations.

The deal signed in Angola

According to Reuters,the presidents of Rwanda and Uganda signed a pact on Wednesday aimed at ending a long-running rivalry that led to conflict in the past and closed their busiest border crossing for the past six months.

In the deal signed in the Angolan capital, the two sides agreed to respect each other’s sovereignty, refrain from actions that destabilize the other’s territory, and resume “as soon as possible” cross-border activities

Rwanda has repeatedly accused Uganda of supporting anti-Kigali rebel movements, a charge Uganda denies. Both say their citizens are mistreated in the other’s country.

Tensions boiled over in February, when Rwanda closed their main border crossing. It was briefly re-opened to cargo trucks in June but then closed again. Rwandans are banned from traveling to Uganda, which has accused Rwanda of effectively imposing a trade embargo.

The border dispute has hit both countries’ economies and separated families and business people who regularly cross the border. Finally, the two sides agreed to form a commission to implement the pact headed by the intelligence chiefs and foreign affairs ministers of each country.

Presidents Museveni of Uganda and Kagame of Rwanda in Luanda summit

We have agreed on a raft of issues that will be implemented between our two countries, largely meant to improve our security, trade, and political relations. Uganda is fully committed to enforcing this agreement,” Ugandan President Yoweri Museveni tweeted after the signing.

As to Kagame, he said: “I deeply thank the leaders of Angola and (Congo) for their attitude and brotherly commitment to helping us find solutions between Uganda and Rwanda,” his office tweeted.

The signing in Luanda was witnessed by the presidents of Angola, Congo and its neighbor, Republic of Congo.

 Key Resolutions of KIGALI to KAMPALA

All teams of delegations in Kigali

In Kigali, the delegations arrived at 7 points,accordding to the COMMUNIQUE, as a key resolutions of hostilities between Uganda and Rwanda:

  1. Rwanda provided a list of Rwandans detained in Uganda and the Republic of Uganda committed to verify the information for the purpose of processing those named through due judicial process and releasing those against whom no evidence of criminal conduct will have been found.
  2. Both parties agreed that due process will be followed in dealing with each other’s citizens.
  3. Both parties reiterated their commitment to refraining from any acts of destabilization against each other.
  4. Both parties agreed to finalize the extradition treaty in order to provide a framework for the future exchange of criminal fugitives.
  5. Both parties committed to cease all forms of hostile propaganda in both mainstream and social media.
  6. Both parties agreed that the issue of free movement of persons and goods and services across the common border and other outstanding issues shall be discussed in the next meeting.
  7. The next meeting will be held in Kampala after 30 days to review the progress of the implementation of the Luanda MoU.

As the two parties commetted to the realisation of the directives of Luanda Summit, Rwandans and Ungandans citizens hope to see trade becomes effectively normal. They do not need those talks-cinema for unpeaceful existence which damages the Easten African Community image.

Sources: newvision.co.ug and reuters.com

ByProtogène BUTERA

Kigali en Taxi Moto: J’ai visité la Capitale du Rwanda en 1 minute. No comment

Taxi-Moto,un métier qui vibre et qui fait vivre beaucoup de gens à Kigali, la Capitale du Rwanda

A 20h00, il fait totalement nuit. On ne trouve quasiment personne marcher dans la Capitale du Rwanda..Alors qu’il est difficile de s’y frayer un chemin, le jour, vous pourrez traverser tout Kigali en une minute, nuitamment.

Le 22 août 2019, j’ai fait cette expérience. Suivez-moi en Taxi-Moto. Embarras de choix avec qui partir. Un métier qui vibre et qui fait vivre beaucoup de gens, avec un peu de pollution. Sans commentaire!

Publicités

Un homme qui a voyagé, a beaucoup appris;celui qui a de l’expérience parle en connaissance de cause.
J’ai vu beaucoup de choses durant mes voyages,j’en sais plus que je ne pourrais dire
.

Ben Sirac 34,9.11

By Protogène BUTERA

Du suicide: 800 000 morts chaque année!

Le 10 septembre, c’est la journée mondiale de prévention du suicide.Évitable, le suicide fait pourtant 1 victime toutes les 40 secondes. Chaque année, ce sont donc plus de 800 000 personnes qui se donnent la mort.

En 2012,ils étaient 804000, soit 11,4 pour 100 000 habitants. Cette situation a poussé l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) à établir un plan de réduction du suicide de 10% pour 7 ans: de 2013-2020.

En 2019, c’est la 17° édition de cette journée pour sensibiliser le public aux facteurs de risques et les moyens de les éviter. C’était le 10 septembre 2003 que cette journée a été créée. Ce qui est toujours préoccupant, c’est que ce sont les jeunes de 15 à 29 ans qui sont les plus touchés.

Les pays champions du suicide

Il a été remarqué que ceux qui se suicident,le font par pendaison,par ingestion des pesticides ou par armes à feu(aux États-Unis où l’accès est très facile). Pour les pays les plus riches,ils étaient 17,9 pour 100 000 habitants  dont 5,7% sont des femmes et 15% d’hommes.En France,ils sont 12,1 pour 100 000 habitants.

Sur le continent africain,le taux de suicide est de 12,6 pour 100 000 habitants dont 5,8% de femmes et 14,4% d’hommes. Comme ailleurs, ce sont parfois les personnes âgées(plus de 70 ans) qui sont plus concernées à cause du désespoir ou de l’isolement.

Parmi les pays dont le taux est plus élevé, neuf peuvent être considérés comme des champions:Guyana(ancienne colonie britannique) située entre le Venezuela et le Surinam(30,2 pour 100 000 habitants par ingestion des pesticides, la Russie par excès d’alcool, Lituanie,Ouganda, Lesotho, Sri-Lanka,Corée du Sud,Inde et le Japon pour des facteurs multiples(individuels,communautaires,troubles mentaux…)

Que faire au niveau national?

L’Internet et le téléphone pourront aider beaucoup.Comme il y en a qui imitent les méthodes suicidaires observées dans les séries TV ou se laissent entrainer par les messages reçus sur leur mobiles,les pays doivent mettre en place les services audio-visuels qui permettent de positiver la vie.

S’il est impérieux de réduire l’accès aux moyens qui conduisent à l’exécution du suicide(pesticides,armes à feu…),il faut aussi tenir compte des problèmes de pauvreté,de chômage ainsi que des conditions de travail favorisant le bien-être mental, social et relationnel.

Sources: OMS, Prévention du suicide.L’état d’urgence mondiale.

By Protogène BUTERA

De Maputo à Antananarivo,le Pape aura plaidé pour la réconciliation et la justice sociale

Ce vendredi soir 6 septembre 2019 à 13h15,le Pape François a quitté Maputo,capitale de Mozambique pour se rendre dans la capitale malgache,Antananarivo où il était attendu à 16h00 mais il est arrivé 30 minutes avant,signe qu’il était pressé de voir ce pays dont les relations avec le Saint Siège sont très bonnes.

Au Mozambique comme pèlerin de la réconciliation à l’épreuve

Sur les traces du Pape Jean Paul II en 1988,François a été à la rencontre d’une population encore très éprouvée après le passage dévastateur, il y a six mois, des cyclones Idai et Kenneth. Encore plus,une population «en attente de signes d’espérance» dans  un pays jeune, dont la majorité des habitants est née après la fin de la guerre civile qui opposait le gouvernement aux ex-rebelles de Renamo, actuellement parti d’opposition, après les accords de paix signés cette année 2019. Le message du Pape a été réaliste: » « Il est difficile de parler de réconciliation, quand sont encore vives les blessures provoquées par de nombreuses années de discorde.»

Le Pape au Stade de Zimpeto de Maputo

Mais, pour lui, « «Surmonter les temps de division et de violence suppose non seulement un acte de réconciliation ou bien la paix comprise comme absence de conflit, mais aussi l’engagement quotidien de chacun d’entre nous d’avoir un œil attentif et actif, qui nous conduit à traiter les autres avec cette miséricorde et cette bonté avec lesquelles nous voudrions être traités, de montrer de la miséricorde et de la bonté surtout envers ceux qui, par leur condition, sont vite rejetés et exclus.»

Le Pape n’a pas manqué d’évoquer les causes et les conséquences de la pauvreté dans ce pays: « «Le Mozambique possède un territoire doté de richesses naturelles et culturelles, mais paradoxalement avec une partie énorme de sa population qui vit en-dessous du niveau de pauvreté» Pourquoi? » Parfois, dit-il, il semble que ceux qui s’approchent en prétendant aider ont d’autres intérêts… se laissent corrompre; il est très dangereux d’accepter que ce soit le prix à payer pour l’aide extérieure.« 

Et à ce pays de cohabitation islamo-chrétienne où le vivre-ensemble n’est pas si simple, le Pape a adressé cette exhortation: : « S’il vous plaît, gardez l’espérance ; ne vous la laissez pas voler. Et il n’est pas meilleure manière de garder l’espérance que de rester unis, pour que toutes les motifs qui la soutiennent se consolident toujours davantage dans un avenir de réconciliation et de paix au Mozambique« 

Au Madagascar,c’est « Tsongasoa » Papa François dans la « Mazana II » pour la justice

Bienvenue et la Mazana II(Papamobile malgache)

Accueilli par Tsongasoa(Bienvenue en Malgache),le Pape François appréciera l’enthousiasme des habitants de ce pays que l’on qualifie inadéquatement de « pauvre ». Ils le prouveront aussi par cette Papamobile appelée Mazana II, aux couleurs du Vatican mais fabriquée par l’entreprise malgache,Karenjy.

De ce samedi 7 septembre jusqu’au dimanche,une foule nombreuse estimée à 900 000 attendent du Pape un message de « paix et de justice » surtout pour les jeunes qui croulent sous le fardeau du chômage et les travailleurs au salaire très précaire. A lire: du-26-avril-1960-madagascar-est-il-independant-vraiment?

La population multiculturelle de la Grande Ile ne pourra pas célébrer autrement les trente ans de la visite de Jean Paul II qui a foulé le sol malgache en 1989.Le Pape François pourra-t-il mesurer le culte de sa personnalité par rapport au culte des ancêtres, pierres d’attente de la Bonne Nouvelle?

By Protogène BUTERA

Imikino:Amavubi azanzamukiye kuri Seychelles ayitsinda bidasubirwaho.

Ikipe y’igihugu Amavubi yahiriwe n’urugendo muri Seychelles kuko kuri uyu wa 5 Nzeri yatsinze 3-0

Hari hashize imyaka irenga 3 ikipe y’Amavubi y’u Rwanda yaraguyemo imbeho.Nta mukino n’umwe yaherukaga gutsinda. Iryavuzwe riratashye:Amavubi bayahunguye amababa!Abakunzi bayo bari barihebye. None kuri uyu wa kane tariki ya 5 Nzeri yazanzamukiye ku ikipe y’igihugu cya Seychelles iri ku mwanya wa 192 ku rutonde rwa FIFA rw’ibihugu 211.

Equipe de Seychelles
Equipe Seychelles

N’ubwo u Rwanda na rwo rutari shyashya kuko ruri ku mwanya wa 133, mu murwa mukuru Victoria w’icyo gihugu cyabereyemo umukino ubanza,abatoza bombi bahiganaga kuhanyurana umucyo bavuye muri stade yari yambaye ubusa kuko abafana batarengaga ijana.

Nuko ikipe ya Mashami Vincent,umutoza kavukire,yikoreza umutwaro w’ibitego 3 byose ikipe itozwa n’umuzungu Dutchman Jan Mark.Bazaza i Kigali rero ku wa 2 tariki ya 10 bawikoreye.Ese abasore ba Mashami bazongeramo izindi  ngiga kugira ngo ibiro birushe abo muri Seychelles uburemere cyangwa n’abandi bazabagira aka wa mugani ngo « Akebo kajya iwa Mugarura! » Birashoboka ko na bo babishyura…

Equipe Amavubi
Amavubi yishimira intsinzi

Reka dutegereze turebe niba Abanyarwanda na bo bazagira ibyishimo byo kubarwa mu makipe azahagararira Afurika mu gikombe cy’Isi kizabera mu gihugu cya Qatar 2022. Birasaba kutirara no gukora imyitozo myinshi kuko batazahora bahura n’udukipe tworoshye.

Robert MUGABE iminsi iramwivuganye!

Robert Mugabe yemezaga ko atazapfa atarageza ku myaka 100.Ariko burya koko ntawe ujya inama n’urupfu. Muri iri joro ryo ku wa kane rishyira ku wa gatanu tariki ya 6 Nzeli 2019, ruramunyomoje kuko rumwivuganye ari hafi kuzuza 96.

Yarwaniye ubwigenge bw’igihugu cye cya Zimbabwe cyagezeho muri 1980 kigobotora ubukoloni bw’Abongeleza. Cyabugezeho muri 1980 agitegeka imyaka 7 ari Ministiri w’Intebe na 30 ari Prezida wa Repubulika kuko yakuwe ku butegetsi n’igisirikare muri 2017 bikozwe mu mutuzo.Zimbabwe: Robert Mugabe qui espérait mourir calmement dans son fauteuil présidentiel…

Abakurambere bacu babivuze ukuri ngo « Iminsi iteka inzovu mu rwabya« .Yamaze imyaka 10 mu buroko bw’Abongeleza mu gihe cya Ian Smith, none urupfu rumuzingiye ah’iteka. Prezida wamusimbuye ku ntebe, Emmerson Mnangagwa ati: « Umurwanashyaka, Camarade Robert Gabriel Mugabe naruhukire mu mahoro. »

Mugabe et Ian Smith

Nyamara uwarwanyije ubwibone bw’abazungu aguye ishyanga mu bitaro bya Singapour aho yivurizaga kuva mu kwezi kwa kane, n’ubwo na mbere akiri Prezida byari byo bitaro bye!Ese kuki muri iyo myaka yose atabashije kubakira igihugu cye ibitaro bifite ubushobozi bw »igihugu kibohoye?

Ese bazamwibuka koko nk’uwateje igihugu cye imbere cyangwa nk’umunyagitugu(dictateur)?Ibi bikwiriye kubera isomo abandi bategetsi b’ibihugu bitari bike bya Afurika.

By Protogène BUTERA

François-Afrique: Pourquoi le Pape se tourne vers l’Océan indien?

Du 4-10 septembre 2019,le Pape François est en visite du Mozambique,Madagascar et Ile Maurices,pays de l’Océan indien.

En Afrique Subsaharienne,le Pape François visite trois pays à la fois.En 2015,c’était l’Afrique de l’Est où il s’est rendu au Kenya,en Ouganda et en République Centre Africaine.Grâces de la visite du Pape François aux Centrafricains

Cette année,il a voulu sans doute concrétiser ses intentions de prière pour le mois de septembre: « Pour que les politiques,scientifiques et économistes travaillent ensemble pour la protection des mers et des océans« Ainsi,du 4-10 septembre 2019,trois pays de l’Océan indien accueilleront ce pèlerin de la paix et de la réconciliation.

Les deux premiers jours,il ira à la rencontre des politiques et des chrétiens de Mozambique,pays qui sort difficilement des conflits de la guerre avec le RENAMO, et dont les victimes du Cyclone Kenneth attendent encore des abris. Frappé par le cyclone Dineo,le Mozambique n’a pas où loger les plus faibles.

Au Madagascar,François comprendra pourquoi c’est le canal de Mozambique qui relie la Grande Ile au Continent africain.Ce pays,aux étendues continentales mais marqué par des instabilités politiques et des Coups d’Etat récurrents,ne rougira pas du langage de paix du Pape qui n’hésitera pas de vanter les bienfaits d’être entouré par cet immense Océan dont la richesse fait le contraste avec la pauvreté de la population malgache.

Pendant 3 jours(6-8 septembre),nous porterons notre attention aux discours du Pape à Antananarivo pour saisir son aide à l’autonomisation de ce pays sans tomber sous le charme du nouveau jeune Président, Andry Rajoelina.

Le Pape écologiste sera aussi touriste.C’est pourquoi sa visite se clôtura par son passage en Ile Maurice. C’est le seul pays où il ne rencontrera pas les prêtres, religieux et séminaristes.Neuf heures seulement ne le lui permettraient pas!Il les confiera à Marie Reine de la Paix. A suivre.

By P.Protogène BUTERA

 

Treize nouveaux cardinaux ou cadeau aux ordres religieux missionnaires?

Ce dimanche premier septembre 2019, le Pape François a fait une surprise de plus: non seulement il a eu un retard de 7 minutes pour sa prière d’Angelus (parce qu’il était coincé dans l’ascenseur pendant 25 pour panne d’électricité !),mais encore il a annoncé une liste de 13 nouveaux cardinaux dont 8 appartiennent aux Ordres Religieux Missionnaires.

Les meilleurs analystes avaient pensé que les nouveaux cardinaux recevraient leur barrette à l’occasion de la fête du Christ-Roi comme ce fut le cas en 2016.Cette année,le sixième Consistoire de François aura lieu le 5 octobre,début du mois missionnaire et à la veille de l’ouverture du Synode des évêques consacré à l’Amazonie.

Qui sont-ils,ces cardinaux?

Ils sont tous prêts à verser leur sang et à donner leur vie pour la fidélité à l’Évangile dans l’unité avec l’évêque de Rome.C’est le sens de cette barrette de pourpre(couleur rouge) qu’ils revêtiront de la main du Pape.Dès lors,ils feront partie du Collège Cardinalice.

On comprend leur rôle à travers la demande du Pape:  » «Prions pour les nouveaux cardinaux, afin que, en confirmant leur adhésion au Christ, ils m’aident dans mon ministère d’évêque de Rome pour le bien de tout le Saint Peuple fidèle de Dieu»

Sur ce, le Pape n’a pas omis d’expliquer son choix: « Leur provenance exprime la vocation missionnaire de l’Église qui continue à annoncer l’amour miséricordieux de Dieu à tous les hommes de la terre« 

Dix électeurs au choix stratégique

Âgés de moins de 80 ans, ils sont trois Prélats de la Curie Romaine,1 seul issu des évêques diocésains et 6 des Ordres Religieux dont 2 Jésuites!Ils s’ajoutent aux 118 autres capables d’élire le Pape lors de la Conclave.

1-    Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, mccj -(Combonien espagnol) président du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux.

2-    Mgr José Tolentino Medonça(Portugais) – archiviste et bibliothécaire de la Sainte Église Romaine.

3-    Mgr Ignatius Suharyo Hardjoatmodjo – archevêque de Jakarta (Indonésie).

4-    Mgr Juan de la Caritad Garcia Rodriguez – arcehevêque de San Cristobal de la Havane (Cuba).

5-    Mgr Fridolin Ambongo Besungu, ofm. Capucin – archevêque de Kinshasa (RDC).

6-    Mgr Jean-Claude Höllerich, Jésuite – archevêque de Luxembourg (Luxembourg).

7-    Mgr Alvaro L. Ramazzini Imeri – archevêque de Huehuetenamgo (Guatemala).

8-    Mgr Matteo Zuppi(Communauté de Sant’Egidio) – archevêque de Bologne (Italie).

9-    Mgr Cristobal Lopez Romero, sdb(Salésien) – archevêque de Rabat (Maroc).

10- Le père Michael Czerny, Jésuite– sous-secrétaire de la section Migrants du Dicastère pour le service du développement humain intégral.

Trois non-électeurs distingués pour leur service à l’Église

Âgés de plus de 80 ans,ils ne pourront pas élire le nouveau Pape.Mais l’Eglise les honore ainsi à cause de leurs services au salut des âmes et de leur fidélité à la mission reçue. Il s’agit de:

1-    Mgr Michael Louis Fitzgerald(Père Blanc) – archevêque émérite de Nepte et ancien nonce apostolique en Égypte

2-    Mgr Sigitas Tamkevicius, Jésuite – archevêque émérite de Kaunas (Lituanie)

3-    Mgr Eugenio Dal Corso, psdp – évêque émérite de Benguela (Angola)

Que dire de ces nominations?

Par continent,c’est l’Europe qui garde sa part de lion:huit cardinaux. Afrique et Amérique Latine,chacune reçoit 2.L’Asie se satisfait d’un seul alors que l’Océanie y est absente.

Les Ordres Religieux missionnaires sont mis au piédestal. Par ces nominations ,le Pape leur offre un cadeau du mois d’octobre,  » un Mois Missionnaire extraordinaire. » Un bon geste pour renforcer leur élan missionnaire dans une « Eglise en sortie »?

Par P.Protogène BUTERA

Sources: Vaticanews