Ntibisanzwe:Ni mugufi cyane ariko nta soni bimuteye

Jyoti Amge ni we mukobwa mugufi cyane mu bakiri bazima ku iyi isi.Mu mwaka wa 2012 yari afite uburebure bwa cm 63, agapima n’ibiro bitarenga 5. Ku myaka hafi 20,abamubonaga bagiraga ngo ni akana k’agakobwa kiga mu kiburamwaka.

Koko rero,kuva yavuka tariki 16 Ukuboza 1993,yabanje kujya atinya gusohoka ngo batamuseka.Ariko ngo aho ashyiriwe mu gitabo cya « Guiness des Records » byamuhesheje amahirwe yo kumenyekana birenze imbibi z’akarere ka Nagpur avukamo ahongaho  mu gihugu cy’Ubuhinde.

Nyuma yo kurangiza amashuri ye abanza na Kaminuza, asigaye atumirwa gukina muri za filimi mu bihugu byinshi ndetse na Amerika.Iyo aheruka gukinamo ni iyitwa: « American Horror story:Freak show »(2014-2015).1412571661366 Image galleryImage Mandatory Credit Photo by

Mu buzima,byose birashoboka.Abamusekaga akiri muto,ubu baramutangarira cyane.Na we akanyamuneza kabaye kose.Nguko rero.Nawe,uko waba umeze kose,icyari inzitizi gishobora kukubera amahirwe n’inzira yerekeza ku bukire.Kuva icyo gihe,ugatangira kwicara ku meza amwe n’Ibikomangoma.

By Protogène BUTERA

Umusaza yarapfuye arazuka!

Mu gihugu cy’ubushinwa,umusaza w’imyaka 75 yaratunguranye.Yaramaze iminsi myinshi arwaye Kanseri y’imihogo.Umuhungu we,Huang Mingquan yamumazeho iminsi itari mike amurwaje kugeza aho ashiriyemo umwuka,atagihumeka na gato.

Ibyo murimo ni ibiki?

Hari ku itariki ya 8 Mutarama uyu mwaka 2017 ubwo uwo musaza bamushyiraga mu isanduku (cerceuil)nyuma y’amasaha 2 gusa babonye ko yapfuye.Mu gihe abaturanyi bo muri ako gace ka Sichuan bari bashyuhiranye mu myiteguro yo gufasha umuryango kumushyingura no gutegura ifunguro ryo kumuherekeza(akagurube!),umusaza yaratabaje ati « Ibyo murimo ni ibiki? »

Wa musore yaje yiruka,ayoberwa ikibaye!Ibibazo byari byinshi.Ese ni ukumufungirana byatumye yongera kubona umwuka wo kuvuga?N’isanduku na yo yari hafi kuyikingura yose ayitera imigeri!Bamusohoyemo bamushyira ku gitanda.Uwari umurwaza ni we wagiye mu bindi bibazo byo kwisobanura.

Hari ibitirukirwa

Abantu ntibatangaye gusa baranatunguwe.Bamwe bibazaga niba ari umuhungu wari warambiwe, agashaka kumuhamba ari muzima ariko akibagirwa gufunga isanduku ngo ayihamangire, cyangwa niba nta bibazo bari bafitanye,agashaka ko birangirira aho!

Abandi bo basanga umuco ukwiye guhinduka,ntibirukire guhamba ngo ni uko ntawe urarana umupfu mu nzu.Iyo nkuru y’umushinwa wapfuye akazuka yatumye ako gace k’igiturage kamenyekana ari nako abayobozi bibutsa abaturage ko hari ibintu bitirukirwa,cyane cyane ibijyanye n’ubuzima,iyo bitaremezwa na muganga.

By P.B

Ce pays où les femmes enlèvent et violent des hommes!

Le harcèlement sexuel ne concerne plus seulement les femmes.Les hommes sont aussi de plus en plus violés.Les voix commencent à se faire entendre,timidement.

Plusieurs hommes ont porté plainte mais ils n’ont pas été pris au sérieux. A Bulawayo, trois femmes ont obligé un policier de 26 ans de monter dans leur véhicule. Il les a trouvées tout armées de pistolets de pointe et elles l’ont violé. Il s’est réveillé quelques heures plus tard, sur un terrain en dehors de la ville.

Un phénomène inquiétant

Les autorités zimbabwéennes ont récemment été alertées par ce phénomène inquiétant. Des hommes affirment avoir été victimes de viols perpétrés par des gangs de femmes armées. En onze mois, six cas ont déjà été signalés et une enquête a été récemment ouverte.
Selon le site internet d’information Afrik-News, la dernière victime serait cet officier de police de 26 ans originaire de la ville de Bulawayo. D’après le porte-parole de la police Bekimpilo Ndlovu, il y a des indices qui permettraient de trouver quelques pistes.

Des hommes au sperme recherché

Toujours selon le même site d’internet, un premier cas a été constaté en 2009 où un père de famille portait plainte pour viol et séquestration. Il aurait déclaré avoir été abusé sexuellement par trois femmes armées, après avoir été obligé à ingurgiter une poudre pas encore identifiée. A l’époque, son cas a été banalisé.

Puis en février dernier, c’était un jeune homme de 25 ans qui portait plainte pour avoir été menacé par un groupe de quatre femmes, le violant avec un pistolet pointé sur la tempe. Quatre mois plus tard, elles sévissaient, cette fois-ci, dans une cathédrale de Harare.
A lire: Des femmes violeuses sèment la panique

Dans la plupart des cas, ces femmes forcent leurs victimes à porter un préservatif, et s’en vont après avoir collecté le sperme. Selon les autorités, elles seraient sous l’emprise d’un gourou. Quant à Claude Mararike, un sociologue professeur à l’université du Zimbabwe, il est très probable, dit-il, que le sperme soit utilisé pour des rituels.

Et si le harcèlement sexuel se masculinisait? La voix de ceux qui sont forcés de faire l’amour sera -t-elle entendue?Est-ce le moment de la superstition dans un pays où 87% de la population(12 570 000) sont chrétiens?Cela nous pousse à réfléchir.

By P.B

Zambie: »A 52 ans,je couche avec mon fils pour maintenir sa richesse! »,disait-elle

Pour protéger la richesse de leur entreprise,elle se livre,tous les mercredis,aux relations sexuelles avec son fils.C’est un rituel qu’ils accomplissent selon les instructions du sorcier,source de cette richesse.

Serait-il un vice incurable ou effet de sorcellerie?Banda Yvone ne l’a pas caché.A 52 ans,elle avoue qu’elle a régulièrement les relations sexuelles avec son fils.Ils accomplissent ce rituel tous les mercredis,depuis 14 ans.Elle s’offre ainsi à son fils,une fois par semaine suivant les instructions du sorcier auquel Abel a fait recours pour s’enrichir.

Cette maman amoureuse de son fils affirme qu’ elle s’est confessée dans son église Grande-Uni church.Le pasteur aurait prié pour elle.Malgré cette confession et la prière qui s’en est suivie, elle reconnait avoir continué d’entretenir cette relation incestueuse avec son fils de peur qu’il ne souffre et ne meure.

C’est comme si elle en est vraiment convaincue:“Je couche avec mon fils, Abel, depuis 2002 quand il a commencé son entreprise de transport. Son chiffre d’affaire a augmenté considérablement. Aujourd’hui, il possède des camions, des bus et autres petites voitures. »
A lire:Une mère de 52 ans couche avec son fils

Et d’ajouter avec une sorte de fatalisme:“Quand je cesserai de coucher avec lui, toute notre richesse durement gagnée va disparaître et mon fils va mourir d’une mort très douloureuse.” C’est le prix du business!

Questions:Les parents ne penseraient au bonheur de leurs enfants qu’en terme de richesse?Est-il vrai que les sorciers ont un pouvoir sur les gens raisonnables?Comment parviennent-ils à manipuler les esprits jusqu’à ce niveau d’aveuglement?La sorcellerie serait-elle une pratique courante dans ce pays de Zambie,surtout dans cette région de Ndola?Aux lecteurs bien informés de nous éclairer.

By P.B

« Moi élu,on pourra se dire Joyeux Noël au lieu de Joyeuses Fêtes »,disait Trump

Était-ce calculé pour se faire élire par les chrétiens?Maintenant qu’il est élu,va-t-il respecter cette promesse?Se rappelle-t-il que le 8 février 2016 il disait: »Je vous le garantis,moi élu,on pourra se dire Joyeux Noël au lieu de Joyeuses Fêtes« ?
Le temps est proche pour prouver que Trump ne trompait pas.Peut-être va-t-il trouver sa marque commerciale de « Père Noël »!

17-fevrier-2016-francois-priant-devant-croix-erigee-frontiere-entre-mexique-etats-unis-amerique-ciudad-juarez-mexique_0_730_470De retour de sa visite au Mexique,le Pape François avait réagi au projet de Trump de construire un mur à la frontière américano-mexicaine.Ce jour là,il avait affirmé que « Celui qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétien. Ce n’est pas l’Évangile. Voter, ne pas voter, je ne m’immisce pas. Je dis seulement que celui qui dit cela n’est pas chrétien.  » Par sa prière,il voulait unir les deux mondes que les politiques semblent diviser.

Les chrétiens(catholiques et évangéliques)qui se sentaient méprisés sous Obama, auraient voté massivement pour Trump.Lui non plus ne cachait pas sa foi presbytérienne: »Je suis fier d’être chrétien et comme président je ne permettrais pas que la chrétienté soit constamment attaquée et affaiblie. »

Que fera-t-il pour que Noël soit autant joyeux pour les Américains que pour les Mexicains?Sera-t-il joyeux pour ceux qui ont ou auront l’obligation de quitter le territoire(américain…)?

A voir…

By P.B

Ainsi parlait Fidel Castro

13 citations que l’on retiendra de Fidel Castro, mort dans ses 90 ans.

Dans la nuit du 25 novembre 2016,le souffle de « El Comandante  » s’est éteint.Il était Fidel Castro ,et il est resté le « Lider Maximo ».Ses 90 ans ont sans doute marqué l’histoire du Cuba où Révolution s’accouplait avec répression.
Ceux qui l’ont connu,garderont en mémoire ses longs et fascinants discours.Pour le rappeler aux nouvelles générations,ils leur diront avec fierté ou amertume: »Ainsi
parlait Fidel Castro »; et cela en quelques mots ou 13 citations que l’on retiendra de lui:
1/ « La patrie ou la mort »
2/ « Dans la Révolution,tout;contre la Révolution,rien »
3/ « Parfois ,j’ai l’impression de faire l’amour avec la Révolution »
4/ « Quand cette guerre se terminera,une autre,bien plus longue et grande,commencera:la guerre que je vais lancer contre les États-Unis.Ceci va être mon véritable destin »
5/ « Le pouvoir est un esclavage et je suis son esclave »
6/ « Sans le pouvoir,les idéaux ne peuvent être réalisés;avec le pouvoir,ils survivent rarement »
7/ « Le capitalisme sacrifie l’Homme,le communisme sacrifie les droits de l’Homme »
8/ « Même les morts ne peuvent reposer en paix dans un pays opprimé »
9/ « Le vote contre l’embargo américain démontre la nécessité de mettre fin au blocus (contre Cuba),mais aussi au système qui engendre l’injustice sur notre planète,dilapide les ressources naturelles et met en danger la survie de l’homme »
10/ « J’ai connu deux Saints dans ma vie,Jean Paul II et Mère Teresa »
11/ « Condamnez-moi,peu m’importe,l’Histoire m’absoudra »
12/ « Le modèle cubain ne marche même plus pour nous »
13/ « Bientôt j’en aurais fini comme tous les autres.Notre tour viendra,tous »
A-t-il dit vrai?fidel-castro

By P.B

Black working class

On this Black friday,is better to see the place of race in the economic life of the country like USA.Why the Whites talk about black deals? For understanding well,see this video:

By P.B

Wamenya ko karimo umuti n’ubwo ari kabi?

Uwagakubita amaso ntiyakasamira.Nyamara aka gasimba ko mu bwoko bw’ifuku-mbeba itagira ubwoya(rat taupe nu) ngo kibitsemo umuti abantu bataramenya.Utwoya duke hafi y’amaso no ku murizo ni two gakesha guhindura ibyerekezo(sens de l’orientation).

Kimwe n’izindi ngugunnyi zose
(rongeurs),kibera mu mwobo mu bushyo bushyize hamwe mu rwego rwo kwitunga.Buri shyo riba riyobowe n’ingore(reine, nk’inzuki)ariko y’inkazi(nk’intare) ku buryo iyo yishwe, n’izindi zirayikurikira cyangwa zigatwarwa bunyago.

Ubuzima bw’aka gasimba na none bufite ibintu by’umwihariko bishishikaje abashakashatsi. Icya mbere ni ukuba kaboneka gusa mu bihugu byo muri Afurika y’Amajyepfo n’Uburasirazuba (Somaliya,Ethiopiya,Kenya) ku buryo hakibazwa impamvu.

Igisumbyeho kurusha ibyo ni uko ubwako katumva ububabare na gato(insensible à la douleur).Ngo uruhu rwako rwikusanya (élastique)n’iriya minkanyari bifite ukuntu birinda kanseri zikunze gufata utundi dukoko. Ngo ni ho icyizere cy’abaganga gisigaye mu gufasha umubiri w’umuntu kurwanya kanseri bagahereyeho.

Si ibyo gusa kandi ngo kuko ari aka mbere mu kuramba(longévité).Mu gihe imbeba(souris) itarenza imyaka 4,ifuku(taupe)zikageza kuri 10, ngo kariya ka « rat taupe nu » gakabakaba muri 30.Ngo iyi myaka ikaba ingana na 600 ku muntu(échelle humaine).

Kuba kadapima ibiro byinshi(28g-1,5kg)cyangwa ngo kabe karekare cyane(8-30cm), kuriya kuramba abashakashatsi bakubonamo igisubizo mu kurinda ibitera abantu gusaza vuba(guérison contre le vieillissement).

Ikibabaje ni uko umurima utwo dukenya tugezemo nta gusarura.Ngo buri tsinda(colonie)riba rigizwe hagati ya 70 na 300.Bamwe batega amafuku baba babonye akazi.Ariko buriya hari abavuga ngo si ibiryo(nk’uko hari abicwa na bwaki kandi amafuku yuzuye intungamubiri abamarira imyaka mu murima!) kandi karimo n’umuti.Ntihari abicwa n’inzara bazira kunena?

Isomere nawe: La bête la plus moche qui nous guérirait

By P.B