La pensée de nos célébrités: M.Montaigne,M.Pagnol et G.Kennedy

Nous vous proposons 3 célébrités à écouter.Elles sont nées ou mortes en cette date du 28 février.Nous commençons par celles dont c’est l’anniversaire de naissance(a, b) pour terminer avec celle dont c’est la mémoire de sa mort(c):

a)Michel de Montaigne(1533-1592):écrivain français

 

  • « Quand on me contrarie,on éveille mon attention,non pas ma colère »
  • « Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes voyages:que je sais bien ce que je fuis,et non pas ce que je cherche »
  • « Notre grand et glorieux chef-d’oeuvre est de vivre à propos.Tout le reste, gouverner, amasser, bâtir, n’est qu’accessoire et secondaire »
Résultat de recherche d'images
Marcel Pagnol,source Wikipedia

b)Marcel Pagnol(1895-1974):écrivain français et cinéaste

  • « L’honneur est comme les allumettes: ça ne sert qu’une fois »
  • « Si on criait sur la place publique les fautes de tout le monde, on ne pourrait plus fréquenter personne »
  • « Tous les manuels d’histoire du monde n’ont jamais été que des livrets de propagande au service des gouvernements »
  • Avant d’accuser le puits d’être trop profond, le sage vérifie si ce n’est pas la corde qui est trop courte
Résultat de recherche d'images pour "kennedy georges"
Georges Kennedy, source Wikipedia

c)Georges Kennedy(1925-2016):acteur et écrivain américain

  • « Quand il est dur d’avancer, ce sont les durs qui avancent »
  • « Nous devons penser l’éducation comme un moyen de développer nos plus grandes capacités »
  • « Trop souvent nous nous contentons du confort de l’opinion sans faire l’effort de penser »
  • « On connait une nation aux hommes qu’elle produit, mais aussi à ceux dont elle se souvient et qu’elle honore »

By Protogène BUTERA

Kinshasa-Eglise catholique: Tous armés contre la paix et la démocratie

Les déplacés de guerre à l’Est de RDC

Dans ce géant de l’Afrique, on y trouve un peu de tout sauf des besoins fondamentaux acquis pour tous les peuples: la paix, le développement et la démocratie. Quiconque a vécu ou séjourné au Congo-Kinshasa ne s’étonne plus. Policiers et militaires ne respectent plus rien. Tout est affaire de la force et de la violence. Nombreux sont devenus des réfugiés à l’intérieur de leur propre pays.

Militaires et miliciens luttent pour l’insécurité

Que cela soit au Kasaï ou en Ituri, les milices armées naissent chaque jour, grandissent rapidement mais ne meurent jamais. Même quand elles disparaissent un moment dans la nature(forêt), elles rejaillissent en grande puissance pour semer encore la terreur.

Un combattant Maï Maï dans l’est de la République démocratique du Congo, en 2013.
Grâce à la kalachnikov, n’importe qui se déclare Chef de Groupe armé sur de territoires immenses.

Pour inscrire ce combat dans la durée,militaires et miliciens sont parfois coalisés.Dans ce cas,l’armée congolaise(FARDC) moins nationale(intégration de miliciens de toute sorte)est totalement incontrôlable. Mal entretenue, elle ne vit que de la spoliation de la population qu’elle est censée protéger.

Armée congolaise
L’armée congolaise(FARDC)brille par son manque de moyens

Que dire de la présence de ces plus de 20000 soldats onusiens(Monusco) qui y sont installés depuis 20 ans ? Peut-on parler de l’échec de telles interventions vu que le désordre et le chaos n’ont pas cessé? C’est toujours la population qui en paie les frais. La paix à maintenir n’a pas encore atteri!

Résultat de recherche d'images pour
Les soldats de l’ONU(Monusco) sont loin de la population!

Insécurité et maladies d’antan s’embrassent

Oh! Riche pays de tous les malheurs, voilà que l’insécurité est devenue le pain quotidien de la population. Les désastres s’accumulent d’une année à l’autre. Les maladies de choléra(à Kinshasa), de rougeole(à Kisangani) et de polyomélite(Tanganyika)  ne sont-elles pas redevenues endémiques?

Morts et supsects de choléra à Kinshasa(image Congo Actuel)

A croire débarquer dans un pays de chasseurs, le port des armes est le seul moyen de protéger son appât et assurer ainsi son lendemain.Jamais on ne pense à la protection de la santé publique et à l’assainissement de l’environnement(des institutions et des affaires).

Les Eglises catholique et protestante ne désarment point

Avec les musilmans,les Eglises catholique et protestante ne sont pas prêtes à désarmer. Certes, c’est un combat sans fusils ni mitraillettes,donc un combat inégal. Mais leur seule arme dont le feu est imparable c’est la parole et la prière qui brûlent les oreilles des autorités gouvernementales.

Marche RDC.jpg
Par toute sorte de prière,la mobilisation Anti-Kabila se veut pacifique.

Est-il raisonnable de craindre la récupération politique des partis de l’opposition? La Police sera-t-elle capable de protéger les manifestants comme il faut pour tous les citoyens,sans pencher vers la majorité présidentielle? Ceux qui pensent que de telles « Marches religieuses »sont sans issue, ne vont-ils pas accuser les évêques et l’Eglise catholique de défendre son image après l’échec de l’Accord de la Saint-Sylvestre 2016?

La CENCO(Conférence des évêques du Congo)ne feront pas marche-arrière.

Quelle attention n’est pas à faire pour serrer la main de l’unité et rejeter l’épée qui brise la paix? L’attente est grande des concessions et de l’alternance pacifique et durable dans ce pays de la Bienheureuse Anuarite Nengapeta(martyre de la pureté).

By Protogène BUTERA

Rwanda-RDC: Kuki izi mpunzi zabujijwe gusubira iwabo ?

Imyigaragambyo y’impunzi z’Abanyekongo yazishyamiranyije n’abapolisi b’u Rwanda maze 5 muri bo bahasiga ubuzima. Impamvu zabiteye ntizivugwaho rumwe, kimwe no gusubizwa mu nkambi ku ngufu.

Par

KAMALI Andrew, Karongi District

Muri iyo nkambi ya Kiziba hari abana benshi batangiye kureka ishuri kubera inzara

Hari hamaze iminsi havugwa urunturuntu mu nkambi z’impunzi z’Abanyekongo baba ahitwa Kiziba ho mu Karere ka Karongi(Kibuye). Kuva tariki ya 20 Gashyantare 2018, batangiye kwigaragambiriza ku biro by’Ikigo kita ku mpunzi( HCR).Impamvu yabibateye , ngo ni igabanywa rikabije ry’ibiribwa bahabwaga buri kwezi, kuko muri uku kwezi konyine byavanyweho 25%.

Ubusanzwe, ngo iyo nkambi ibarizwamo impunzi zisaga 17000(2014), utabariyemo abana kuko abagabo ari 7786, abagore bakaba 9193. Abo bose bahunze intambara z’urudaca muri Kongo kuva 2005. Hari n’abahageze muri 1996. Ni ukuvuga ko bamwe bamaze imyaka irenga 20 baba muri iyo nkambi cyangwa bakaba barayivukiyemo.

Hari n’abemeza ko iryo gabanywa ry’ibiribwa rijyanye na gahunda ya Leta y’u Rwanda yo gukuraho ubuhunzi. Abanyekongo bo basanga ibyo bitabareba.Ni naho bahera bahakana ibyo kubagira Abanyarwanda ku ngufu cyangwa kubashyira muri gahunda z’Ubudehe ngo bajye bafashwa hakurikijwe ibyiciro.

Abapolisi barashemo 5 bahasiga ubuzima

Icyo gikorwa cyafashwe nk’imyigaragambyo kandi mu Rwanda itemewe. Ni yo mpamvu Polisi yahisemo gukoresha ingufu z’umurengera kubera na 7 muri bo bari bamaze gukomeretswa.Na bo biraye muri izo mpunzi ku buryo 5 zahise zihasiga ubuzima, abandi 20 barakomereka bikomeye na 15 batabwa muri yombi.

Impunzi zakomeretse.jpg
Aba ni bamwe mu bakomeretse bari batabawe na bagenzi babo

Iyo myigaragambyo yari yiganjemo abana bato n’abasore bitwaje amabuye n’inkoni nk’abiteguye kwirwanaho cyangwa urugendo rurerure. Bose baribafatanye urunana. Polisi y’u Rwanda ivuga ko ibyo izo mpunzi zakoze bitemewe, kuko zigomba gukurikiza amategeko y’igihugu cyazihaye ubuhungiro.

Barashaka gutaha, bagasubizwa mu nkambi ku ngufu

Inzego zose zakomeje gucicikana mu nkambi, zisobanura ko muri Kongo umutekano utaragaruka ku buryo babemerera gusubirayo.Nguko uko abashakaga gutaha iwabo basubizwaga muri iyo nkambi ku ngufu.

Impunzi zigaragambije
Abigaragambya bari basubijwe mu nkambi bashorewe n’abapolisi n’abasirikare

Twe nk’abaturage tubireba, twibaza icyo bishaka kuvuga bikatuyobera. Ese igihugu cyacu gifite nyungu ki mu kugumana izi mpunzi cyangwa kuzibuza gutaha? N’ubwo nyine ngo abashaka gutaha mu nzira zemewe babinyuza kuri HCR, twe dukeka ko n’izo nzira zitwa ko zemewe, basanzemo inzitizi bagahitamo kujya mu muhanda. Reka tubitege amaso. Ese izi mpunzi hari andi mahitamo zifite?

By KAMALI Andrew,Karongi

Parole des célébrités: Baruch de Spinoza et l’éloge de la vraie joie

Né le 24 novembre 1632, Baruch de Spinoza est un philosophe néerlandais mort le 21 février 1677(moins de 45 ans!). En mémoire de ce jour où il a quitté cette terre, méditons sur quelques idées de ce prince de la philosophie qui mourut de la tuberculose. Toutes sont tirées de son oeuvre principale, »Ethique« :

1- « La gaieté ne peut avoir d’excès, elle est toujours bonne.  »

2-« La raison demande à chaque homme de s’aimer soi-même, de chercher ce qui lui est utile véritablement, de désirer tout ce qui le conduit réellement à une perfection plus grande.  »

3- « Les âmes ne sont pas vaincues par les armes, mais par l’amour et la générosité.  »

4-« L’homme humble est celui qui rougit souvent, celui qui convient de ses défauts et qui sait célébrer les vertus des autres. L’humble se met au-dessous de tout le monde, et sa démarche est modeste.  »

5- « La joie est le passage d’une moindre perfection à une perfection plus grande.  »

6- « L’orgueilleux est un homme qui ne parle de soi que pour exalter sa vertu au détriment des autres. »

7- « Si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui votre bonne humeur. « 

En trouvez-vous une qui vous semble aisément applicable?

By Protogène BUTERA

Pensée des célébrités: André Gide

Né le 22 novembre 1869à Paris,André Gide est décédé le 19 février 1951.C’est en mémoire de cette date de sa mort que nous réanimons la flamme de la pensée de cet écrivain et romancier français parmi les plus célèbres.Voici les 7 citations que nous avons choisies pour vous(une chaque jour!), tirées de « Nourritures terrestres  » et de « La symphonie pastorale« :

1- « Plutôt que de répéter sans cesse à l’enfant que le feu brûle, consentons à le laisser un peu brûler: l’expérience instruit plus sûrement que le conseil.  »

2- « Un bon maître a ce souci constant: enseigner à se passer de lui.  »

3- « Il faut de l’esprit pour bien parler, de l’intelligence suffit pour bien écouter . »

4- « Toutes choses sont déjà dites; mais comme personne n’écoute, il faut toujours recommencer.  »

5- « Que l’importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée. »

6- « Pour juger correctement une chose, il faut un peu s’en éloigner(détacher)après l’avoir aimée. Cette nécessité est pertinente en ce qui concerne les pays, les êtres et toi-même ».

7- « Bien des choses se feraient facilement, sans les chimériques objections que parfois les hommes se plaisent à inventer. « 

Laquelle avez-vous bien appréciée?

By Protogène BUTERA

Sport-Rwanda:Hari icyizere ko amagare n’umukino wayo bizakomera?

Mu Rwanda rw’imisozi igihumbi, abasore n’abakobwa bamenyereye gukandagira igare. Haba ahazamuka cyangwa ahatambika,nta na hamwe habatera ubwoba.Ndetse mu rwego rwo kuryongerera agaciro,ryari risigaye rikoreshwa no mu makwe,rigatwara abageni!Ntirikiri iryo kuvoma amazi no guterura imizigo.

Résultat de recherche d'images pour
Mu Bugesera,igare ryoroshya imirimo myinshi yo mu rugo.

N’ubwo amagare yigeze gucibwa mu mujyi wa Kigali,no mu mihanda ya kaburimbo,hirya mu cyaro afatiye benshi runini kandi atunze abatari bake.Aho basubirijwe ubwo burenganzira bwo kugenda mu mihanda nk’ibindi binyabiziga,ibyishimo ni byose.Umunyonzi umukubita igiceri cya 100 frw akaguheka mu rugendo rwa km hafi 5.Buri wese akabigiramo inyungu mu kazi ke no mu rugendo rwe adakererewe.

Image associée
Aha ni mu Karere ka Muhanga(Gitarama)aho abafite ubushobozi buke bifashisha amagare mu ngendo zabo

Imyaka 30 irashize

Umukino w’amagare uzwi nka « Tour du Rwanda » watangiye mu mwaka wa 1988.Birumvikana ko muri uyu mwaka wa 2018,ari isabukuru y’imyaka 30.Ni igihe cyo kwishimira ibyagezweho no gutegura neza abasore n’abakobwa bakunda uyu mukino kandi babifitiye impano ku buryo wabagira ibirangirire nko mu bindi bihugu.

Bibaye na mahire ko irushwanwa Nyafurika ryabereye mu Rwanda(13-18 février 2018).Ni igihe cyiza cyo kureba aho uyu mukino ugeze n’uko uhagaze mu ruhando rw’andi mahanga.None dore igihugu cya Eritrea cyegukanye imidali 20(harimo 10 ya zahabu),mu gihe u Rwanda rusigaranye 10 gusa(irimo 3 ya zahabu).

No mu bagore n’abakobwa,ikipe ya Eritrea iri imbere.

Birerekana ko urugendo rukiri rurerure.Areruya Joseph wari umaze iminsi atahukanye ibikombe, yaje ku mwanya wa 6.Mbese yabaye nka ya kipe itsindiwe iwayo.Icyakora ntawabura kuvuga ko ejo hazaza h’uyu mukino ari heza,inzego zibishinzwe nizikomeza kuwitaho no kuwushyigikira.

Ahandi amagare arubashywe

Mu bihugu byateye imbere no mu mijyi myinshi ikomeye,abantu barushaho gushishikarizwa gukoresha amagare bisumbye imodoka.Impamvu ni uko bifite akamaro ku buzima rusange(santé publique)kuko bigabanya ihumanywa ry’ikirere n’umwuka duhumeka wangijwe n’imodoka(pollution de l’air).Bisaba ko no mu mihanda,ayo magare ateganyirizwa inzira kandi zikubahirizwa.

Résultat de recherche d'images pour
Inzira z’amagare zigomba kuba ziteguye neza, n’ibyapa mu muhanda bigaragara.

Si ibyo gusa ariko,kuko kugendera ku igare bisigaye bifatwa nk’indi myitozo ngororambiri ya ngombwa kugira ngo umuntu yirinde indwara za hato na hato cyangwa umubyibuho ukabije.Nguko uko abashaka kuramba bahitamo kumara iminsi bagenda ku igare aho kuzayimara kwa muganga bivuza.Urugero ni urw’uyu musaza Robert Marchand wagize imyaka 105 akiruka n’igare!

Résultat de recherche d'images pour
Robert Marchand,le plus vieux cycliste du monde(Le Parisien)

Nababwira iki rero!Murabona ko n’ubwo rivuna, ryifitemo n’ubwungo bwo kurwanya ubusaza.

By Protogène BUTERA

Igisibo: Uzi ko amagi wariye hari aho ahuriye n’imyaka uzagira!

Benshi bazakubwira ko amagi atera kubyibuha! Nuko nawe, uko inkoko iteye ugahitamo kuyagemura ahandi cyangwa kuyagurisha ku isoko ngo wigurire ibijumba cyangwa akawunga biri bwuzure inkono, maze abana bakarya bakegura ibondo. Bikaba aka wa mugani wa kera ngo « Amagi ni ay’abapadiri n’abazungu! »

Birakwiye ko twibaza icyo bo abamarira cyangwa bayakundira bituma bayatangaho ayo mafaranga. Birashoboka ko imibare yabo ari insumbanyagaciro. Buriya bamenye mbere icyo amarira umubiri ku buryo badatinya kuyagura.Tubigireho.

Muri iki gihe cy’Igisibo, abakundaga inyama cyangwa abazibonaga kenshi, barazigomwa. Muri icyo gihe, kugira ngo umubiri ukomeze gukora neza, abadashobora kubona amafi, birashoboka ko bazisimbuza amagi.

Impamvu si iyindi, uretse no kuba adahenze cyangwa ngo agore kuyabona, afite intungamubiri zinyuranye(vitamines,protéines,fer…)zituma umubiri umererwa neza kandi n’imyakura(système nerveux)igakora neza ku buryo muri ya minsi 40 y’Igisibo, umuntu aba yiyongereyo imyaka itabarika yo kubaho!

Niba ushaka guhinyuza,kora uyu mwitozo wirebere:

FATA AMAGI 77 UKUREMO IMYAKA UFITE. IGISUBIZO UBONYE UGITERANYEHO AMAGI 1940, NUTABONA UMUBARE URANGA UMWAKA WAVUKIYEHO, UZAMBWIRE!

None se uhereye aho, ni ukuvuga ko urya amagi angahe buri mwaka, mu byumweru 52 biwugize?

Bimenye neza, ayo mahirwe ari mu biganza byawe n’ubushobozi bwawe. Subiriza hariya munsi handitse, « LAISSER UN COMMENTAIRE. »

IGISIBO gihire kuri buri wese!

By Protogène BUTERA

Let me help you urna eu felis dapibus

Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor, nisi elit consequat ipsum, nec sagittis sem nibh id elit. Duis sed odio sit amet nibh vulputate cursus a sit amet mauris. Morbi accumsan ipsum velit. Nam nec tellus a odio tincidunt auctor a ornare odio. Sed non mauris vitae erat consequat … Continuer à lire … « Let me help you urna eu felis dapibus »

            Proin gravida nibh vel velit auctor aliquet. Aenean sollicitudin, lorem quis bibendum auctor, nisi elit consequat ipsum, nec sagittis sem nibh id elit. Duis sed odio sit amet nibh vulputate cursus a sit amet mauris. Morbi accumsan ipsum velit. Nam nec tellus a odio tincidunt auctor a ornare odio. Sed non mauris vitae erat consequat auctor eu in elit. Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Mauris in erat justo. Nullam ac urna eu felis dapibus condimentum sit amet a augue. Sed non neque elit. Sed ut imperdiet nisi. Proin condimentum fermentum nunc. Etiam pharetra, erat sed fermentum feugiat, velit mauris egestas quam, ut aliquam massa nisl quis neque. Suspendisse in orci enim.        

Bonjour l’adolescence!

                                            De l’adolescence

De l’adolescence à l’adulte,
C’est l’avenue du tout autre.
Refus de tout, assaut d’autonomie.
Je me fais des amis.
Mon toit sous ma loi
Je suis arrivé chez moi.

Je deviens ennemi
De tous ces voisins
Qui n’aiment pas le bruit
Et me refusent tout appui.
D’eux,je me mettrai loin
Tout en retrait.
Beh,oui! Je sers quand je veux
Je rentre quand il me plaît.
C’est mon point de départ.

Devenu adolescent,
Je cours là où l’on monte
Je ralentis où l’on court
Je monte où l’on descend
Je n’attends que ma part
Mon regard dit, je pars.

Je reviendrai
Quand j’aurai tout perdu
Ou le cou tordu
Par des objets connectés
Car le réel est ailleurs
Immédiatement dans le virtuel.

Ne me dites pas bonjour
Vos discours sont très lourds.
Pour ça je déteste la lenteur
J’adore les grandes vitesses
Source de fort vrombissement
Qui passe bien par les écouteurs
Echappatoire de vos grondements
Habillés d’habile délicatesse.

Si vous êtes harassés
Ne me faites pas des grimaces.
Mon désordre est précieux
Bon signe des temps nouveaux.
Que cela ne fasse pas classe
J’en conviens,et c’est mieux;
Je saurai vraiment ce qui vaut.

Sinon, mettez-vous à tout débarrasser!
Ne me donnez pas de ces leçons
Respectez toutes mes façons.

Extrait de mon prochain recueil « Dialogue entre Jeunesse et Vieillesse »

Par Protogène BUTERA

Congo-Kinshasa:Un prêtre tabassé et enlevé par la police

L’Eglise catholique en République Démocratique du Congo est en train de payer la facture de sa prise de position contre le président Joseph Kabila.Le 3 février,à Kinshasa,un prêtre a été enlevé au sortir de la messe matinale.Après avoir été tabassé,les policiers l’ont conduit dans un endroit inconnu.

Abbé Sébastien Yebo était curé de la paroisse Saint Robert dans la commune de N’Selé.Suite aux bons offices de la Monusco,il a été relaché, 48 heures plus tard.Les Services de renseignements n’ont donné aucun motif raisonnable ni explication de cet enlèvement.

Tous les Congolais en sont convaincus.Ces manoeuvres policières ne sont rien d’autre que les actes d’intimidation contre la Conférence des Evêques(CENCO).A y voir de près, de tells actes vont croitre en intensité. A moins que le gouvernement ne mette fin à ses mandats d’arret contre les organisateurs des Marches pacifiques.

Peut-on vivre en paix quand les intellectuels et universitaires (Comité laïc de coordination)qui élevent la voix contre la manigance politique sont obligés de se cacher pour ne pas être trainés dans la boue? C’est ridicule pour un pays qui se dit « République démocratique »!

By Protogène BUTERA

Les sourcils de tes yeux disent tout de ton caractère

Il y en a qui sont acharnés à transformer leurs sourcils(surtout les femmes)au lieu de les garder tels qu’ils sont naturellement.Aristote avait dévoilé les caractères et la psychologie humano-féminine cachcée sous cette partie du visage.

Dans ses livres sur « l’Histoire des animaux« , Aristote nous présente, avec une rare précision, les caractères et les propriétés des animaux et des êtres vivants , ainsi que les parties qui les distinguent intrinsèquement.

Aussi, dit-il, parmi les différents animaux, seul l’être humain dispose du visage, car on ne parle pas de visage du poisson ou du boeuf. Or, comme l’observation le démontre clairement, le visage comporte plusieurs parties dont le rôle et l’importance méritent les égards pour l’homme ou la femme.

Il est étonnant comment notre philosophe aborde les parties qui nous paraissent de moindre importance. Parmi ces parties auxquelles la plupart ne font pas beaucoup attention, il y a les sourcils.Voici comment il nous en parle:

« Sous le visage, il y a les sourcils naturellement doubles. Des sourcils droits sont les signes d’un caractère mou, chez ceux qui les ont courbés vers le nez, c’est un signe de rudesse; vers les tempes, c’est le signe d’un caractère moqueur et ironique; abaissés, ils sont signes d’un caractère envieux. « 

A travers son analyse, il est facile de comprendre pourquoi il y en a qui sont acharnés à transformer leurs sourcils (surtout les femmes)au lieu de les garder tels qu’ils sont naturellement. Pourquoi les Instituts de beauté ou Salons de coiffure nous attirent tant?C’est dingue!Partout, avec les techniques du maquillage, l’heure est aux sourcils ondulés pour supprimer les sourcils droits.Sourcils.jpg

Vous qui adorez ces pratiques, serait-ce pour adoucir vos caractères ? Est-ce consciemment que vous le faites ou c’est plutôt l’effet de mode et le souci du simple paraître? Sans le savoir, vous ne risquez pas de vous rendre envieux et enviables?En vous regardant attentivement, dites-nous si Aristote n’a pas dit vrai!

By Protogène BUTERA

Mes adieux à l’Afrique qui souffre et qui danse

Au Congo,l’Eglise est toujours au milieu du village. Les célébrations sont chaleureuses, priantes;tout le monde participe,chante et danse malgré les problèmes d’insécurité grandissante. J’ai présenté mes adieux avec nostalgie.

Père Gérard Malherbe,Missionnaire d’Afrique

Voici 47 ans, j’arrivais pour la première fois au Congo, le 25 septembre 1969. Le 21 décembre 2016, après un peu plus de 47 ans, je vais devoir quitter le Congo pour un retour définitif en Belgique. Inutile de dire que ce n’est pas vraiment de gaieté de cœur que je dois mettre un terme à ma mission en Afrique.

Je crois que je vais avoir un choc thermique, vu que je vais passer de l’agréable température iturienne (26°) au froid hivernal européen, la bise coupante, le nez qui coule, les éternuements, rhumes, et autres horreurs.

Du Congo, il y a des choses que je ne regretterai pas. Notamment les incessantes coupures de courant électrique, joliment appelées « délestages », et les pannes interminables[…..] Je ne serai pas non plus nostalgique des routes dans un état affreux, avec les bourbiers où l’on peut passer quelques heures. Mais tant de choses vont me manquer !

Déjà, chaque semaine, nos messes dominicales, tellement différentes de ce qui se vit en Belgique, du moins dans les paroisses que je connais. Nos célébrations chaleureuses, priantes, où tout le monde participe, chante et (éventuellement) danse. Messes avec une nombreuse et même débordante assistance, pleines de jeunes, d’enfants et de bébés….Quelle différence avec l’assistance plutôt compassée et assez vieillie des messes en Belgique…..

À Bunia, beaucoup de gens me connaissent. « Bonjour mon Père ». Lorsque j’ai passé quelques temps dans une clinique « catholique » à Bruxelles, tout le personnel m’appelait « monsieur », la seule qui disait « mon Père » était une infirmière musulmane. Ce n’est pas que je tienne à ce qu’on m’appelle « mon Père », je fais partie de cette génération de prêtres et religieux qui ont – avec soulagement – abandonné soutanes (gandourah dans mon cas) et signes distinctifs. Mais ce simple fait d’appellation révèle quelque chose d’important. Au Congo, l’Église est toujours « au milieu du village ». …

En 1963, en Belgique aussi, l’Église restait « au milieu du village », tout le monde ou presque était baptisé, même les non pratiquants et quasi athées inscrivaient leurs enfants au catéchisme pour la « communion solennelle » … Je me demande même parfois si ce n’est pas là une des raisons, ni la seule ni même la principale, qui font que certains de mes confrères s’accrochent désespérément à leur vie en Afrique, en dépit de leur âge très avancé et malgré une santé défaillante : ils se sentent plus à l’aise chez eux en Afrique que dans une Europe devenue si différente de celle qu’ils ont connue jadis……

Autre chose dont je serai très nostalgique, ce sont tous les enfants et jeunes Congolais… Tant à Mongbwalu qu’à Kisangani et Bunia, j’ai souvent vu mon bureau rempli d’enfants et de jeunes. Certains des plus petits, se sachant en sécurité, s’endormaient chez moi, et parfois pleuraient comme des Madeleines lorsque – devant partir – je les réveillais pour leur dire de rentrer chez eux, ils étaient tout surpris. À Kisangani, j’ai connu un groupe exceptionnel de jeunes garçons et filles, engagés dans le scoutisme et les autres mouvements, ils étaient souvent chez moi pour des réunions ou pour discuter, et aussi pour jouer au ping-pong à l’extérieur….

…..Bon, je sais, faire « copain – copain » avec des enfants et des adolescents, en Belgique c’est devenu très suspect ; le soupçon de pédophilie n’est pas loin. Mais c’est seulement la preuve que la société belge est malade, et non que toute relation de ce genre serait potentiellement peccamineuse.

Vont me manquer les merveilleux paysages de l’Ituri, la gentillesse de beaucoup de Congolais, leur bonne humeur inaltérable même dans les pires circonstances, et tant et tant de choses encore….

Bref, je vais redevenir un Belge à part entière, mais un Belge qui restera toujours quelque peu Congolais.

Amicalement vôtre,

P.Gérard Malherbe,M.Afr
A lire: Mes années de prêtres au Kongo Kinshasa