Kinshasa-Eglise catholique: Tous armés contre la paix et la démocratie

Les déplacés de guerre à l’Est de RDC

Dans ce géant de l’Afrique, on y trouve un peu de tout sauf des besoins fondamentaux acquis pour tous les peuples: la paix, le développement et la démocratie. Quiconque a vécu ou séjourné au Congo-Kinshasa ne s’étonne plus. Policiers et militaires ne respectent plus rien. Tout est affaire de la force et de la violence. Nombreux sont devenus des réfugiés à l’intérieur de leur propre pays.

Militaires et miliciens luttent pour l’insécurité

Que cela soit au Kasaï ou en Ituri, les milices armées naissent chaque jour, grandissent rapidement mais ne meurent jamais. Même quand elles disparaissent un moment dans la nature(forêt), elles rejaillissent en grande puissance pour semer encore la terreur.

Un combattant Maï Maï dans l’est de la République démocratique du Congo, en 2013.
Grâce à la kalachnikov, n’importe qui se déclare Chef de Groupe armé sur de territoires immenses.

Pour inscrire ce combat dans la durée,militaires et miliciens sont parfois coalisés.Dans ce cas,l’armée congolaise(FARDC) moins nationale(intégration de miliciens de toute sorte)est totalement incontrôlable. Mal entretenue, elle ne vit que de la spoliation de la population qu’elle est censée protéger.

Armée congolaise
L’armée congolaise(FARDC)brille par son manque de moyens

Que dire de la présence de ces plus de 20000 soldats onusiens(Monusco) qui y sont installés depuis 20 ans ? Peut-on parler de l’échec de telles interventions vu que le désordre et le chaos n’ont pas cessé? C’est toujours la population qui en paie les frais. La paix à maintenir n’a pas encore atteri!

Résultat de recherche d'images pour
Les soldats de l’ONU(Monusco) sont loin de la population!

Insécurité et maladies d’antan s’embrassent

Oh! Riche pays de tous les malheurs, voilà que l’insécurité est devenue le pain quotidien de la population. Les désastres s’accumulent d’une année à l’autre. Les maladies de choléra(à Kinshasa), de rougeole(à Kisangani) et de polyomélite(Tanganyika)  ne sont-elles pas redevenues endémiques?

Morts et supsects de choléra à Kinshasa(image Congo Actuel)

A croire débarquer dans un pays de chasseurs, le port des armes est le seul moyen de protéger son appât et assurer ainsi son lendemain.Jamais on ne pense à la protection de la santé publique et à l’assainissement de l’environnement(des institutions et des affaires).

Les Eglises catholique et protestante ne désarment point

Avec les musilmans,les Eglises catholique et protestante ne sont pas prêtes à désarmer. Certes, c’est un combat sans fusils ni mitraillettes,donc un combat inégal. Mais leur seule arme dont le feu est imparable c’est la parole et la prière qui brûlent les oreilles des autorités gouvernementales.

Marche RDC.jpg
Par toute sorte de prière,la mobilisation Anti-Kabila se veut pacifique.

Est-il raisonnable de craindre la récupération politique des partis de l’opposition? La Police sera-t-elle capable de protéger les manifestants comme il faut pour tous les citoyens,sans pencher vers la majorité présidentielle? Ceux qui pensent que de telles « Marches religieuses »sont sans issue, ne vont-ils pas accuser les évêques et l’Eglise catholique de défendre son image après l’échec de l’Accord de la Saint-Sylvestre 2016?

La CENCO(Conférence des évêques du Congo)ne feront pas marche-arrière.

Quelle attention n’est pas à faire pour serrer la main de l’unité et rejeter l’épée qui brise la paix? L’attente est grande des concessions et de l’alternance pacifique et durable dans ce pays de la Bienheureuse Anuarite Nengapeta(martyre de la pureté).

By Protogène BUTERA