Les Africains,esclaves de leurs présidents?

Africains,esclaves de leurs présidents

C’est une autre vérité qui est en train de monter sur scène:confondre démocratie et esclavage.Imaginez si Barack Obama gardait le pouvoir par un coup de manœuvre parce qu’il a réussi de faire beaucoup de choses sous son mandat!

Curieusement,dans la plupart des pays en Afrique,les Chefs d’État changent les Constitutions dont ils sont les garants pour être des présidents à vie.Sous prétexte d’élection,ils brandissent l’étendard de la démocratie que leur successeur se plaira à démolir.

Et les Africains,esclaves de leurs présidents,votent toujours pour ces gens tout gourmands qui ne se soucient pas de leur peuple. »La seule chose qui les intéresse,s’indignait Trump, est d’accumuler les richesses des contribuables et de se rassembler comme des hyènes pour finir ces pauvres honteusement saignants ».

Exception faite des Gambiens.

Ils ont vécu 22 ans sous le fer et la houlette du Président autocrate Yahya Jammeh.Les Gambiens ont attendu ce 2 décembre 2016 pour pouvoir tourner la page.Ils n’ont pas accepté le cinquième mandat du putschiste transformé en démocrate.Ils montreront leur maturité en évitant de trainer dans la boue leur ex-président.

En votant pour Adama Barrow,ils cherchaient une nouvelle Gambie prospère sous l’égide de cet homme d’affaires.Ils ont choisi un homme qui n’a pas besoin de s’enrichir mais pourra plutôt les rendre riches.Ainsi, ils crient d’allégresse,car ils ne veulent plus entendre ces tristes paroles de la bouche des étrangers ou des médias:la Gambie est le pays le plus pauvre au monde!

By P.B