ZIRIKANA icyo izina ANDRE risobanura

Nk’uko Bibiliya imutwereka, Andreya ni umuntu uzi guhuza abantu no kubabanira,akagira umutima ukunda abandi ariko ntiyishyire imbere..

Tariki ya 30 Ugushyingo, Kiliziya ihimbaza Mutagatifu ANDRE(Andreya)wahowe Imana ahagana muri 62 nyuma ya Yezu. N’ubwo ari muri Adiventi, abakristu baririmba ya ndirimbo y’ibyishimo bikomeye, « Imana nisingizwe mu ijuru »(Gloria).

Uko Mutagatifu André yamenyekanye

Andreya wari umurobyi mu kiyaga cya Tiberiyade, yari murumuna wa Petero n’umwigishwa ukomeye wa Yohani Batisita. Abo bavandimwe bombi bakaba bari batuye i Kafarinawumu(Mc 1,29)

Kuva aho Yohani Batisita yerekaniye ko Yezu ari we « Ntama w’Imana, ukiza ibyaha by’abantu », Andreya yamukurikiye ubwo, ndetse amuzanira na mukuru we Petero(Jn 1, 35-42).

Andreya mu by’ukuri

Nk’uko Bibiliya imutwereka, Andreya ni umuntu uzi guhuza abantu no kubabanira. Nko mu gihe cy’itubura ry’imigati, ni we wari wazanye wa musore wari witwaje imigati itanu n’amafi abiri(Jn 6,8)

Na ba Bagereki bashakaga kubona Yezu(Jn 12,20-22),ni we banyuzeho bavunyisha. Birumvikana rero ko yari azwi nk’intumwa ya mbere(protoklelos=premier appelé)mu zindi. Arangwa n’ikimenyetso cyo gukuba(multiplication: X)kitwa « Umusalaba wa Mutagatifu André »(Croix de Saint André).

Dore byinshi bimuranga

Mu rurimi rw’Ikigereki, « andrea »bivuga ubutwari, ibakwe. Andreya ni umuntu ushishikajwe no gufasha(serviable),akagira umutima ukunda abandi ariko ntiyishyire imbere(effacé),iteka akaba agamije kugera ku bintu bifatika(esprit pratique) kandi adasakuje(sans bruit).

Kubera iyo mpamvu, Andreya ntakunda ibintu bitungurana(imprévu), kandi nta kintu aha agaciro gake(à la légère).N’ubwo bimeze gutyo ariko, azi no koroshya ibintu(très tolérant), cyane iyo ari mu bo bakorana bya hafi(ses proches).

Kuri we, ubucuti(amitiés)n’ubuvandimwe rusange(liens sociaux)ntacyabiruta. Mu rugo, Andreya ni umugabo udahemuka(fidèle), uvuga kandi ukunda ukuri(sincère).

Kubera kwanga umugayo, si umuntu wiruka inyuma y’abagore(homme à femmes)kuko icyo yifuza ari urugo ruhamye(stable)kandi rushinze imizi mu rukundo.

Umunsi mukuru mwiza ku biyambaza uwo murinzi w’Abarobyi (pêcheurs)n’Abanyagicuri(paralytiques).

Ngiri isengesho wamunyuzaho(Prière à Saint André):

Saint André que rien ni personne n’a arrêté dans la prédication de la vraie foi, donne-moi la force pour éliminer de mon corps le mal qui me fait souffrir.
Saint André,toi qui t’es dépouillé de tout pour suivre notre Seigneur jusqu’au pied de la croix, délivre-moi de mon mal,pour que je puisse donner un peu de bien en suivant ton exemple.
Pour que la grâce se diffuse tout au long de mon corps, tu peux commander au mal de disparaître au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit.
Amen.

Au RWANDA aussi, les ABEILLES sont menacées!

Avant, on faisait l’agriculture traditionnelle et on produisait beaucoup de miels qui nous permettaient d’avoir assez d’argent pour développer et servir la communauté..Actuellement,c’est difficile de vivre de l’apiculture.

Le développement agricole dans le monde entier exige des techniques et la technologie avancée sans toutes fois oublier l’écosystème et la protection de l’environnement pour nourrir la population du monde, de générations en générations.

Avec la nouvelle technologie, les pays se sont concentrés sur le développement des villes, industries, constructions des travaux publics,… mais surtout sur le développement du secteur agricole, en se basant sur l’alimentation de la forte pression de la démographie du monde. Pour y arriver, on a développé l’utilisation des intrants, et produits chimiques (engrais chimiques, pesticides, herbicides,…) de manière à augmenter les produits agricoles et satisfaire la demande des usines.

Du fait de ses avantages en termes de rendement économique et d’amélioration de la santé et du bien-être de l’homme, cette technique très chimique a été rapidement adoptée dans le monde entier. Toutefois, l’utilisation des insecticides dans les pays développés est souvent réglementée et surveillée à cause des problèmes qu’elle peut entraîner si elle n’est pas judicieuse. Ce qui n’est pas le cas pour de nombreux pays en voie de développement.

Depuis plusieurs années déjà, on assiste à une multiplication des substances chimiques et des pesticides dans l’environnement (Cruiser, Poncho, Gaucho, Cheyenne). Si certains sont interdits, les firmes spécialisées ont mis au point d’autres produits similaires qui pourraient être fatals à des millions d’hommes pour le profit de quelques multinationales. Les abeilles meurent à cause du traitement des semences.

Les abeilles se nichaient dans les feuilles des arbres!

@kubahonet.com

Les abeilles qui sont concernées

Les abeilles forment un groupe d’insectes hyménoptères de la super-famille des Apoïdes. Au moins 20 000 espèces d’abeilles sont répertoriées sur la planète. Au Rwanda, l’espèce la plus connue est Apis mellifera qui, comme la plupart des abeilles à miel, appartient au genre Apis. Cependant, la majorité des abeilles ne produit pas de miel; elles se nourrissent du nectar des fleurs. Une abeille peut vivre entre 28-45 jours.

En général, les abeilles peuvent être classées aussi selon leur mode de vie : abeilles domestiques ou sauvages, solitaires ou bien sociales, etc. Elles sont nettement distinctes des guêpes par leur morphologie et leur comportement, notamment leur alimentation. Les bourdons en revanche sont un groupe particulier d’abeilles.

Du nectar pour les abeilles

Les abeilles, et les autres espèces de pollinisateurs, sont actuellement gravement menacées, avec un taux d’extinction qui est « de 100 à 1 000 fois plus élevé que la normale », selon l’ONU. Lors de la Journée mondiale des abeilles , le 20 mai 2019, l’ONU a détaillé les principales causes du déclin des pollinisateurs : l’utilisation de pesticides, la monoculture, les pratiques agricoles intensives, le changement climatique, le changement d’affectation des terres et la destruction des habitats.

Abeilles vraiment menacées au Pays des Mille Collines?

Même dans les pays des Grands Lacs africains, nous suivons la même politique internationale que l’on trouve dans les objectifs de développement du millénaire(MDGs) et (SDGs) pour lutter contre l’insécurité alimentaire. Le Pays des milles collines, s’est voulu le plus respectueux de la mise en application de ces politiques.

Et avec raison. Le secteur agricole du Rwanda était menacé à cause de la faible productivité des terres due à la surexploitation des mêmes terres et à la faible utilisation des intrants dont les fertilisants, les semences améliorées et les produits phytosanitaires.

Pour résoudre ce problème , il y a eu l’utilisation des produits chimiques en de très grandes quantités comme engrais, insecticides ou herbicides ou régulateurs de la croissance des plantes. Les insecticides et les herbicides sont épandus dans l’environnement pour lutter contre les insectes, les mauvaises herbes, les maladies des plantes etc..

De plus, pour combattre la malnutrition et l’insécurité alimentaire et de satisfaire le marché local, régional et international bien sûr des produits manufacturiers (Industrie agro pastoral) ; nous avons adopté la monoculture et le développement des villes. Les espaces libres sont largement limités et même disparaissent dans plusieurs région du pays.

Témoignage des apiculteurs

Selon le témoignage de certains apiculteurs, les abeilles sont visiblement en voie de disparition totale. Damien Ntihinyurwa( 67ans) apiculteur dans la partie riveraine de la forêt de Nyungwe depuis plus de 50ans, nous a témoigné que la production du miel a diminué gravement, comparativement aux 20 dernières années. Il affirme qu’il avait pu scolariser ses enfants jusqu’à l’université mais que, maintenant, il ne peut pas contribuer au développement de son ménage à cause de l’utilisation des produits chimiques  dans l’agriculture.

Le nombre d’abeilles diminue!

@kubahonet.com

Avant, nous disait-il, on faisait l’agriculture traditionnelle et on produisait beaucoup de miels qui nous permettaient d’avoir assez d’argent pour développer et servir la communauté alors que le prix des miels de 1kg variait de 1500-2000Frw(=2€)! Actuellement, se désole-t-il, le prix est à 6000frw/kg (6€)et c’est difficile de vivre de l’apiculture!

Ruche traditionnelle du Rwanda

@kubahonet.com

Le problème se trouve dans la reproduction des abeilles. On a remarqué que dans la ruche, la prolifération des abeilles est limitée à cause du manque de nourriture. Les ouvriers, femelles de la colonie qui en assurent l’entretien et la survie par la fabrication du miel, sont très menacés par l’activité du développement agricole.En effet, lorsque l’abeille(ouvrière) butine une fleur traitée, elle meurt avant d’avoir pu retourner à la ruche.

Par contre, les faux-bourdons, gentils géniteurs qui ne fabriquent pas de miel et ne peuvent même pas assurer la protection de la ruche puisqu’ils ne piquent pas, sont dans la ruche uniquement pour s’accoupler avec la reine. Cette dernière, pour le moment, on la trouve en grande quantité dans la même ruche. Cas très inattendus pour les apiculteurs rwandais qui restent sans réponse.

Par Eustache/KIGALI

Christ-Roi de l’Univers, règnera-t-il encore?

Le Christ règne encore parce que sous ses inspirations et ses impulsions notre volonté libre s’enthousiasme pour les plus nobles causes,et à cause de sa douceur et de sa bonté qui attirent à lui tous les cœurs

En cette fête du Christ Roi de l’Univers, je vous propose de méditer les raisons qui ont poussé le Pape Pie XI(1922-1939) à l’instituer comme fête solennelle pour toute l’Eglise.

Comme vous le savez certainement, dans son Encyclique « Quas Primas » du 11 décembre 1925, il remarquait que « la plupart des hommes avaient écarté Jésus-Christ et sa loi très sainte des habitudes de leur vie individuelle aussi bien que de leur vie familiale et de leur vie publique »

Par Lui et par l’Eglise

Mais le Christ agit toujours par Lui-même et par l’Eglise. Et voici comment: « A  l’heure où les hommes et les Etats sans Dieu, devenus la proie des guerres qu’allument la haine et des discordes intestines, se précipitent à la ruine et à la mort, l’Eglise de Dieu, continuant à donner au genre humain l’aliment de la vie spirituelle, engendre et élève pour le Christ des générations successives de saints et de saintes; le Christ, à son tour, ne cesse d’appeler à l’éternelle béatitude de son royaume céleste ceux en qui il a reconnu de très fidèles et obéissants sujets de son royaume terrestre. »

Dire où s’étend son règne

Est-ce que son règne est seulement terrestre? Évidemment que non! Il règne sur tout: « On dit qu’il règne sur les intelligences humaines, à cause de la pénétration de son esprit et de l’étendue de sa science, mais surtout parce qu’il est la Vérité et que c’est de lui que les hommes doivent recevoir la vérité et l’accepter docilement.

On dit qu’il règne sur les volontés humaines, parce qu’en lui, à la sainteté de la volonté divine correspond une parfaite rectitude et soumission de la volonté humaine, mais aussi parce que sous ses inspirations et ses impulsions notre volonté libre s’enthousiasme pour les plus nobles causes.

On dit enfin qu’il est le Roi des cœurs, à cause de son inconcevable charité qui surpasse toute compréhension humaine et à cause de sa douceur et de sa bonté qui attirent à lui tous les cœurs: car dans tout le genre humain il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais personne pour être aimé comme le Christ Jésus. »

Quand l’autorité sera rétablie

Le problème vient des hommes et sera résolu par leur retour à la raison: « Dieu et Jésus-Christ ayant été exclus de la législation et des affaires publiques, et l’autorité ne tenant plus son origine de Dieu mais des hommes, il arriva que… les bases mêmes de l’autorité furent renversées dès lors qu’on supprimait la raison fondamentale du droit de commander pour les uns, du devoir d’obéir pour les autres. Inéluctablement, il s’en est suivi un ébranlement de la société humaine tout entière, désormais privée de soutien et d’appui solides . « 

Et c’est simple: « Si les hommes venaient à reconnaître l’autorité royale du Christ dans leur vie privée et dans leur vie publique, des bienfaits incroyables – une juste liberté, l’ordre et la tranquillité, la concorde et la paix — se répandraient infailliblement sur la société tout entière. »

Ce faisant, nous pourrons continuellement chanter cette hymne du Vatican pour la joie de l’Eglise universelle: « Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat ! »

Oui!Le Christ triomphe, le Christ règne, le Christ commande en Maître !
Il est notre lumière, notre vie, notre chemin.
Le Christ est notre défenseur absolument invincible.
Il est notre force, notre justice.
À Lui seul appartiennent la puissance,
la force et la victoire pour les siècles des siècles.
À Lui seul, honneur, louange et jubilation pour l’éternité !

Que cette fête nous rappelle le fondement de notre royauté et sacerdoce baptismal: « Le Christ a fait de nous un royaume et des prêtres »(Ap1,6)

By Protogène BUTERA

RUSIZI-COVID: Insengero zizahinduka ibigo by’inkingo!

Iby’izi nkingo byatangajwe kuri uyu wa gatanu tariki ya 19 Ugushyingo na Ministri w’Ubuzima. Kuko byihutirwa, abayobozi bamenyereye gukoresha iterabwoba babonye uburyo.

Ba Gitifu b’Imirenge bataye umutwe. Impamvu ngo ni uko u Rwanda rwakiriye inkingo miliyoni imwe na magana atandatu(1 million 600 mille)za Moderna zitanzwe na Canada kandi zikaba zitagomba kurenza ku wa mbere zidatewe abaturage. Birashoboka ko Canada yazohereje kuko zari zisigaje gihe gito(expiration)ngo zijugunywe.

Iby’izi nkingo byatangajwe kuri uyu wa gatanu tariki ya 19 Ugushyingo na Ministri w’Ubuzima. Kuko byihutirwa, abayobozi bamenyereye gukoresha iterabwoba cyangwa baryitiranya n’imikorere myiza, babonye uburyo. Abatatowe n’abaturage barabereka aho babera icyago!

Inkingo mu nsengero

Koko ngo « uwakugabiye, akunyaga igihe ashakiye. » Insengero ZEMEREWE gufungura n’aba bayobozi, zigiye kubiryozwa. Ni ko bimeze muri RUSIZI. Ngo

« kuri iki cyumweru tariki ya 21 Ugushyingo, inkingo zizatangirwa ku nsengero no ku bigo by’amashuri ahegereye. »

Ese tuvuge ko aba bayobozi bamaze kumenya agaciro k’icyumweru n’umwanya w’insengero mu buzima bwa muntu?N’aho zitari zafungurwa noneho barahita bazemerera! Abo muri BUTARE na GIHUNDWE bazatubwire.

Nta muturage uzajya asenga atarakingiwe!

Muri iyo nkubiri, hari bamwe mu bayobozi batatinye gukoresha itegeko ritarasohoka mu Igazeti ya Leta: « 

Gitifu

Ndabamenyesha ko kugeza ubu, umuturage uzajya asangwa asenga atarakingiwe bizajya bifatwa nk’ubufatanyacyaha mu kwica amabwiriza yo kwirinda Covid kandi birahanirwa. « 

Ibihano bya Covid biraza kuba nk’ibya Mitiweli mu ntangiriro, aho abantu bafatirwaga mu isoko, mu nzira no mu nsengero, ngo ntibatanze Mitiweli! Abatikingije noneho ubanza n’umuhanda wa Leta batazawukandagiramo ngo batawanduza kandi Leta yarishyuye!

Na NYAMASHEKE ni uko

Si muri RUSIZI gusa. No muri Nyamasheke babacanyeho umuriro. Haba mu Murenge wa KAGANO cyangwa uwa KARENGERA, intero ni imwe:

Gitifu

Baraza gukingira ku nsengero ndetse hakorwe checking ku bantu baza gusenga ngo barebe niba barakingiwe!

Ngaho da! « Agapfa kaburiwe ni impongo. »Abantu ntibaburiwe? Insengero zirasigaramo abana INKINGO zitarageraho! Ariko se aba bayobozi bafite ubwoba bw’iki? Kuki badakoresha Inzego z’Ibanze(ibiro by’Akagari cg Imirenge), Ibigo Ndera-buzima na za Poste de Santé?

Ubu buryo bwo gukora ntibugamije guhindura ba Nyir’amadini IBIKANGE? Buri wese bazamubwira ijambo rimwe gusa: « Nutemera TURONGERA TUGUFUNGIRE! » Ndabona babafashe umunwa n’amaboko!

None se ibi bintu ni nde wabibazwa cyangwa wabikemura? Ministri Gatabazi JMV wa Minaloc cyangwa Guverneur w’Intara y’Iburengerazuba Bwana HABITEGEKO François? Bombi babyigeho.

UBWANDITSI

Note : 1 sur 5.

USA: Bahawe miliyoni 84 z’amadorali, nyuma y’imyaka 31 y’akamama muri gereza!

Henry Lee McCollum na Leon Brown bamaze imyaka 31 muri gereza bazira icyaha batemera na gato. Nyuma abacamaza baje kubagira abere bigaragaye ko habayeho kwibeshya

Muri Amerika, abakunze gufungwa, kwicwa no guhera mu magereza ni abafite inkomoko muri Afurika cyangwa uruhu rwirabura. Ibi byabaye kuri aba basore babiri badahuje se( demi-frères)kandi bisanganiwe n’ibibazo byo mu mutwe(handicap mental),biteye agahinda.

Henry Lee McCollum na Leon Brown bamaze imyaka 31 muri gereza bazira icyaha batemera na gato. Nyuma abacamaza baje kubagira abere bigaragaye ko habayeho kwibeshya(erreur judiciaire). Ni yo mpamvu bagenewe miliyoni 75 z’impozamarira hakiyongeraho izindi 9 z’indishyi yo kujuragizwa mu nkiko.

Baziraga icyaha cy’undi

Ubwo bafungwaga muri 1983, bari bafite imyaka 19 na 15. Baregwaga gusambanya ku ngufu(viol)no kwica umwana w’umukobwa w’imyaka 11 witwaga Sabrina Buie, wabarizwaga mu gace k’icyaro ka Red Springs, muri Leta ya Caroline y’Amajyaruguru(Caroline du Nord).

Henri McCollum en comparution

Kuko uwabashinjaga atigeze agaragaza amazina ye(dénonciation anonyme), uriya musore mukuru yabanje kwerekana ko ibyo aregwa ntacyo abiziho ariko abagenzacyaha(enqueteurs)bamumaranye amasaha atanu yose nta mwunganizi(avocat)bageraho barabimwemeza ndetse ashinja na murumuna we.

Uyu Brown utari uzi gusoma(illettré)yarabyemeye abiteraho n’igikumwe!Kubera uko kwiyemerera icyaha(aveu) bakatiwe igifungo cyo kwicwa(peine capitale)cyaje guhindurwamo icya burundu ku mutoya, kubera ko yasinyiye ibyo atari yasomye.

Leon Brown(en prison 2014)

Bakijijwe n’umuti w’itabi!

Burya koko ngo « Imana ihoora ihoze ». Umurambo w’uwo mwana bageretsweho wari waratoraguwe nta kenda na gato(nu), mu murima wuzuyemo ibicupa by’inzoga(cannettes de bières)n’ibisigazwa by’imiti y’itabi(mégots de cigarettes). Muri 2004 ni bwo ibizamini bya ADN byagaragaje uwakoze ayo mahano.

Nyuma yo gupima ibisigazwa by’itabi(mégots)byatoraguwe hafi y’umurambo wa Sabrina, basanze uwamwishe ari umugabo wari utuye hafi y’uwo murima kandi wari ufungiye na none icyaha nk’icyo yakoreye undi mukobwa w’imyaka 18 na we yishe by’agashinyaguro.

Gereza yababereye ishuri

Muri iyo myaka yose, aba bavandimwe ntibahwemye kugaragaza ko barengana. Nyamara na nyuma y’uko ADN ibyemeje, bategereje indi myaka irnenga 10 kugira ngo babone ubutabera kuko izo ndishyi zabonetse tariki ya 14 Gicurasi 2021!

Ese ibi biba muri Amerika nta handi byaba? Ese guhabwa amafranga nk’aya ni ibyo kwishimirwa nk’ikimenyetso cy’uko Ubucamanza bwikosoye nk’uko ubunganira mu mategeko, Me Des Hogan, abivuga?

Gusa nyine biragaragara ko Gereza yababereye ishuri. Bakomeje kurwana ku burenganzira bwabo mpaka batsinze. Hanze aha se bizabahira?Ese iriya mpozamarira izabamara agahinda kose mu gihe uwabafungishije ku maherere atagaragaye ngo abasabe imbabazi?

Sources: http://www.lapresse.ca

By P.Protogène BUTERA

Trente-troisième dimanche: Ils se réveilleront pour ne point dormir dans la poussière!

Comment leur dire à quelle porte Jésus se trouve? Sans doute qu’il faudra passer la première porte de ces besoins et aller à la deuxième

Pour ce trente-troisième dimanche du temps ordinaire, la Liturgie nous montre comment  Dieu s’adresse à ceux dont la détresse n’a pas fermé ni les yeux ni la porte. Les uns n’ont pas sombré dans le désespoir même si, de leurs yeux, ils continuent de subir les mêmes violences et maltraitances. Les autres n’ont pas manqué leur porte même si elle tourne toujours sur elle-même. Ils ne se sont pas enfermés sur eux-mêmes ; Ils ont osé sortir à la rencontre des autres et montré ainsi qu’ils ont des choses à partager malgré leur situation de détresse.

La Journée du Pauvre est ainsi un rappel de ce qui se passe ces temps-ci. Derrière les masques, chacun a une indigence qu’il a envie de partager ou d’abandonner: ce quelque chose qui l’empêche de briller et de retrouver sa splendeur première.

Photo de Arvind shakya sur Pexels.com

Devant la porte, se tient Jésus Christ que ces temps-ci nous empêchent de voir. Ils s’est approché de nous mais lui, ne figure pas parmi un tas de besoins à satisfaire. Comme le Pape François l’a bien souligné à Assise (vendredi 12 novembre 2021), continuer de donner à la personne les choses matérielles seulement sans la mettre en contact avec Jésus, c’est l’abandonner à la dépendance et à l’insatisfaction alors que c’est Jésus qui « conduit à la perfection ceux qu’il sanctifie »(deuxième lecture)

Or, selon l’ONU, dans son premier objectif de développement durable, le slogan est très radical:« Pas de Pauvreté »! Pourquoi? Parce que plus de 700 millions de personnes, soit 10 % de la population mondiale, vivent encore aujourd’hui dans l’extrême pauvreté et luttent pour satisfaire leurs besoins fondamentaux, notamment accéder aux soins de santé, à l’éducation ainsi qu’à l’eau et à l’assainissement. Mais comment leur dire à quelle porte Jésus se trouve? Sans doute qu’il faudra passer la première porte de ces besoins et aller à la deuxième, celle du mystère de la foi.

Ressuscité, Jésus est assis près du Père. Là, devant sa face, tout le monde apprendra le chemin de la vie à saisir avec débordement de joie. Oui, joie de faire partie de ceux qui se réveillent et cessent de dormir dans la poussière. Joie d’avoir des décideurs, maîtres de cette justice qui supprime les inégalités et stabilise la dignité de tout être humain.

C’est le sens de la prière de l’Église et la nôtre pour que Dieu sur qui nous comptons tous nous enveloppe de sa bonté puissante de manière à être vraiment des acteurs du salut que le Christ est venu apporter à la multitude. Que Marie notre Dame des Pauvres nous soutienne toujours pour que chacun puisse dire : « Le Seigneur est à ma droite, je suis inébranlable »

Je vous souhaite un très bon dimanche.

By P.Protogène BUTERA

En 2025, les voitures électriques éclipseront les véhicules à essence ou diésel

D’ici peu, les voitures électriques seront non seulement plus propres que les véhicules fonctionnant au pétrole, mais aussi moins chères dans la plupart des pays – dès 2025.

De nos jours, les véhicules électriques sont encore rares sur la plupart des routes. Mais ,selon les analystes, dans une vingtaine d’années, plus d’un tiers de toutes les voitures particulières fonctionneront avec des batteries, et non avec de l’essence ou du diesel, .

En ce qui concerne les ventes de voitures neuves, les véhicules alimentés par batterie représenteront 54% du marché, contre seulement une infime fraction actuellement, selon BNEF. Les prévisions sont beaucoup plus agressives que celles de 2016 , qui prévoyaient que les voitures électriques représentaient environ un tiers des nouvelles ventes d’ici 2040.

Volvo a déclaré qu’à partir de 2019, tous les modèles qu’il présentera seront soit des hybrides, soit alimentés uniquement par des batteries, ce qui en fait le premier constructeur automobile grand public à « sonner le glas du moteur à combustion interne »

Tesla, le constructeur automobile électrique dirigé par Elon Musk, lui aussi a annoncé que son modèle 3 tout électrique de masse commencerait à rouler hors des lignes de production

Les prix très attractifs

Les coûts des batteries lithium-ion diminuent beaucoup plus rapidement que prévu grâce à l’amélioration de la technologie et à l’augmentation de l’offre. Cela signifie que les voitures électriques seront non seulement plus propres que les véhicules fonctionnant au pétrole, mais aussi moins chères dans la plupart des pays – dès 2025.

Si les politiques gouvernementales actuelles visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à promouvoir les transports alternatifs doivent rester en place, de nouvelles politiques sont à introduire. Cela signifie que les prévisions à long terme reflètent la façon dont le marché des véhicules de tourisme à lui seul pourrait se transformer à mesure que les prix chutent, que les constructeurs automobiles augmentent l’offre et que les consommateurs se sentent plus à l’aise avec les options alimentées par batterie.

Pas mal de difficultés

De nombreux arrêts d’autoroute, rues de la ville et garages ne sont toujours pas suffisamment équipés d’équipements de recharge pour voitures électriques. Les technologies existantes prennent également des heures et des heures pour charger complètement une batterie, contre seulement quelques minutes avec un réservoir d’essence.

De plus, le fait que de nombreuses personnes ne soient toujours pas en mesure de se recharger à domicile est l’une des principales raisons pour lesquelles les voitures électriques ne représentent pas une part plus importante du parc automobile mondial dans les prévisions 2040..

Des investissements beaucoup plus importants dans les infrastructures de recharge sont nécessaires à l’échelle mondiale et nationale pour passer du rêve à la réalité. Autrement, les bénéfices seront encore nombreux pour les pays riches aux dépends des pauvres!

By P.Protogène BUTERA

Covid-19 augmente le nombre de suicides et de dépression chez lez jeunes!

Selon les données, un jeune sur cinq âgé de 15 à 24 ans déclare se sentir souvent déprimé ou avoir peu d’intérêt pour la réalisation de ses activités.

Dans un rapport publié par l’agence onusienne pour l’enfance (UNICEF), il apparait que la pandémie de Covid-19 a eu un impact considérable sur la santé des jeunes, générant une grande détresse psychologique. Or, les investissements institutionnels pour y faire face sont encore trop rares.

Toutes les 11 minutes, un adolescent se donne la mort

Ce sont des chiffres inquiétants qui ressortent du rapport intitulé : “La condition des enfants dans le monde – Dans ma tête : promouvoir, protéger et soutenir la santé mentale des enfants et des jeunes”. Selon ces données, plus d’un adolescent sur sept, âgé de 10 à 19 ans, vit avec un trouble mental diagnostiqué, et la prévalence est masculine – 89 millions contre 77 millions de filles. Un malaise qui peut parfois devenir insupportable et qui conduit chaque année près de 46 000 adolescents à mettre fin à leurs jours, soit plus d’un toutes les 11 minutes.

Dans les diagnostics de troubles mentaux, l’anxiété et la dépression prédominent, avec un taux d’environ 40 %, les taux étant plus élevés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, en Amérique du Nord et en Europe occidentale. Dans certains cas, la détresse mentale – selon l’Unicef – est telle qu’elle donne aux jeunes le sentiment de n’avoir aucune issue.

Ainsi le suicide devient l’une des cinq premières causes de décès entre 15 et 19 ans dans le monde, mais en Europe occidentale, c’est la deuxième cause de décès la plus fréquente, avec 4 cas pour 100 000, après les accidents de la route.

Impact social et faible investissement

Chaque problème de santé mentale diagnostiqué a un impact sur les enfants et la société dans son ensemble, qu’il s’agisse de troubles de l’attention, d’autisme, de troubles bipolaires ou de troubles du comportement et de l’alimentation.

Une nouvelle analyse réalisée par la London School of Economics dans le cadre de ce même rapport indique que la contribution perdue aux économies, en raison de problèmes de santé mentale entraînant une invalidité ou un décès chez les jeunes, est estimée à près de 390 milliards de dollars par an.

Face à cela, «les gouvernements investissent trop peu pour répondre à ces besoins fondamentaux», assène Henrietta Fore, directrice générale de l’Unicef. À l’échelle mondiale, les interventions en matière de santé mentale représentent environ 2 % du financement public de la santé. «Trop peu par rapport aux besoins», prévient le rapport.

Le coût psychologique de la pandémie : la pointe de l’iceberg

Le nouveau rapport présente également une enquête menée par l’Unicef et l’institut américain Gallup dans 21 pays, qui estime le coût psychologique de la pandémie, dont l’impact pourrait se faire sentir durant de nombreuses années. Selon les données, un jeune sur cinq âgé de 15 à 24 ans déclare se sentir souvent déprimé ou avoir peu d’intérêt pour la réalisation de ses activités.

La raison n’est pas à chercher très loin: dans le monde, au moins un enfant sur sept a été directement touché par des fermetures d’écoles, tandis que plus de 1,6 milliard d’enfants ont perdu une partie de leur éducation en raison de ces fermetures. La perturbation des habitudes, de l’éducation et des activités de loisirs, ainsi que les préoccupations relatives aux revenus et à la santé des familles, explique le rapport, font que de nombreux jeunes ont peur, sont en colère et s’inquiètent de leur avenir.

Ces générations covid ont vécu beaucoup de temps sous l’Etat d’urgence sanitaire et destructeur. Point de place aux espaces de plaisir et de divertissement. A la longue, l’isolement fera plus de victimes que la pandémie.

Le Pape François a eu raison

S’agit-il d’une intuition? Le Pape François avait pressenti toutes ces conséquences en formulant son intention de prière pour le mois de novembre: « Prions pour que les personnes qui souffrent de la dépression ou de burn-out trouvent un soutien et une lumière qui les ouvre à la vie. » Il a eu donc raison.

Oui, il est temps d’y penser et d’y remédier autant politiquement qu’économiquement.

Sources: https://www.vaticannews.va

By P.Protogène BUTERA

Prière de Saint Augustin à tous les saints

Comme méditation en cette fête de La Toussaint,je vous propose ces 2 prières que Saint Augustin a dédiées à ces enfants de l’Église du Ciel et à Dieu qui les nourrit:

a) Prière à tous les saints:

O Vous tous, bienheureux habitants du ciel, saints amis de Dieu qui avez traversé la mer orageuse de cette vie périssable, et qui avez mérité d’entrer dans le port tranquille de la paix souveraine et de l’éternel repos !

O saintes âmes du paradis, vous qui, maintenant à l’abri des écueils et des tempêtes, jouissez d’un bonheur qui ne doit pas finir, je vous en conjure, au nom de la charité qui remplit votre coeur, au nom de Celui qui vous a choisis et qui vous a faits tels que vous êtes, écoutez ma prière.

Prenez part à nos travaux et à nos combats, vous qui portez sur vos fronts vainqueurs une couronne incorruptible de gloire ; ayez pitié de nos innombrables misères, vous qui êtes à jamais délivrés de ce triste exil ; souvenez-vous de nos tentations, vous qui êtes affermis dans la justice ; intéressez-vous à notre salut, vous qui n’avez plus rien à redouter pour le vôtre ; tranquillement assis sur la montagne de Sion, n’oubliez pas ceux qui gisent encore couchés dans la vallée des larmes.

Puissante armée des saints, troupe bienheureuse des apôtres et évangélistes, des martyrs, des confesseurs, des docteurs, des anachorètes et des moines, des prêtres, des saintes femmes et des vierges pures, priez sans cesse pour nous misérables pécheurs.
Tendez-nous une main secourable, détournez de nos têtes coupables la justice irritée de Dieu ; faites entrer par vos prières notre frêle navire dans le port de la bienheureuse éternité. Amen.

b) C’est à Toi que j’adresse ma prière

Dieu Béatitude, Source, Principe, Auteur du bonheur de tout ce qui est heureux ;
Dieu du Bien et du Beau, Source, Principe, Auteur du Bien et du Beau dans tout ce qui est bon et beau ;
Dieu Lumière intelligible, Source, Principe, Auteur de la lumière intelligible dans tout ce qui brille de cette lumière ;
Dieu, dont le royaume est cet univers que les sens ignorent ;
Dieu, dont le royaume trace leurs lois aux royaumes de ce monde ;
Dieu, de qui on ne se détourne que pour choir,
vers qui se tourner c’est se lever de nouveau,
et en qui demeurer c’est trouver un solide appui ;
sortir de toi, c’est mourir ;
revenir à toi, c’est revivre ;
habiter en toi, c’est vivre ;
Dieu que nul ne perd s’il n’est trompé,
que nul ne cherche sans appel préalable,
que nul ne trouve s’il ne s’est purifié d’abord ;
Dieu, dont l’abandon équivaut à la mort,
la recherche à l’amour,
la vie à l’entière possession ;
Dieu, vers qui la foi nous pousse,
vers qui l’espérance nous dresse,
à qui la charité nous unit ;
Dieu, par qui nous triomphons de l’Ennemi,
C’est à Toi que j’adresse ma prière. Amen.

Source :
Augustin d’Hippone, Soliloques I, I, 2-3 d’après la traduction de la Bibliothèque Augustinienne, p. 27-29.

Bonne fête de tous les baptisés.

By P.Protogène BUTERA

%d blogueurs aiment cette page :