En 2025, les voitures électriques éclipseront les véhicules à essence ou diésel

D’ici peu, les voitures électriques seront non seulement plus propres que les véhicules fonctionnant au pétrole, mais aussi moins chères dans la plupart des pays – dès 2025.

De nos jours, les véhicules électriques sont encore rares sur la plupart des routes. Mais ,selon les analystes, dans une vingtaine d’années, plus d’un tiers de toutes les voitures particulières fonctionneront avec des batteries, et non avec de l’essence ou du diesel, .

En ce qui concerne les ventes de voitures neuves, les véhicules alimentés par batterie représenteront 54% du marché, contre seulement une infime fraction actuellement, selon BNEF. Les prévisions sont beaucoup plus agressives que celles de 2016 , qui prévoyaient que les voitures électriques représentaient environ un tiers des nouvelles ventes d’ici 2040.

Volvo a déclaré qu’à partir de 2019, tous les modèles qu’il présentera seront soit des hybrides, soit alimentés uniquement par des batteries, ce qui en fait le premier constructeur automobile grand public à « sonner le glas du moteur à combustion interne »

Tesla, le constructeur automobile électrique dirigé par Elon Musk, lui aussi a annoncé que son modèle 3 tout électrique de masse commencerait à rouler hors des lignes de production

Les prix très attractifs

Les coûts des batteries lithium-ion diminuent beaucoup plus rapidement que prévu grâce à l’amélioration de la technologie et à l’augmentation de l’offre. Cela signifie que les voitures électriques seront non seulement plus propres que les véhicules fonctionnant au pétrole, mais aussi moins chères dans la plupart des pays – dès 2025.

Si les politiques gouvernementales actuelles visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à promouvoir les transports alternatifs doivent rester en place, de nouvelles politiques sont à introduire. Cela signifie que les prévisions à long terme reflètent la façon dont le marché des véhicules de tourisme à lui seul pourrait se transformer à mesure que les prix chutent, que les constructeurs automobiles augmentent l’offre et que les consommateurs se sentent plus à l’aise avec les options alimentées par batterie.

Pas mal de difficultés

De nombreux arrêts d’autoroute, rues de la ville et garages ne sont toujours pas suffisamment équipés d’équipements de recharge pour voitures électriques. Les technologies existantes prennent également des heures et des heures pour charger complètement une batterie, contre seulement quelques minutes avec un réservoir d’essence.

De plus, le fait que de nombreuses personnes ne soient toujours pas en mesure de se recharger à domicile est l’une des principales raisons pour lesquelles les voitures électriques ne représentent pas une part plus importante du parc automobile mondial dans les prévisions 2040..

Des investissements beaucoup plus importants dans les infrastructures de recharge sont nécessaires à l’échelle mondiale et nationale pour passer du rêve à la réalité. Autrement, les bénéfices seront encore nombreux pour les pays riches aux dépends des pauvres!

By P.Protogène BUTERA