Covid-19: Il voulait recevoir la 9°dose du vaccin!

Vraiment une « mule » à vaccin, à Charleroi, qui s’apprêtait à recevoir une 9ème dose contre le Covid-19. Il se rendait régulièrement dans un centre de vaccination. Il est soupçonné d’avoir reçu de l’argent de personnes qui..

S’il y a beaucoup d’anti-vaccins, il y a également ceux qui aiment les doses comme les baguettes du pain quotidien!Récemment, un quidam a été interpellé en Belgique pour avoir reçu huit injections du vaccin contre le Covid-19. Il s’est présenté dans un centre de vaccination avec des cartes d’identité différentes, probablement pour procurer des pass sanitaires à des personnes non vaccinées.

Vraiment une « mule » à vaccin, à Charleroi, qui s’apprêtait à recevoir une 9ème dose du vaccin contre le Covid-19. Il se rendait régulièrement dans un centre de vaccination. Il est soupçonné d’avoir reçu de l’argent de personnes qui ne voulaient pas recevoir les injections mais qui souhaitaient le pass sanitaire. 

Les personnes qui ont eu recours à ses services seront également visées et poursuivies puisqu’elles ont été identifiées.Au moment de son arrestation,l’ état de santé de ce gourmand des vaccins « avait l’air bon » .

Effectivement,il a été appréhendé par la police. Une plainte avec constitution de partie civile sera prochainement déposée contre cette mule, ainsi que contre les personnes qui ont fait appel à son service.

Une affaire lucrative

Le vaccin devient finalement une affaire très lucrative. Deux médecins généralistes du Brabant wallon font, eux aussi, l’objet d’une plainte avec constitution de partie civile pour avoir réalisé une cinquantaine de vaccinations suspectes. Une requête unilatérale d’urgence en justice a permis à l’Aviq de leur retirer l’accès au logiciel d’encodage de la vaccination. Le retrait en pharmacie des vaccins ne leur est également plus possible. Les faux CST délivrés sont en train d’être désactivés.

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Fin novembre, des mesures fermes avaient été prises contre un médecin liégeois suspecté d’avoir fourni plus de 2.000 faux certificats de vaccination à la suite d’une plainte et d’une constitution de partie civile de l’Aviq (l’Agence wallonne pour une Vie de Qualité).

Originaire de Liège, l’homme, qui aimait l’argent ou encore les belles voitures, a délivré les CST contre rémunérations. Certaines d’entre elles étaient parfois importantes, allant jusqu’à 1.000 euros.

Sources: lavenir.net

USA: Il tombe sur un mur plein de billets de dollars

Chance ou miracle comme il en arrive dans nos églises du Réveil évangélique? Ce plombier peut nous le dire

Selon CNN, l’improbable scène s’est déroulée le 10 novembre dernier: «J’allais retirer des toilettes, mais au moment où j’ai enlevé de l’isolant, environ 500 enveloppes sont tombées du mur», a expliqué l’ouvrier, qui a directement prévenu les autorités. Une fois sur place, la police a commencé son investigation. Et il semblerait que le plombier soit en fait tombé sur un sacré pactole bien connu des enquêteurs. 

Voilà une découverte qui tient presque du miracle. Alors qu’il était en train de réaliser des travaux de réparation dans la méga-église évangélique de Lakewood, à Houston, aux États-Unis, un plombier est tombé sur ce véritable trésor : des centaines d’enveloppes remplies d’argent liquide et de chèques. Le tout était soigneusement caché dans un mur du bâtiment de l’église.

En analysant l’argent, la police a découvert que les chèques trouvés dans les murs étaient vraisemblablement liés à un vol qui a eu lieu en 2014 dans… cette même église de Houston.

À l’époque, environ 600.000 dollars (près de 530.340 euros) avaient été retirés mystérieusement d’un coffre-fort de Lakewood, sans que les enquêteurs ne réussissent à retrouver leur trace. Le butin était alors composé de 200.000 dollars en espèces et 400.000 dollars en chèques. Des sommes qui provenaient des cotisations versées les 8 et 9 mars 2014 à cette église, ajoute le média américain. 

Que faisait cet argent volé sur le lieu même où le méfait a été commis sept ans plus tôt? Et pourquoi était-il caché derrière les toilettes ? Ce sont les questions auxquelles tentent désormais de répondre la police de Houston. 

Tout lire sur slate.fr

En 2025, les voitures électriques éclipseront les véhicules à essence ou diésel

D’ici peu, les voitures électriques seront non seulement plus propres que les véhicules fonctionnant au pétrole, mais aussi moins chères dans la plupart des pays – dès 2025.

De nos jours, les véhicules électriques sont encore rares sur la plupart des routes. Mais ,selon les analystes, dans une vingtaine d’années, plus d’un tiers de toutes les voitures particulières fonctionneront avec des batteries, et non avec de l’essence ou du diesel, .

En ce qui concerne les ventes de voitures neuves, les véhicules alimentés par batterie représenteront 54% du marché, contre seulement une infime fraction actuellement, selon BNEF. Les prévisions sont beaucoup plus agressives que celles de 2016 , qui prévoyaient que les voitures électriques représentaient environ un tiers des nouvelles ventes d’ici 2040.

Volvo a déclaré qu’à partir de 2019, tous les modèles qu’il présentera seront soit des hybrides, soit alimentés uniquement par des batteries, ce qui en fait le premier constructeur automobile grand public à « sonner le glas du moteur à combustion interne »

Tesla, le constructeur automobile électrique dirigé par Elon Musk, lui aussi a annoncé que son modèle 3 tout électrique de masse commencerait à rouler hors des lignes de production

Les prix très attractifs

Les coûts des batteries lithium-ion diminuent beaucoup plus rapidement que prévu grâce à l’amélioration de la technologie et à l’augmentation de l’offre. Cela signifie que les voitures électriques seront non seulement plus propres que les véhicules fonctionnant au pétrole, mais aussi moins chères dans la plupart des pays – dès 2025.

Si les politiques gouvernementales actuelles visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à promouvoir les transports alternatifs doivent rester en place, de nouvelles politiques sont à introduire. Cela signifie que les prévisions à long terme reflètent la façon dont le marché des véhicules de tourisme à lui seul pourrait se transformer à mesure que les prix chutent, que les constructeurs automobiles augmentent l’offre et que les consommateurs se sentent plus à l’aise avec les options alimentées par batterie.

Pas mal de difficultés

De nombreux arrêts d’autoroute, rues de la ville et garages ne sont toujours pas suffisamment équipés d’équipements de recharge pour voitures électriques. Les technologies existantes prennent également des heures et des heures pour charger complètement une batterie, contre seulement quelques minutes avec un réservoir d’essence.

De plus, le fait que de nombreuses personnes ne soient toujours pas en mesure de se recharger à domicile est l’une des principales raisons pour lesquelles les voitures électriques ne représentent pas une part plus importante du parc automobile mondial dans les prévisions 2040..

Des investissements beaucoup plus importants dans les infrastructures de recharge sont nécessaires à l’échelle mondiale et nationale pour passer du rêve à la réalité. Autrement, les bénéfices seront encore nombreux pour les pays riches aux dépends des pauvres!

By P.Protogène BUTERA

NTIBISANZWE: Amadorari ibihumbi 100 aragutegereje nuhagarika kwiga, ugahanga imirimo!

Muri iyi minsi, abakire batunze amamiriyari barushaho kugwiza inoti mu gihe abakene bo bicira isazi mu jisho. Umwe muri abo baherwe bahiriwe n’ifaranga yasanze abantu , cyane cyane urubyiruko, bashyira imbaraga nyinshi mu gushaka za diporome kurusha uko bashaka amafranga. Ibyo bikabashyira mu madeni y’urudaca.

Uwo ni Peter Andreas THIEL umwe mu bashinze PAYPAL yifashishwa mu kohererezanya no kwishyurana amafranga kuri Internet. Icyo ashyigikiye ni ugufasha abanyeshuri kwiga gukora imishinga ibyara inyungu aho kwizirika ku masomo gusa na za diplome. Ibyo abiterwa n’uko ngo muri Amerika, amashuri akomeye ahenze cyane ku buryo uyarangije avamo agomba gushakisha akazi kugira ngo yishyure imyenda yafashe yiga..

Aho ni ho yahereye ashyiraho intego yo gutera inkunga abanyeshuri 2O(buri mwaka) bazemera guhagarika ayo masomo bakamugaragariza imishinga irimo udushya(projets innovants). Inkunga kuri buri mushinga wemewe ni amadorali ibihumbi 100 bingana na 76 000 euros!

Nyiramahirwe uwo azamara umwaka wose abana i San Francisco(Calfornia)n’abandi bafite imishinga itandukanye kugira ngo bungurane ibitekerezo ku buryo bwo guteza imbere imishinga yabo. Niba ushaka kugera ikirenge mu cye no gutunga inoti mu gihe gikwiye,itegure maze wiyandikishe hano: https://www.thielfellowship.org/

Tukwifurije amahirwe masa niba ufite umushinga!

Sources: https://etudiant.lefigaro.fr/international/actu/detail/article/une-bourse-de-100-000-dollars-pour-arreter-ses-etudes-8546/

By P.Protogène BUTERA

En quoi les dollars sont-ils distincts de vos euros?

Les dollars américains sont communément appelés les billets verts. Pour comprendre pourquoi certains pays préfèrent utiliser ces billets que leur monnaies nationales(par exemple: Zimbabwe, RDC..), il faut remonter au XIX siècle quand le gouvernement des Etats-Unis luttaient contre les faussaires.

Alors que d’autres monnaies changent de couleur suivant la valeur du billet,comme c’est le cas pour les euros, toutes les valeurs du dollar sont représentées sous la même couleur verte. Ce qui rend difficile toute tentative de piratage ou d’imitation.

Les euros en couleur!
La différence des billets en euros

Dans le courant des années 1850, lorsque les billets ont commencé à être édités massivement, les fabricants de fausses coupures se sont en effet rendus compte que l’encre – noire – utilisée pour l’impression des vrais billets pouvait facilement disparaître après un simple «lavage».

Une découverte qui leur a permis d’émettre facilement de la fausse monnaie. Pour enrayer ce trafic, un imprimeur, Tracy R. Edson(1809-1881), a mis au point une encre verte indélébile et résistante à tout lavage.

Tracy R.Edson
Tracy R.Edson Photo artnet

Face à ce succès, le gouvernement américain lui a alors accordé le monopole de la fabrication de tous les billets. C’est ainsi que depuis 1861, la couleur verte indélébile n’a pas quitté le dollar.

A l’origine du dollar

Etymologiquement, le mot dollar remonte des années 1518 des pièces appelées « joachimsthaler » issues de la mine d’argent se trouvant à Sankt-Joachimsthal(République tchèque). Ces pièces seront simplifiées en « thaler », monnaie qui deviendra populaire grâce à la compagnie néerlandaise des Indes orientales.

Publicités

Dans le Nouveau Monde, cette monnaie prendra le nom de « daalder », anglicisé en dollar à la fin du 17° siècle. En 1776, le dollar devient la monnaie des Etats-Unis indépendants, et donc le dollar américain. Mais la mention « In God we Trust » , y sera ajoutée en 1864. Chez l’Oncle Sam, tout est lié: Dieu et l’argent!

Sources: cnews.fr

By P.Protogène BUTERA

L’Eglise de France est morte, enterrement 30 personnes!

Le gouvernement de Castex n’a pas hésité une fois. Les évêques de France ont cru dans la promesse du Président de « réfléchir à la jauge réaliste ». Le Premier ministre, lui, sait pertinemment que l’Eglise défendue par les évêques n’existe pas. Seuls existent les associations pour la CULTURE et les syndicats du COMMERCE. Hommes d’Eglise, ne parlez pas de CULTE dans la République!

La République devenue une religion

Vous ne savez pas comment obéir à César? Sa loi est implacable, dure comme pierre et elle règne, car elle rend la République souveraine: « Dura Lex, sed Lex » (André Compte-Sponville). Mrs les évêques, vous n’êtes gestionnaires de rien; même dans ces lieux de cultes, César impose des mesures suivant son propre jugement.

L’argument de séparation Eglise-Etat est une abomination. Qui s’en sert ignore le prix de l’unité. Les citoyens ont compris ce qui les relie à la République. C’est pourquoi elle est devenue une religion. Tant pis pour vos privilèges! Il est fini le temps des princes! Votre voix est actuellement très mince.

En finir avec cette Eglise

Qu’ils se disent chrétiens ou catholiques, ils ne le sont vraiment que le jour de la mort. La réponse de la République repose sur la proportionnalité. N’avez-vous pas voulu l’ouverture des célébrations? Eh bien, on vous en accorde 30!

Vous n’êtes pas d’accord? Il est temps d’en finir avec cette Eglise qui s’affirme être vivante alors qu’elle est morte. Elle a acquiescé les 30 personnes pour l’enterrement qui normalement rassemble plus de monde; qu’elle le fasse aussi pour son eucharistie qui n’attire qu’un petit nombre!

Oui, l’Exécutif a gagné son pari. Mes enfants, je vous donne très peu pour créer le désir, et je vous accorde un temps de concertation, de rencontre pour venir me remercier puisque vous êtes des enfants de Dieu(que je suis). Attendez! C’est mon paradis que moi aussi je vous accorde. Vingt de plus, vous serez très contents parce que exaucés! 50 personnes le dimanche! Oh, c’est beaucoup! Merci. Vive Dieu-la-République!

Par P.Protogène BUTERA

Coronavirus-Allemagne:Un ministre des Finances se suicide

Très inquiet des conséquences désastreuses de la Pandémie Cocid-19 sur l’économie,le ministre des Finances de Hesse, Thomas Schaefer, s’est suicidé.C’est ce qu’a annoncé dimanche 29 mars le Premier ministre de ce land allemand, Volker Bouffier.

Cet homme de 54 ans, marié et père de deux enfants, a été retrouvé mort samedi près d’une voie de chemin de fer. Le parquet de Wiesbaden a indiqué privilégier l’hypothèse d’un suicide.

Thomas Schaefer était responsable, depuis dix ans, des finances de ce land où se trouve Francfort, le centre financier allemand, siège de la Banque centrale européenne et de grandes banques allemandes.

« Sous le choc » et pris de court

Il travaillait « nuit et jour » pour aider les entreprises et employés à s’adapter aux répercussions économiques de la pandémie, a indiqué Volker Bouffier, se disant « sous le choc », dans une déclaration enregistrée.

« Aujourd’hui nous pouvons supposer qu’il était profondément inquiet », a ajouté ce responsable, allié proche de la chancelière Angela Merkel et membre de la CDU comme Schaefer.

Totalement éprouvé, Bouffier a déclaré encore: « C’est précisément dans ces moments difficiles que nous aurions eu besoin de quelqu’un comme lui ». Tout le monde est pris de court par un tel suicide dans un pays qui connait moins de 800 malades;meilleure gestion de la pandémie,au niveau européen.

Sources: Leparisien.fr

By P.Protogène BUTERA

C’est peut-être ce que vous cherchez

Rencontrez ce jeune qui a plein de rêves ! Détrôner Amazon en Afrique. Voyez où il en est…Il garde toute sa confiance.Les outils qui étaient très rares et très chers vont être disponibles.Tous les efforts ont été concentrés.Chez lui, rien ne vous coûtera les yeux de la tête.

Rwanda-Internet: Impamvu guhamagara bihenze bikanacikagurika

Umuntu araguhamagara ntimubashe kumvikana wajya kumva ngo « amarezo ari gucikagurika! » Kubera iki? Undi na we yahamagara  kuri radio, umunyamakuru ati « Egera hirya ahari amarezo, »  nk’aho ikirere atari kimwe! Kandi n’uwo munyamakuru ntaba aruzi aho uhamagara ahagaze! Ni ikibazo.

Ntitwirengagize ko abamaze kumenya impamvu bazamuka impinga z’imisozi cyangwa bakurira ibiti kugira ngo bashobore gukoresha telefone bahamagara. Abo bose iyo ubegereye barakubwira bati   » Amarezo na Internet ni ikibazo! »

Ibyo bikajyana n’ibiciro bikiri hejuru ku byitwa « amayinite. » Bwaba ari uburyo se bwo gushakisha amafranga  kugira ngo ibyo bibazo bikemuke? Abadatungiye telefone guhamagara gusa(cybers café-Internet…) bazakora iki? Ese kugira telefone zigezweho(smartphones)birahagije kugira ngo icyo kibazo gikemuke?

Mu gusubiza ibi bibazo no kwerekana inzira zakoreshwa ngo haboneke umuti urambye, turifashisha raporo iherutse gusohoka igaragaza uko ibihugu bikurikirana mu kugira Internet yihuta mu rwego mpuzamahanga (Speedtest Global Index 2019), tugendere ku ngero za bimwe mu bihugu byahize ibindi ku buryo n’igihugu nk’u Rwanda na cyo cyaharanira kuhagera muri uyu mwaka cyangwa mu yindi iri imbere.

Ingero 3: Koreya y’Epfo, Qatar na Singapour

Muri iyo raporo yasohotse tariki ya 18 Ukuboza 2019, berekana ko Koreya y’Epfo ari cyo gihugu cyakoze iyo bwabaga mu kongera ubushobozi bwo kugira Internet yihuta cyane kuko bwiyongeje amanota 50 buhigika Norvège(Norway)yari iya mbere muri 2018 bityo igeza umuvuduko wa Internet kuri 117.79 Mbps(Megabite par seconde)ivuye kuri 28.90 Mbps muri 2017.

Muri iyo nkubiri, Qatar na yo yungutse amanota 22 yegukana umwanya wa 2 wari usanganywe Australiya(2018)maze umuvuduko wa Internet yayo ugera kuri 77.07 Mbps. Naho Singapour, yo yatakaje umwanya umwe, isigara ari iya 12 n’umuvuduko wagumye kuri 53.64 Mbps

Nk’uko bigaragara, intera iri hagati y’uwa mbere(Koreya y’Epfo) n’uwa kabiri(Qatar) ni ndende cyane ku buryo ibindi bihugu byabonamo imyanya biramutse bikoze ibikwiye kandi bishoboka byose, birimo no kubigiraho cyangwa gukosora ibitagendekeye neza bamwe nka Singapour! Reka turebe uko byifashe no mu Karere u Rwanda ruherereyemo.

Muri Afrika y’Uburasirazuba si shyashya!

Uretse u Burundi butagaragara muri iyo raporo y’ibihugu 139, u Rwanda ruri ku mwaya wa 133 na Internet ifite umuvuduko wa 10.16 Mbps. Bivuze ko rukeneye amanota atari munsi ya 43 kugira ngo rugere ku rwego rwa Singapour!

Ibindi bihugu bisigaye byose biruri imbere: RDC( umwanya wa 124)na Internet ya 12.78 Mbps; Tanzaniya(123°)na Internet ya 12.90 Mbps; Uganda(110°)na Internet ya 15.54 Mbps; Kenya(93°)na Internet ya 20.58 Mbps; Mauricius(82°)na Internet ya 22.90 Mbps.

Internet y’aho irahenze

Muri Karere kose muri rusange, Internet irahenze cyane kuko ikiri munsi y’ingero zisabwa. Nko kugira ngo usome ubutumwa buremereye(download) ugomba kuba uri kuri rezo(réseau)ya 30.13 Mbps, naho waba ushaka nko kumva muzika(upload) ukagomba kuba uri ahari 11.88 Mbps.Bivuze ko niba ibyo washakaga bifite uburemere bwa 80Mb bizatangira gufunguka mu masengonda 4 niba uri muri Kenya, cyangwa 8 niba uri mu Rwanda!

Aha ni ho abantu bakwiye kumva impamvu amarezo acikagurika. Mu Rwanda niba tukiri kuri rezo ya 10.16 Mbps hari byinshi bitashobokera igihe umuntu yifuzaga, kandi ubundi ngo igihe ni amafranga(time is money!)Mbese ni nko kwishimira Taxi za « Twegerane » witwaje wa mugani ngo « Uruhu rw’urukwa rwisasira batanu! »

Muzagure telefone zigezweho bizakemuka!

Internet rapide au Qatar
Photo(Ooredoo de Qatar)

Kubera kwiruka inyuma y’iterambere, bituma tutabona mbere ibiritera kwangirika cyangwa kutugwa nabi. Bamwe bati  » Muzagure smartphones, ibibazo by’amarezo bizakemuka! » Yewe, kumva ko telefone zigezweho (Smartphones)ari zo gisubizo, ni nko kugura amamodoka meza nta mihanda cyangwa kuzana ibikoresho bikenera amashanyarazi aho ataragera.

Birazwi ko nka 4G yihuta, ikora neza ahari rezo ya 100 Mbps, naho 3G igakorera kuri 1.9 Mbps..Ni yo mpamvu iyi ya nyuma ariyo ikwiriye aho ibipimo bikiri hasi, kuko ikoreshwa mu by’ibanze gusa (guhamagara, sms, radio).

Ikibazo ni uko aho rezo/network ikiri hasi, abashoramari baza biguru ntege, bakazamura ibiciro kugira ngo bunguke bityo abaturage bagahombera muri uko guhendwa. Ku rundi ruhande, aho rezo iri hejuru abashoramari mu bya telefone baba benshi kuko isoko riba ribereye ipiganwa.

Nka Afurika y’Epfo iri ku mwanya wa 48 ku isi na Internet ya 34.91 Mbps irimo ibigo 5 bicuruza Internet(MTN, Vodacom, Vodafone, Cell C na Telkom SA) naho Uganda twabonye umuvuduko igezeho, irwanirwamo n’ibigo 6 (MTN Uganda, Airtel, UT Mobile, Africell, Essar, Smart Telecom), mu gihe Tanzaniya ifite ibigo 5 (Vodacom, Airtel, Tigo, Halotel na Zantel), u Rwanda rukagira 2 byonyine (MTN Rwanda, Airtel-Tigo).

Ubwo buryo bwo kwagura isoko(concurrence), nta gushidikanya ko bwongera ibikorwaremezo kuko buri wese aba ashaka kongera umubare w’abakiliya ahereye ku kunoza serivisi na Internet idacikagurika. Iyo bigenze gutyo, buri wese abyungukiramo, akazi kakagera kuri benshi maze ubushomeri bukagabanuka.

Impinduka zikenewe ni nyinshi zishingiye ku kongera iminara ku buryo bizoroha gukoresha 4G LTE mu gihe dutegereje kugera kuri 5G nka za Koreya y’Epfo na Qatar.

By P.Protogène BUTERA

Top 10 des pays africains à Internet rapide

Selon le rapport du « Speedtest Global Index »  sur la rapidité de l’Internet dans le monde pour l’année 2019, un seul pays africain  est compté parmi les 50 premiers pays connectés. Il s’agit de l’Afrique du Sud.

Cela veut dire que sur ce continent, l’accès à Internet est encore un combat difficile à remporter. Même les pays qui devraient être les modèles et porteurs du continent sont vraiment très loin en ce qui concerne la connexion mobile.

Ce rapport indique que le premier pays au monde en terme de connectivité mobile rapide, c’est la Corée du Sud avec 117.79 Mbps (Megabits par seconde)tandis que le dernier (sur 139 évalués) est la Palestine avec 6.45 Mbps.

Entre ces deux pays, il est bon de noter la place des 10 premiers  africains  et les écarts qu’il y a entre eux afin que les décideurs prennent les mesures nécessaires permettant  à toute la population de se connecter facilement au reste du monde. C’est donc le top 10 africain:

  1. Afrique du Sud(48° place mondiale)avec 34.91 Mbps
  2. Maroc(56° au monde)avec 33.04 Mbps
  3. Mauricius(82° au monde) avec 22.10 Mbps
  4. Angola(85° au monde) avec 21.90 Mbps
  5. Mozambique(86° au monde) avec 21.69 Mbps
  6. Kenya(93° au monde) avec 20.29 Mbps
  7. Sénégal(96° au monde)avec 20.29 Mbps
  8. Côte d’Ivoire(98° au monde) avec 19.47 Mbps
  9. Egypte(106° au monde) avec 16.84 Mbps
  10. Nigeria(107° au monde)avec 16.74 Mbps

La différence est remarquable: entre l’Afrique du Sud et le Nigeria, c’est le double de la perte de vitesse. Au vu de cette situation, on ne peut ignorer le problème de pénétration de l’Internet et ses conséquences. Tous les pays doivent monter en réseaux de gamme pour que les citoyens soient interconnectés et que personne ne soit laissé à côté ou privé d’information.

Du point de vue commercial et économique, c’est un gros défis à relever, car beaucoup d’investisseurs choisiront naturellement de s’investir dans un pays où l’on perd moins de temps à l’accès à l’information, nonobstant les potentialités économiques qui peuvent être énormes. Une entrave de plus au développement.

Si l’Afrique de l’Est est représentée par deux pays(Mauricius et Kenya), l’Ouest garde une place de choix avec trois pays(Sénégal, Côte d’Ivoire et Nigeria)tout comme l’Afrique Australe(Afrique du Sud, Angola, Mozambique). L’effort est attendu dans toutes les directions du Continent.

By P.Protogène BUTERA

Lesotho: le cannabis c’est de l’or vert sans faire des morts!

Dans certains pays, le cannabis fait des ravages en tant que stupéfiant le plus consommé. Son trafic, quoi que pénalisé(peine de prison maximale de 10 ans ou une amende pouvant atteindre 7 500 000 d’euros)reste encore florissant en France. Cela n’est pas le cas au Lesotho.

Petit royaume d’Afrique australe, le Lesotho a été le premier pays africain à légaliser le cannabis médicinal en 2017. Deux ans plus tard, la récolte des fruits de cet or vert se compte en milliards de dollars. Ainsi légalisé, il fait moins de morts et de règlements de comptes.

Les autorités de ce pays ont su que le cannabis est un produit d’avenir. D’ores et déjà, Maseru est la seule capitale en Afrique à faire de la recherche et le développement sur ce cannabis médical(CDB),une marijuana légale et dépourvue de tout agent psychotrope.

Des bénéfices inéquitables

Plus de cinq compagnies étrangères(des Canadiens ou Américains)ont obtenu la licence de production et d’exploitation de ce cannabis sur tout le territoire. Le Gouvernement espère ainsi en retirer quelques profits pour réduire le chômage qui atteint la majorité des 2,2 millions d’habitants de ce royaume enclavé au cœur de l’Afrique du Sud.

La licence étant très chère(30 000 € par an),les Basotho ne peuvent pas y accéder. Forte de ses découvertes, l’entreprise Medigrow a investi 17,4 millions d’euros et elle est prête à satisfaire le marché colossal de 135 millions d’euros. L’avenir est aux chasseurs des gains!

Dans cette course aux bénéfices inéquitables, c’est l’accomplissement de l’adage: « On ne prête qu’aux riches. » Ah oui! Au Royaume du Ciel de Maseru, habitants et petits agriculteurs gardent les yeux tournés vers le ciel, en attendant que le gouvernement pense également à ses citoyens pauvres mais désireux d’entreprendre.

By Protogène BUTERA

%d blogueurs aiment cette page :