Les jeunes de 12 ans contre le pouvoir en RDC!

En République Démocratique du Congo,les violences ne cessent de faire des victimes.Les jeunes sont les plus concernés.Orphelins à 12 ans même,ils ne supportent plus les tracasseries des prétendues forces de l’ordre.

Ils ont revêtu l’habit d’adultes.Les injustices quotidiennes les ont rendus matures.Ces jeunes de 12 ans sont en train de prendre la relève des vieux fatigués de la politique.Eux,âgés même de 4 à 12 ans,ils sont désormais les adversaires incontournables du pouvoir en République Démocratique du Congo.

Orphelins pour la plupart,ils ne peuvent pas bénéficier des bienfaits d’ un milieu familial normal dans ce pays où plus d’un millions d’enfants sont victimes silencieuses des cycles de violence continuels et où pullulent un millier de milices aux actions diaboliques.

A la défense de leurs droits

Ces jeunes que les autorités considèrent comme des miliciens de Kamwina Nsapu,sont amenés à défendre, à qui mieux mieux, leurs droits malgré leur jeune âge.Ce chef coutumier qui gardait le statut de leur père,a été tué le 12 aout 2016 par les forces de l’ordre de Kabila.

De Kananga au Kasaï(Oriental,Central et Occidental),ces leaders du nouveau genre n’en démordent pas.Ils suivent la ligne de leur maître et père Nsapu: » Débarrasser Kasaï de tous les services de l’ordre,auteurs de tracasseries incessantes à l’encontre de la population. »

Si on ne fait pas attention à ses revendications,ce mouvement risque de continuer jusqu’à Kinshasa pour déloger Joseph Kabila.A moins que le 19 décembre 2016, ce président ne soit inspiré comme François Hollande pour annoncer aux Congolais qu’il a décidé de renoncer à son troisième mandat.

By P.B

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B