Quand les Etats-Unis accusent le Rwanda d’allumer le feu au Burundi

Ce mercredi 10 février 2016,les États-Unis ont accusé le Rwanda de chercher à déstabiliser le Burundi voisin.D’après RFI,Washington accuse Kigali d’être impliqué dans des activités déstabilisatrices pour le Burundi.

S’agit-il d’accusations injustifiées ou d’un sincère avertissement d’un ami?Quoiqu’il en soit,la logique de l’accusé prouve le contraire:ceux qui ne soutiennent pas ces réfugiés,qu’ils les accueillent chez eux!Kigali ne voudraient-il plus de ces Burundais?

Quels sont les pays partenaires qui vont les accueillir? Et si les violences continuent au Burundi,le Rwanda va-t-il fermer ses frontières comme la Turquie et la Syrie pour maintenir les réfugiés sur leur sol qui brûle?

Burundi refugeesSans espérer des réponses justes et humaines,les 75000 réfugiés burundais installés au Rwanda attendent avec incertitude mais sans surprise,les conséquences de la menace.Mais non!Diplomatie et relations internationales joueront le jeu d’apaisement.
By P.B