Grâces de la visite du Pape François aux Centrafricains

Le pape et les orphelinsC’était une visite inquiétante mais aussi porteuse d’espoir. Cette visite en République Centre Africaine(RCA) était la marque d’audace et de courage, tant pour le pays que pour l’Église. Elle a été un réservoir de grâces pour ceux qui ont de quoi puiser.

Regain de vie

En quelques heures,le climat s’est éclairci en Centre Afrique. Il n’était pas le même qu’à Paris qui réunissait le sommet des dirigeants du monde.Dans cet autre pays,les brouillards de la peur se sont miraculeusement repliés au passage du Pape François.

La voix de la violence s’est tue. Le cri des enfants et de tout-petits a retenti en appel de justice. Tout le peuple exultait, chantait et dansait au rythme des branches d’arbres portées et agitées. Regain de vie et de bénédiction dans un pays où l’on ne voit que malédiction. Mais, avec quel esprit le Pape s’est-il dirigé vers ces milliers d’enfants, de sympathisants et de curieux?

A Bangui, Esprit de paix et de lumière

Dans la Capitale où tout le monde se satisfait de tranquillité d’une nuit, Bergolio est arrivé en messager de paix durable. Etait-il attendu comme un messie  au début de ce temps fort de l’Avent? Espérons que non. Ses paroles et exhortations devraient servir de lumière aux décideurs de tout horizons pour mettre en place les mesures de sécurité et de secours vraiment humanitaires.

La joie manifeste des Centrafricains a clairement montré qu’ils pourraient faire mieux s’ils étaient suffisamment aidés et soutenus. Les efforts de sécurité  déployés pour une seule personne, certes doublement de marque, parce que Chef spirituel et Chef d’État (Vatican) pourraient l’être davantage en faveur des déplacés ad intra et ad extra.

Au PK 5,messager de fraternité intégrale

« Chrétiens et musulmans,vous êtes tous frères »,rappelait le Pape dans la  Mosquée centrale du PK 5 où il a été accueilli,ce lundi 30 novembre 2015, par le grand imam Nehedi Tidjani. Et de fait,tous invoquent inlassablement le Dieu Tout-puissant. Ce Dieu ne peut-il pas aider les Séléka et les Anti-Balaka à se libérer de la » peur de l’autre? »

Après les pays anglophones(Kenya et Ouganda)aux prises avec les Shebabs somaliens,le voyage du pape dans ce pays francophone(RCA)laisse un levain de fraternité intégrale où animistes,protestants,catholiques et musulmans marcheront main dans la main pour le bien-être de tous.

Rédaction.

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B