Fête du Très Saint Sacrement:Corps et Sang du Christ pour notre route

Fêté depuis 1246 comme Fête-Dieu,le Très Saint Sacrement n’a rien perdu de son éclat.Encore que les processions se font de moins en moins dans certains pays,l’essence de cette fête mérite notre attention régulière: le Corps et le Sang du Christ.

Dans le Christ,la foi ne porte plus sur la forme physique de la manne ou des pains et des poissons dont le peuple d’Israël et la foule qui suivait Jésus ont été nourris,mais plutôt sur son corps et son sang qu’Il nous a laissé en mémorial.

A travers cette fête,la foi chrétienne prend le risque d »affirmer que la mémoire est toujours et à jamais signe de vie et de reconnaissance.Le Christ ne veut pas que nous soyons des gens qui ont perdu la mémoire.

En cette fête,nous sommes invités à vivre intensément l’Eucharistie que nous célébrons chaque dimanche et  toutes les fois que nous accomplissons cet impératif catégoriel: « Faites ceci en mémoire de moi. »

Par là,le mot évocateur « ceci » devient lui-même événement de salut pour ceux qui regardent et voient,car c’est la mémoire qui donne la forme à l’objet pour le rendre visible et intelligible.

En ce moment là ou en des moments différents,nous prenons le corps du Christ parce que nous avons l’intelligence du salut que cela nous apporte.Or,ce qui nous sauve ou nous met en péril,ce n’est pas seulement la prise mais encore le contact.

« Prenez et mangez-en tous »,dit Jésus.Et nous nous approchons dans la mesure où notre souvenir de lui est si présent pour rendre poignant notre avenir avec Lui.Ainsi,Lumière et pain de notre route,Il devient en nous ,splendeur de la vie donnée au monde.

Bonne fête pour toutes et tous mais surtout pour les jeunes qui font leurs premières Communions.

By P.B