Parole de Saint Ignace d’Antioche

Évêque d’Antioche,Ignace n’a pas eu peur de subir le martyre pour sa foi au Christ.C’est vers l’an 107 qu’il est conduit à Rome pour y être livré en pâture aux bêtes sauvages.L’empire romain de Trajan voulait donner un signe de dissuasion aux conversions et un frein à l’expansion du christianisme.

Ce fut le contraire,car sur son chemin,il encourageait les chrétiens à l’unité et à la persévérance.C’était le but de ses 7 lettres aux églises (Ephésiens, Magnésiens, Tralliens,Philadelphiens,Smyrniens,Romains et à Polycarpe, évêque de Smyrne.

Il disait,par exemple, aux Philadelphiens:

« Dieu n’habite pas là où règnent la division et la colère »

« N’agissez jamais par l’esprit de querelle,mais selon l’enseignement du Christ »

Et aux Ephésiens,il adressait cette exhortation:

« Efforcez-vous de vous réunir plus fréquemment pour rendre à Dieu action de grâces et de louange.Car,quand vous vous rassemblez souvent,les puissances de Satan sont abattues et son œuvre de ruine détruite par l’unanimité de votre foi.Rien ne surpasse la paix,qui triomphe de tous les assauts que nous font les puissances célestes et terrestres. »

Quant à Polycarpe,il disait:

« Justifie ta dignité épiscopale par une entière sollicitude de chair et d’esprit ; préoccupe-toi de l’union, au-dessus de laquelle il n’y a rien de meilleur. Porte avec patience tous les frères comme le Seigneur te porte toi-même ».

« Tous, peinez ensemble les uns avec les autres, ensemble combattez, luttez, souffrez, dormez, réveillez-vous, comme des intendants de Dieu, comme ses assesseurs, ses serviteurs ».


Fêté le 17 octobre par l’Église catholique et le 20 décembre par l’Église orthodoxe,Ignace d’Antioche permet aux chrétiens de garder et d’affirmer courageusement leur identité.

Par Protogène BUTERA