Le Zimbabwe de Robert Mugabe se porte bien avec 94% de chômeurs

Le moins jeune des présidents du continent est fier du développement de son pays.Robert Mugabe assure que, après l’Afrique du Sud, le Zimbabwe est le pays le plus développé d’Afrique .

Ses 93 ans ne lui épargnent pas de cécité.Dans sa tête,tous les 15 millions d’habitants de ce pays atteindront aussi sa longévité grâce au niveau d’éducation qu’il a vanté au Forum économique mondial sur l’Afrique à Durban.

En réponse à ceux qui placent le Zimbabwe parmi « les Etats fragiles »,il n’a pas caché son courroux: « Nous ne sommes pas un pays pauvre et nous ne pouvons pas être un Etat fragile…Je peux considérer l’Amérique comme fragile,poursuit-il,ils se sont mis à genou devant la Chine »

On comprend bien qu’il faisait allusion à sa résistance contre Londres et les Européens qui,depuis 2002, ont multiplié les sanctions mais sans le faire plier ni parvenir à le mettre à genou.C’est pourquoi ils ont commencé à les assouplir.

De l’or dans les poubelles

A Harare,même les enfants sont milliardaires.Il faut un tas de billets pour s’acheter un morceau de pain.Le taux de chômage qui était de 4.8% en 2011 a atteint 12% en 2014.La même année,le chômage des jeunes est de 17%. Pour les autres,94%sont sans emploi car ils se situent dans le secteur informel et n’ont, par conséquent, aucun salaire fixe.

Les détenteurs de liquidités sont les plus courageux,capables de chercher « de l’or dans les poubelles. » Il y en a qui survivent grâce aux déchets et aux ordures.En les transformant en objets d’art ,ils parviennent à développer « le business de  la récup« .Leur président avait donc raison!

By P.B

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B