Zimbabwe : Son économie en chute libre,au rythme de son président

Son âge ne l’a pas empêché de briguer un autre mandat pour 2018.Robert Mugabe refuserait-il d’avoir un successeur de son vivant?Peut-être que Zimbabwe va attendre longtemps pour que son économie renaisse de ses cendres.

648x415_le-president-du-zimbabwe-robert-mugabe-le-17-decembre-2016-a-masvingoA 92 ans,Robert Mugabe croit être plus jeune encore pour diriger le pays.Le parti au pouvoir, ZANU-PF,juge utile de le garder au lieu de le voir perdre la tête faute de pouvoir.Pourtant,quand il perdait l’équilibre et s’atterrait,ils étaient nombreux à le regarder vaciller.
Ses conseillers et ses partisans ont fermé les yeux.Après 36 ans d’indépendance du Zimbabwe,ils ne se sont pas rendus compte que le chômage atteignait le même sommet que l’âge de leur président:90% de chômeurs.

zimbabweLe Zimbabwe n’est point ce pays dont l’enclavement ne constitue pas un obstacle insurmontable.Celui qui se voulait l’égal des Américains en frappant ses propres dollars n’est que l’ombre de lui-même.Les habitants s’interrogent sur la valeur des billets frappés par ce pays.Son économie sommeille alors que celles des autres pays se réveillent pour se moderniser davantage.

mugabeA l’instar de leur président,tous les secteurs économiques de ce pays autrefois prolifères sont en veille sinon en berne.L’opposition, la société civile et les jeunes guettent l’opportunité pour renouer avec la prospérité.Jusqu’où supporteront-ils ce très vieux chef d’Etat?
harare-et-mugabeEn attendant,les uns fêteront Noël dans la rue tandis que les autres seront à genoux pour implorer le ciel et la terre d’intervenir.Tous pour la même cause:le changement et l’aspiration au bien-être.
By P.B

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B