Covid-19: Il voulait recevoir la 9°dose du vaccin!

Vraiment une « mule » à vaccin, à Charleroi, qui s’apprêtait à recevoir une 9ème dose contre le Covid-19. Il se rendait régulièrement dans un centre de vaccination. Il est soupçonné d’avoir reçu de l’argent de personnes qui..

S’il y a beaucoup d’anti-vaccins, il y a également ceux qui aiment les doses comme les baguettes du pain quotidien!Récemment, un quidam a été interpellé en Belgique pour avoir reçu huit injections du vaccin contre le Covid-19. Il s’est présenté dans un centre de vaccination avec des cartes d’identité différentes, probablement pour procurer des pass sanitaires à des personnes non vaccinées.

Vraiment une « mule » à vaccin, à Charleroi, qui s’apprêtait à recevoir une 9ème dose du vaccin contre le Covid-19. Il se rendait régulièrement dans un centre de vaccination. Il est soupçonné d’avoir reçu de l’argent de personnes qui ne voulaient pas recevoir les injections mais qui souhaitaient le pass sanitaire. 

Les personnes qui ont eu recours à ses services seront également visées et poursuivies puisqu’elles ont été identifiées.Au moment de son arrestation,l’ état de santé de ce gourmand des vaccins « avait l’air bon » .

Effectivement,il a été appréhendé par la police. Une plainte avec constitution de partie civile sera prochainement déposée contre cette mule, ainsi que contre les personnes qui ont fait appel à son service.

Une affaire lucrative

Le vaccin devient finalement une affaire très lucrative. Deux médecins généralistes du Brabant wallon font, eux aussi, l’objet d’une plainte avec constitution de partie civile pour avoir réalisé une cinquantaine de vaccinations suspectes. Une requête unilatérale d’urgence en justice a permis à l’Aviq de leur retirer l’accès au logiciel d’encodage de la vaccination. Le retrait en pharmacie des vaccins ne leur est également plus possible. Les faux CST délivrés sont en train d’être désactivés.

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Fin novembre, des mesures fermes avaient été prises contre un médecin liégeois suspecté d’avoir fourni plus de 2.000 faux certificats de vaccination à la suite d’une plainte et d’une constitution de partie civile de l’Aviq (l’Agence wallonne pour une Vie de Qualité).

Originaire de Liège, l’homme, qui aimait l’argent ou encore les belles voitures, a délivré les CST contre rémunérations. Certaines d’entre elles étaient parfois importantes, allant jusqu’à 1.000 euros.

Sources: lavenir.net

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B

%d blogueurs aiment cette page :