Top 10 des pays africains à Internet rapide

Selon le rapport du « Speedtest Global Index »  sur la rapidité de l’Internet dans le monde pour l’année 2019, un seul pays africain  est compté parmi les 50 premiers pays connectés. Il s’agit de l’Afrique du Sud.

Cela veut dire que sur ce continent, l’accès à Internet est encore un combat difficile à remporter. Même les pays qui devraient être les modèles et porteurs du continent sont vraiment très loin en ce qui concerne la connexion mobile.

Ce rapport indique que le premier pays au monde en terme de connectivité mobile rapide, c’est la Corée du Sud avec 117.79 Mbps (Megabits par seconde)tandis que le dernier (sur 139 évalués) est la Palestine avec 6.45 Mbps.

Entre ces deux pays, il est bon de noter la place des 10 premiers  africains  et les écarts qu’il y a entre eux afin que les décideurs prennent les mesures nécessaires permettant  à toute la population de se connecter facilement au reste du monde. C’est donc le top 10 africain:

  1. Afrique du Sud(48° place mondiale)avec 34.91 Mbps
  2. Maroc(56° au monde)avec 33.04 Mbps
  3. Mauricius(82° au monde) avec 22.10 Mbps
  4. Angola(85° au monde) avec 21.90 Mbps
  5. Mozambique(86° au monde) avec 21.69 Mbps
  6. Kenya(93° au monde) avec 20.29 Mbps
  7. Sénégal(96° au monde)avec 20.29 Mbps
  8. Côte d’Ivoire(98° au monde) avec 19.47 Mbps
  9. Egypte(106° au monde) avec 16.84 Mbps
  10. Nigeria(107° au monde)avec 16.74 Mbps

La différence est remarquable: entre l’Afrique du Sud et le Nigeria, c’est le double de la perte de vitesse. Au vu de cette situation, on ne peut ignorer le problème de pénétration de l’Internet et ses conséquences. Tous les pays doivent monter en réseaux de gamme pour que les citoyens soient interconnectés et que personne ne soit laissé à côté ou privé d’information.

Du point de vue commercial et économique, c’est un gros défis à relever, car beaucoup d’investisseurs choisiront naturellement de s’investir dans un pays où l’on perd moins de temps à l’accès à l’information, nonobstant les potentialités économiques qui peuvent être énormes. Une entrave de plus au développement.

Si l’Afrique de l’Est est représentée par deux pays(Mauricius et Kenya), l’Ouest garde une place de choix avec trois pays(Sénégal, Côte d’Ivoire et Nigeria)tout comme l’Afrique Australe(Afrique du Sud, Angola, Mozambique). L’effort est attendu dans toutes les directions du Continent.

By P.Protogène BUTERA