Pourquoi le « gloire à Dieu » revient à Noël ?

Pendant le temps de l’Avent, nous ne chantions plus « gloire à Dieu ». Voilà qu’il revient à Noël. Pour comprendre pourquoi, nous méditons sur le mot de « gloire » qui est utilisé 426 fois dans la Bible.

Nous le retrouvons 2 fois dans l’évangile, 1 fois dans deuxième lecture et dans le Psaume. Il constitue donc un trait d’union. Si essentiellement, ce mot signifie « la manifestation de Dieu », nous pouvons nous demander pourquoi les anges chantent-ils gloire à Dieu ? Est-ce que leur chant est audible dans toutes ces parties ? La réponse à ces questions nous permet de saisir ce que nous mettons derrière les mots « louer Dieu », louange à Dieu

En revenant sur le chant des anges, la partie qui est audible est celle qui parle de « la paix sur la terre » ; le message doit correspondre à « ne craignez pas », car ils sont nombreux dans le monde à vivre dans la peur.Les chrétiens sont sensibles à un tel message.

La partie qui est inaudible est celle qui parle de l’amour pour Dieu comme réponse de celle des hommes qu’Il aime. En retour, ils n’ont pas le temps pour Lui de le louer pour tous les biens qu’il a faits.Par contre,il est blâmé pour tout le mal qui se fait sur terre.

Par la naissance de Jésus, c’est Dieu qui nous réveille à la présence de son Fils auquel nous devons porter attention comme nous savons bien le faire pour nos enfants, nos petits-enfants ou nos petits-frères.

La bonne nouvelle est de nous retrouver nombreux devant Lui ou de l’inviter au milieu de nous quand nous sommes rassemblés en famille, à la maison, en train de prier Dieu. La bonne nouvelle est aussi d’avoir beaucoup de familles qui ont vu leur allégresse grandir en adoptant un enfant qui leur a été donné même s’il n’est pas né de leurs entrailles.

A Noel, le temps de gloire à Dieu revient car le temps de pénitence est passé. Le temps de l’Avent qui avait suspendu cette hymne a donné lieu à ce temps de la joie immense. L’Enfant Jésus a rompu la solitude et a rassemble le peuple tout ardent à faire le bien.

A Noël, nous voyons la gloire de Dieu, Jésus lui-même qui a dit : « qui m’a vu a vu le Père » Partant, nous pourrons témoigner de ce que nous avons vu et commencer l’année en ayant devant nous l’Etoile qui dissipera les ténèbres de nos yeux afin de vivre dans le temps présent de manière raisonnable.

L’Étoile de Noël est donc Jésus, lumière née de la Lumière, vrai Dieu et vrai Homme, venu dans le monde nous indiquer comment la foi et la raison se complètent pour suivre le bon chemin. Alors, allons-y. Fêtons Noël dans la paix pour la gloire de Dieu.

Je vous souhaite une très belle fête de Noël et du Nouvel An.

P.Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B

%d blogueurs aiment cette page :