Afrique du Sud: Et si l’Apartheid avait injecté le virus du VIH(Sida)dans le sang des Noirs?

Les études scientifiques sont en cours pour confirmer cette affirmation récente d’un ex-membre de l’Apartheid: « Nous avons volontairement inoculé le VIH chez les Noirs ». D’après cet informateur,cela s’est réalisé sous forme de vaccin en Afrique du Sud et au Botswana,dans les années 1986-1990 alors que le premier malade du Sida était découvert en 1983.L’objectif du gouvernement(pour cette démarche de vaccination) était de réduire lentement et longuement le nombre terrifiant des Noirs.

Début mars 2019,les chercheurs du M&G Health(Bhekisisa)se sont mis à l’œuvre pour vérifier si ces dires qui reviennent souvent mais sont considérés comme des rumeurs ne revêtiraient pas une vérité scientifique tenue secrète pour des raisons politiques.

Rappelons que le rapport de l’ONUSIDA(2016)indique que 12% de la population sud-africaine vivent avec ce virus et que 19,2% sont des adultes de 15 à 49 ans.Si cette étude parvenait affirmer la véracité de cet acte médicalement criminel,on comprendrait pourquoi 13,6% des Noirs sont touchés par le virus contre 0,3% des Blancs,0,3% des Indiens et 1,7% des Métis.

Nous attendons des résultats de ces chercheurs.Peut-être que le fait de cette volonté préméditée de contamination sera qualifié de génocide médical ou d’un crime contre l’humanité tout cours.

By Protogène BUTERA

Source: Mail&Guardian