Qatar et Arabie Saoudite:Un Ramadan des rapports de force sunnite et chiite?

C’est à peine que Ibn Saoud a raté la conquête du Qatar des années 1930.Ce sont les Britaniques qui ont arrêté cet esprit expansionniste des Saoudiens. Mais,quand le Qatar obtint son indépendance de la  tutelle du Royaume-Uni(1971),ces deux monarchies ont su maîtriser leur mouvement de violence grâce à l’idéologie commune:le wahhabisme.

N’ayant accès à la terre que par son voisin gênant,le Qatar est de fait sous l’influence de l’Arabie Saoudite.C’est cet état de fait que l’Emir Hamad Ben Khalifa Al Thani ne supportait pas.Pour se différencier, Riyad et Doha mènent deux politiques diamétralement opposées autant à l’échelle nationale qu’à l’international.

Division au bénéfice des Américains

Qui peut comprendre pourquoi cette tension s’est accélérée après la visite de Donald Trump,président des Etats-Unis d’Amérique ,en Arabie Saoudite?Pour quelles raisons, en 2003,ont-ils transféré leur base militaire de l’Arabie Saoudite au Qatar?

Est-ce par hasard que Hamad Ben Khalifa a tiré les leçons du Printemps arabe en abdiquant en faveur de son fils Tamim,âgé seulement de 33 ans? Non,certainement. Cet esprit indépendant et rebelle est aux antipodes de la tradition des autres monarchies du Golfe.

Par ces nouvelles hostilités,ces monarchies voulaient-elles mettre à genou ce jeune leader de 37 ans ou plutôt mesurer sa capacité à gérer des conflits d’une si grande importance?Ne l’inciteront-elles pas à acheter plus d’armes aux Américains par rapport à l’Arabie Saoudite?

Ramadan,combinaison des forces sunnite et chiite

Dans ces pays du Golfe,le Ramadan n’aura pas toute la teneur de son aspect festif.Là où les guerres ne font pas rage(Yémen),la rupture du jeûne est devenu synonyme de rupture diplomatique avec le Qatar.

Le blocus unilatéral des frères sunnites contre ce dernier depuis le 5 juin, ainsi que toutes les autres sanctions et <a href= »https://www.egaliteetreconciliation.fr &raquo; target= »_blank>>mesures d’intimidation assorties d’ultimatum,auront pour conséquence de renforcer les liens avec l’Iran (chiite)qui se considérera comme modèle de générosité et de compassion.

Tout cela démontre la manière dont la réflexion spirituelle, qui fait partie du Ramadan , est portée sur les rapports des uns et des autres avec le terrorisme.Fin du Ramadan sera-t-elle aussi fin de ces hostilités?

Espérons que la fête de l’Aïd Al-Fitr se fera dans la joie du partage et de retrouvailles.Comme cette fête est fixée le 25 juin pour le Qatar(et plusieurs autres pays musulmans), nous verrons quelles seront les actions de ses voisins,ce jour d’anniversaire de prise de fonction d’Emir Tamim ben Hamad Al Thani.

By P.B