Le jeune Cardinal,signe de la miséricorde en Centrafrique

Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, en Centrafrique , est le plus jeune parmi les 17 nouveaux cardinaux.A 49 ans,il devient le signe de la miséricorde qui surabonde là où les conflits sont abondants.

Selon Radio Vatican(19/11/216),parmi les 17 nouveaux cardinaux créés ce 19 novembre par le Pape François, se détache la figure du cardinal Dieudonné Nzapalainga. L’archevêque de Bangui, en République centrafricaine, un religieux spiritain de 49 ans, est devenu en quelques années une figure de rassemblement dans un pays fracturé par une guerre civile et une instabilité politique chronique.

Il n’a pas agi seul.C’est avec tous les autres religieux qu’il est devenu le prophète de la paix dans ce pays fracturé et déchiré

En lien avec l’imam Oumar Kobine Layama, président du Conseil Islamique, et le pasteur Guerekoyame-Gbangou, président de l’Alliance évangélique, l’archevêque de Bangui a fondé la Plateforme de Paix interreligieuse de Centrafrique, qui a permis de mettre fin aux massacres perpétrés par des milices, alors qu’en 2013 et 2014, le risque d’un conflit interethnique et interreligieux semblait se profiler. Autre évolution dans laquelle les chefs religieux ont joué un rôle décisif : le retour à une stabilité institutionnelle, avec l’organisation d’élections en 2015 et 2016.

Encouragé dans ses efforts par la visite du Pape François en novembre 2015 dans son pays, où le Pape avait symboliquement ouvert la première Porte Sainte du Jubilé de la Miséricorde à la cathédrale de Bangui, le cardinal Nzapalainga entre maintenant dans le Sacré Collège, et dans l’histoire, devenant le premier cardinal de ce pays considéré comme l’un des plus pauvres et les plus isolés du monde.

Il a toujours été soutenu par le Pape François.Le créer Cardinal, c’est reconnaître aussi ses efforts

Catholiques,protestants et musulmans, sont venus l’entourer à Rome à l’occasion de ce consistoire.Sa présence dans ce Sacré Collège est un signe de la miséricorde qui surabonde en Centrafrique alors que les conflits y sont abondants.Écoutons la joie de ce nouveau  jeune Cardinal et les fondements de son espoir.

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B