Rwanda:Abatwa ni Abasangwabutaka cyangwa ni « Abasigajwe inyuma n’amateka »?

Mu gihugu cy’Uburundi,bakomejwe kwitwa Abatwa,nk’uko hariho Abahutu,Abatutsi n’Abaganwa.Mu Rwanda ho ngo ni « Abasigajwe inyuma n’amateka »,kuko muri icyo gihugu nta bwoko bukibaho.

Ese uku kunyuranya mu nyito biterwa n’iki ?Guhabwa iryo zina ry’Abasigajwe inyuma n’amateka » (niba ari izina ryari rikwiye kwandikwa mu ijambo rimwe:Abasigajwinyumateka!)byaba bishaka kuvuga ko bo batari nk’abandi Banyarwanda? Ese ni ikivugo cyabo, cyangwa ni akabyiniriro kiyongera ku izina ryabo ry’ukuri?

Bo se ubwabo babivugaho iki? Ko rimwe na rimwe bahitamo kwitwa « Abasangwabutaka » ntabwo bafite,ntibaba bashaka kumvikanisha ko na bo babukeneye? Uburebure bw’iyo nyito iharawe, »Abasigajwinyumanamateka« , ntibwaba buhuje n’uburemere bw’ikibazo cyabo?

Imibereho yabo n’ubuzima barimo bishobora gutuma bibona muri gahunda za Leta z’iterambere? Ese ikibazo cyabo kirumvikana neza koko ku buryo gihabwa igisubizo gikwiye? None se ni ngombwa ko umwuga wabo w’ububumbyi usimbuzwa uw’ubuhinzi cyangwa ubworozi?

Imvo n' »Imvano ya BBC Gahuza » yarabaganirije birambuye.Bamwe bati: »Ni ko batwita,ariko ntibyari bikwiye! » Abandi bati »Nabaho ntabaho,ni uko;nta kundi nabigenza » Kubera iki?Reka tubyumve:

Ariko buriya bashonje bahishiwe!Tuzabigarukaho

By Protogène BUTERA

Le jeune Cardinal,signe de la miséricorde en Centrafrique

Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, en Centrafrique , est le plus jeune parmi les 17 nouveaux cardinaux.A 49 ans,il devient le signe de la miséricorde qui surabonde là où les conflits sont abondants.

Selon Radio Vatican(19/11/216),parmi les 17 nouveaux cardinaux créés ce 19 novembre par le Pape François, se détache la figure du cardinal Dieudonné Nzapalainga. L’archevêque de Bangui, en République centrafricaine, un religieux spiritain de 49 ans, est devenu en quelques années une figure de rassemblement dans un pays fracturé par une guerre civile et une instabilité politique chronique.

Il n’a pas agi seul.C’est avec tous les autres religieux qu’il est devenu le prophète de la paix dans ce pays fracturé et déchiré

En lien avec l’imam Oumar Kobine Layama, président du Conseil Islamique, et le pasteur Guerekoyame-Gbangou, président de l’Alliance évangélique, l’archevêque de Bangui a fondé la Plateforme de Paix interreligieuse de Centrafrique, qui a permis de mettre fin aux massacres perpétrés par des milices, alors qu’en 2013 et 2014, le risque d’un conflit interethnique et interreligieux semblait se profiler. Autre évolution dans laquelle les chefs religieux ont joué un rôle décisif : le retour à une stabilité institutionnelle, avec l’organisation d’élections en 2015 et 2016.

Encouragé dans ses efforts par la visite du Pape François en novembre 2015 dans son pays, où le Pape avait symboliquement ouvert la première Porte Sainte du Jubilé de la Miséricorde à la cathédrale de Bangui, le cardinal Nzapalainga entre maintenant dans le Sacré Collège, et dans l’histoire, devenant le premier cardinal de ce pays considéré comme l’un des plus pauvres et les plus isolés du monde.

Il a toujours été soutenu par le Pape François.Le créer Cardinal, c’est reconnaître aussi ses efforts

Catholiques,protestants et musulmans, sont venus l’entourer à Rome à l’occasion de ce consistoire.Sa présence dans ce Sacré Collège est un signe de la miséricorde qui surabonde en Centrafrique alors que les conflits y sont abondants.Écoutons la joie de ce nouveau  jeune Cardinal et les fondements de son espoir.

%d blogueurs aiment cette page :