20 novembre:journée mondiale de l’enfance

La journée mondiale de l’enfance est célébrée chaque année,en cette date du 20 novembre.C’est le moment de réaliser des actes concrets au lieu de se satisfaire des statistiques.

La Journée mondiale de l’enfance a été créée en 1954 et est célébrée chaque année le 20 novembre afin de promouvoir le respect et les droits des enfants.

Cette date marque le jour de l’adoption par l’Assemblée de la Déclaration des droits de l’enfant [A/RES/1386(XIV)] en 1959, et de la Convention relative aux droits de l’enfant, signée en 1989.

C’est le moment de rappeler qu’il ne s’agit pas de droits de quelques enfants mais de tout enfant dans tous les pays

Depuis 1990, la Journée marque également l’anniversaire de l’adoption de la Déclaration et de la Convention relative aux droits de l’enfant.Sur la base de cette Convention et des efforts conjoints de l’ensemble des pays et régions, l’Unicef soutient et célèbre chaque année le droit des enfants lors de la Journée mondiale de l’enfance. Par le dialogue et l’action, « bâtissons un monde où les enfants peuvent s’épanouir librement ! »

Les mères et les pères, les enseignants, les infirmières et les médecins, les dirigeants ou les militants de la société civile, les chefs religieux ou de communautés, les chefs d’entreprises et les professionnels des médias, de même que les jeunes et les enfants eux-mêmes peuvent jouer un rôle important et faire de cette Journée mondiale de l’enfance un événement à part dans leur société, pour leur communauté ou pour leur pays.

Là où le contexte et la situation permettent le développement de ces droits en actes concrets

La Journée mondiale de l’enfance offre à chacun et chacune d’entre nous une occasion unique de sensibiliser le public aux droits de l’enfant, de promouvoir et de mettre en lumière ceux-ci, mais aussi de transformer cette date en actes concrets en faveur des enfants partout dans le monde.

De cette façon,tous les acteurs et décideurs comprendront vraiment que derrière les statistiques,il y a des enfants »

By P.B

Le jeune Cardinal,signe de la miséricorde en Centrafrique

Le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, en Centrafrique , est le plus jeune parmi les 17 nouveaux cardinaux.A 49 ans,il devient le signe de la miséricorde qui surabonde là où les conflits sont abondants.

Selon Radio Vatican(19/11/216),parmi les 17 nouveaux cardinaux créés ce 19 novembre par le Pape François, se détache la figure du cardinal Dieudonné Nzapalainga. L’archevêque de Bangui, en République centrafricaine, un religieux spiritain de 49 ans, est devenu en quelques années une figure de rassemblement dans un pays fracturé par une guerre civile et une instabilité politique chronique.

Il n’a pas agi seul.C’est avec tous les autres religieux qu’il est devenu le prophète de la paix dans ce pays fracturé et déchiré

En lien avec l’imam Oumar Kobine Layama, président du Conseil Islamique, et le pasteur Guerekoyame-Gbangou, président de l’Alliance évangélique, l’archevêque de Bangui a fondé la Plateforme de Paix interreligieuse de Centrafrique, qui a permis de mettre fin aux massacres perpétrés par des milices, alors qu’en 2013 et 2014, le risque d’un conflit interethnique et interreligieux semblait se profiler. Autre évolution dans laquelle les chefs religieux ont joué un rôle décisif : le retour à une stabilité institutionnelle, avec l’organisation d’élections en 2015 et 2016.

Encouragé dans ses efforts par la visite du Pape François en novembre 2015 dans son pays, où le Pape avait symboliquement ouvert la première Porte Sainte du Jubilé de la Miséricorde à la cathédrale de Bangui, le cardinal Nzapalainga entre maintenant dans le Sacré Collège, et dans l’histoire, devenant le premier cardinal de ce pays considéré comme l’un des plus pauvres et les plus isolés du monde.

Il a toujours été soutenu par le Pape François.Le créer Cardinal, c’est reconnaître aussi ses efforts

Catholiques,protestants et musulmans, sont venus l’entourer à Rome à l’occasion de ce consistoire.Sa présence dans ce Sacré Collège est un signe de la miséricorde qui surabonde en Centrafrique alors que les conflits y sont abondants.Écoutons la joie de ce nouveau  jeune Cardinal et les fondements de son espoir.