Religion-violence: les prêtres, premières cibles en 2019

Au début de ce Carême, il importe de penser à toutes les formes de persécution que l’Église a subies afin d’orienter nos prières vers le fond qui soulève les conversions pastorales et la passion pour le salut du monde entier par l’exercice de la liberté de culte.A lire: un missionnaire massacré dans son église

Ainsi, sur 29 missionnaires tués au cours de l’année 2019(Portugal,Pérou,Philippines,Centre Afrique…), les prêtres ont payé une grande part:18 ont été assassinés dont 12 sur le continent africain.C’est ce que soulignait FIDES, Agence d’information dépendant de la Congrégation romaine pour évangélisation des Peuples.

Dans son rapport d’évaluation sur la mission de l’Église dans le monde, cette Agence recueillait les informations sur les missionnaires tués au cours de l’année afin de régulariser et de mettre à jour les statistiques des ouvriers apostoliques dans la vigne du Seigneur sur cette terre.

Vu le nombre croissant de tués, l’Agence parle de « mondialisation de la violence » car ces actes ignobles concernent tous les opérateurs pastoraux morts de façon violente sans toutefois les qualifier de martyrs avant le jugement de l’Eglise.

Outre les prêtres, les victimes sont aussi les laïcs(6), les religieux/religieuses(4)et un diacre permanent.La question est de savoir pourquoi les prêtres sont les premiers visés? La réponse est claire puisque les criminels savent très bien qu’éliminer un prêtre déstabilise une communauté entière et permet à ces groupuscules d’étendre impunément leur cruauté.A lire:Deux jeunes prêtres assassinés

Que dire des attaques contre des structures de l’Église?A ce sujet, souligne le rapport, « une douleur particulière est provoquée par la profanation ou l’incendie criminel d’églises, la destruction de statues ou d’images sacrées, l’agression de fidèles alors qu’ils sont réunis en prière. »

Jamais on a entendu les États et les gouvernements condamner énergiquement de tels actes alors que, parfois, il s’agit de la minorité(les catholiques)qui est en train d’être chassée, rasée sur leur territoire. Cette année 2020 ne sera pas pire?Peut-être qu’il en sera ainsi de plus en plus.

Sources: Fides.org/monde

By Protogène BUTERA