Nigeria-Carême: Tous habillés en noirs pour protester contre les enlèvements

Père Zacharia Nyantiso Samjumi,Secrétaire général de la Conférence des évêques du Nigeria

Dans leur Message du Mercredi des Cendres, publié le 21 février sous la plume du Père Zacharia Samjumi, les Évêques du Nigeria ont invité l’Église universelle et tous les chrétiens à s’unir à eux dans la prière pour les « frères et sœurs tués et pour la paix et la sécurité au Nigeria ». Ils insistent vraiment: « Nous sommes tristes. Nous sommes dans la douleur mais nous avons confiance dans le fait que la lumière du Christ, qui brille dans nos cœurs, illuminera les coins sombres de la société nigériane .»

Niveau d’insécurité insupportable

Leur décision montre que la situation est devenue totalement insupportable: « Le niveau d’insécurité au Nigeria aujourd’hui est tel que la majeure partie des nigérians vit dans la peur, tant à son domicile que dans la rue et ce dans toutes les parties du pays .» Et ils ajoutent : « Les exécutions continuelles et barbares de chrétiens de la part des insurgés de Boko Haram et les enlèvements continuels dans un but d’extorsion de la part de ce même groupe et d’autres terroristes ont traumatisé les citoyens. »

Évêques du Nigeria

Par conséquent, le 26 février 2020, Mercredi des Cendres, tous les catholiques, solidaires des nombreuses personnes enlevées et tuées, s’habilleront de noir en signe de protestation et, dans tous les Diocèses, auront lieu des moments de prière pour demander la paix dans le pays.

Protestation surprenante

Le Secrétaire général du Secrétariat catholique du Nigeria (CSN), le Père Zacharia Nyantiso Samjumi a dû expliquer l’importance de cette protestation qui peut paraitre surprenante pour quelques-uns: « J’ai été chargé par le Conseil de la Conférence épiscopale du Nigeria (CBCN) de vous communiquer que l’Église doit s’exprimer en paroles et par actions contre le niveau d’insécurité dans le pays. »

En plus du port d’habits noirs, « Dimanche 1er mars, aucune Messe du soir ne sera célébrée dans nos Paroisses. Nous tiendrons une protestation pacifique de prière contre les tueries continuelles,les kidnappings et l’insécurité dans notre pays .»

Que Diable cette insécurité ne s’active!Les terroristes et Boko Haram peuvent se sentir vainqueurs et renforcer leurs manœuvres afin de plonger les chrétiens dans la stupeur jusqu’à les empêcher de célébrer la Lumière du Ressuscité. Alors ces anges des ténèbres pourront dire: « Où est donc, chrétiens, votre Dieu?  »

Certes par ces actions de protestation, les évêques veulent exercer leur devoir prophétique avec le peuple et rappeler aux dirigeants la conviction intime de l’Église depuis le Pape Pie XI (1927)que « la politique est une forme éminente de la charité. » Est-ce que ces derniers ont-ils les oreilles pour entendre? Attendons pour voir…

Sources: Fides.org/Nigeria

By Protogène BUTERA