Ouganda:Stella Nyanzi,une femme qui défie le Président Museveni

Militante pour l’éducation des filles,Stella Nyanzi n’est pas prête à retenir sa langue.Elle espère l’emporter là où Dr Kizza Besigye a perdu.En s’attaquant au couple présidentiel,elle compte dévoiler la vulnérabilité de ces dinosaures du pouvoir en Ouganda.

Plus de trente ans au pouvoir(depuis 1986) en tant que libérateur,Kaguta Museveni n’en revient pas qu’une femme ose le défier de la sorte.Il a oublié une chose essentielle:à force de temps et d’usure, la danse se mène dans la démesure.Les choses ont trop duré que les gens ne peuvent plus suivre le même rythme.

Comme son mari,la ministre de l’Education et première Dame,Janet Museveni semble ignorer que Stella Nyanzi est aussi mère de trois enfants, avant d’être Professeur d’Université.Son combat est loin d’être destiné à défendre ses propres intérêts.

C’est sur son compte Twitter et sur sa page Facebook qu’elle révélait les raisons de son militantisme.Museveni,disait-elle,est comme une autre paire de fesses dont les Ougandais devraient avoir honte d’avoir accepté qu’elles dirigent encore leur pays.
Elle ajoutait:Nyanzi

Après ces prises de position,elle a été arrêtée le 7 avril par les autorités qui l’accusent de cyber- harcèlement,de lèse-majesté ou insulte au Président de la République.Le Procureur a requis pour elle un examen psychiatrique afin de voir si elle n’a pas agi sous un coup de folie!Ce qui était une façon de ridiculiser l’activiste.

C’est ce 25 avril qu’elle a été placée officiellement en détention provisoire jusqu’au mois prochain,10 mai 2017.Par cet événement,Museveni envoie un message que son pouvoir ne tolère jamais quiconque n’amasse pas avec lui.

By P.B