Ravages de la sagesse

Un élève qui sait faire des coups de gueule se fait remarquer de ses profs.Un agent à la parole volubile et facile devient le chouchou de ses patrons.Un politicien à même de haranguer les foules en les embarquant dans un rêve,c’est le favori de la population et de ses partisans.En un mot,c’est le retour de l’art de l’oratoire.

L’autre qui a l’air tranquille,calme et obéissant sera considéré comme un enfant.Or,plus ses parents lui demandent d’être sage,plus il bouge,boude,saute et court.Il n’est pas bon d’être sage,ou plutôt la sagesse est de l’autre coté,loin du regard.

Est-elle dans la bouche des vieillards, pensez-vous?Pas du tout!Leur langage est inaudible par la jeunesse.Ils veulent raconter les choses,parler tout le temps,mais les jeunes n’ont pas le temps de les écouter.Quand ils ne sauront plus parler,ils seront bien entourés.Mystère!

Les ravages de la sagesse humaine sont ainsi évités.C’est comme le Christ sur la Croix.Pour le comprendre,on fait usage d’un autre langage que connaissent ceux qui ne veulent pas perdre leurs dents de sagesse,à condition de savoir ce qui les rend encore puissantes.

C’est sur cette voie(de puissance) que veut nous mettre saint Paul dans la deuxième lecture proposée pour ce dimanche:

« Frères,
quand je suis venu chez vous,
je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu
avec le prestige du langage ou de la sagesse.
Parmi vous, je n’ai rien voulu connaître d’autre que Jésus Christ,
ce Messie crucifié.
Et c’est dans la faiblesse, craintif et tout tremblant,
que je me suis présenté à vous.
Mon langage, ma proclamation de l’Évangile,
n’avaient rien d’un langage de sagesse qui veut convaincre ;
mais c’est l’Esprit et sa puissance qui se manifestaient,
pour que votre foi repose, non pas sur la sagesse des hommes,
mais sur la puissance de Dieu. »(1Cor 2,1-5)

Telle est la bonne nouvelle qui balaie les paroles malveillantes à l’instar de la lumière qui éclaire dans les ténèbres.Et le monde bouillonne;comme s’il était dans nos mains pour que la lumière demeure!Oh!Quels ravages de cette sagesse nouvelle qu’est la foi!

Et ce dimanche sera aussi bon….

By P.B