France: Pourquoi l’Eglise catholique est si violemment attaquée?

Jeudi 29 octobre a été une date affreusement meurtrière pour l’Eglise catholique de France. Trois personnes décapitées dont une complètement égorgée! Un retour à la barbarie inqualifiable contre ces gens levés tôt le matin pour dire leurs prières dans cette église de Nice.La France sous le choc d’un nouvel attentat

Les victimes sont connues

Il s’agit d’abord d’un sacristain(service d’accueil, de veille et d’ouverture),Vincent LOQUES(55 ans), père de 2 enfants et qui venait juste d’ouvrir les portes de la Basilique. Il y a ensuite madame Nadine DEVILLERS(60 ans), femme mariée et mères d’enfants déjà adultes; passionnée du théâtre, elle fréquentait régulièrement cette église et a été égorgée devant le bénitier, quand elle commençait ses prières.

Il y a enfin Simone Barreto SILVA(44 ans), mère-célibataire de 3 enfants, une Brésilienne résidant en France. Ancienne danseuse de samba, elle a été poursuivie au bar où elle avait tenté de se cacher.

Un assassin d’origine tunisienne

L’attaquant de la Basilique Notre Dame de l’Assomption de Nice s’appelle Brahim Aouissaoui, un Tunisien de 21 ans qui est arrivé en Europe en septembre par Lampedusa, et dont l’Italie avait refusé la demande d’asile.

Brahim Aouissaoui,photo Facebook

De Sfax sur la côte Est de Tunisie, ses parents et ses 9 frères et sœurs pleurent un jeune qui réparait les motos et vendait de l’essence au marché noir pour financer son voyage en Europe où il comptait « travailler dignement comme tout le monde, s’acheter une voiture et une maison comme tout le monde »

A sa maman, Gamra qui s’inquiétait que son fils se perde en Italie dont il ne connaissait pas la langue car, selon ses frères, « il ne sait lire et écrire qu’en arabe », il a donné ce dernier message: « Maman, prie pour moi »

Arrivé à Nice la veille de son attentat, Brahim est resté 30 minutes dans la Basilique en lisant son Coran et en faisant semblant de prier avant de foncer sur ses victimes. Quelles étaient ses motivations? Qu’est-ce qui l’a poussé à cet acte ignoble?

Des terroristes aux couteaux

Les services de sécurité font actuellement face à des terroristes aux couteaux. Ils n’ont plus besoin des armes à feu qui coûtent cher .Ainsi, le même jour, un Afghan armé d’un couteau de 30 cm a été interpellé à Lyon tandis qu’un autre homme, lui aussi armé de couteau, a été abattu à Avignon.

Même si la France passe à la vigilance maximale d’urgence-attentat, il convient de se demander si l’Eglise est attaquée parce qu’elle est le symbole de la liberté ou parce qu’elle est le maillon faible de toutes les institutions de France où les gens peuvent être abattus comme les agneaux ou les brebis? Pour ces terroristes, est-ce que l’Eglise catholique égale la France?

A qui profitent ces attentats?

Les jeunes à l’avenir brisé sont tentés de faire parler d’eux en ajoutant au crime le seul cri « d’Allah Akbar ». Ainsi, ils créent un événement dont s’emparent facilement les médias friands « d’islamomachie ». Quant aux politiques, ils affirmeront avoir eu raison de fermer les lieux de culte pendant le confinement pour question de sécurité!

Par contre, certains chrétiens hésiteront d’entrer ou de revenir dans les églises par peur d’y être égorgés! Ils savent bien que l’attaque contre l’église ne mobilisera pas les foules pour longtemps. Un petit bruit de quelques jours, et tout sera fini. Que les Anges gardiens nous protègent.

Sources: cnews.fr

By P.Protogène BUTERA