La messe vécue au Rwanda

Là-bas, les paroissiens sont très expressifs dans leur foi, les chants sont très joyeux, remplis de ferveur; il y a souvent des enfants qui dansent et les églises sont immenses et remplies!

Nous étions tous prêts à entrer dans la danse malgré le rythme qui nous échappait! Célébrations rythmées!

Chant d’action de grâce, paroisse de NKOMBO(île-lac Kivu)

Article posté par Céline D.

Saviez-vous que le piment rallonge votre durée de vie?

Ah non, ça pique! Et pourtant c’est bon pour la santé. Tel est le résultat d’une étude de l’American Heart Association qui a prouvé les bienfaits du piment dans l’alimentation puisqu’il permet de réduire les risques de cancer et de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs ont, en effet analysé 4.279 études différentes, issues de cinq bases de données mondiales, dans le but de comparer les indicateurs de santé des différentes personnes, en fonction de leur consommation de piment.

Publicités

Si des précédentes recherches avaient montré l’effet antioxydant, anti-inflammatoire, régulateur de la glycémie du piment, grâce à sa capsaïcine (ce qui lui donne son «piquant»), cette nouvelle étude pointe «un risque significativement réduit de mourir d’une maladie cardiovasculaire ou d’un cancer» en en consommant régulièrement

Les données très éparses rendent en effet complexes les conclusions définitives à tirer concernant la dose, la régularité et le type de piment qu’il faudrait manger pour en tirer des bénéfices pour la santé.

Type de piment efficace

En tout état de cause, la mortalité totale des participants consommant du piment rouge s’élevait à 21,6 % contre 33,6 % pour ceux qui n’en consommaient pas.

L’efficacité de ce piment rouge s’expliquerait par la façon dont la capsaïcine, principale composante des piments, affecte les canaux du récepteur transitoire (TRP) du corps. En effet, l’activation du TRP vanilloïde de type 1 (TRPV1) stimule les mécanismes cellulaires contre l’obésité. Une protection entraînant une diminution du risque de maladies cardiovasculaires, métaboliques et pulmonaires.

Les piments rouges contiennent également d’autres éléments nutritifs, dont les vitamines B, la vitamine C et la vitamine pro-A, ce qui peut, en partie, expliquer son effet protecteur.

Vous qui aimez l’AKABANGA(Le petit secret)vous avez évidemment raison. Un peu de pilipili, et vous aurez plus de punch!!

By P.Protogène BUTERA