Que « les Musulmans ont le droit de tuer des Français! »

Peu après un attentat au couteau à Nice où trois personnes ont été tuées jeudi 29 octobre, dont au moins une égorgée, l’ex-Premier ministre de Malaisie, Mahathir Mohamad, a déclaré que les musulmans avaient « le droit de tuer des millions de Français« 

Celui qui fut Premier ministre de Malaisie, pays à majorité musulmane jusqu’à la chute de son gouvernement en février, a posté sur son compte Twitter ces propos incendiaires. Se référant à la décapitation, le 16 octobre, d’un enseignant français qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves, dans le cadre de son enseignement, Mahathir Mohamad a déclaré qu’il n’approuvait pas l’attentat mais que « la liberté d’expression n’incluait pas les insultes à l’égard d’autrui ».

Un passé qui ne passe pas

Alors que les manifestations anti-France continuent dans la plupart des pays musulmans, le vieux dirigeant malaisien n’a pas oublié les méfaits du passé:  « Au cours de leur histoire, les Français ont tué des millions de gens. Beaucoup étaient musulmans. Les musulmans ont le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé. »

Comme s’il voulait prévenir l’étendue d’une telle colère, l’ex-Premier ministre, âgé de 95 ans, auteur dans le passé de déclarations controversées sur les Juifs et les homosexuels, a affirmé ceci: « Quelle que soit la religion mise en cause, les gens qui sont en colère tuent.« 

Manifestants au Bangladesh

La preuve? « Puisqu’on accuse tous les musulmans et la religion des musulmans pour ce qu’une personne en colère a fait, les musulmans ont le droit de punir les Français« , a-t-il poursuivi. « Le boycott ne peut pas compenser les méfaits commis par les Français toutes ces années ». 

Le président Macron qualifié de « très primitif »

 Après la décapitation de l’enseignant français, Samuel Paty, par un jeune de 18 ans Russe tchétchène, Emmanuel Macron a promis que la France ne renoncerait pas aux caricatures, au nom de la liberté d’expression.

Mahathir Mohamad, qui a occupé à deux reprises le fauteuil de Premier ministre pendant une durée cumulée de 24 ans, a jugé que le président français Emmanuel Macron était « très primitif »

La leçon de cet ancien Premier ministre est sans équivoques: « Les Français(politiciens) devraient enseigner à leurs citoyens le respect des sentiments d’autrui. « Cette leçon est-elle tenable?

Raisons de non-religion

Le sage malaisien a détecté la cause de ce manque de respect: les Européens auraient perdu leur identité chrétienne jusqu’à brandir des raisons de dénigrer ceux qui s’en tiennent à la leur. C’est ce qu’il explique dans ce tweet suivant:

Pourtant, l’article 1 de la Constitution française du 4 octobre 1958 stipule que « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale…Elle respecte toutes les croyances »

Faudra-t-il en déduire que la caricature est ,en France, une autre forme de croyance digne de respect au même niveau que l’Islam ou autre religion? Peut-être que cela apaiserait les esprits.

Sources: europe1.fr

By Protogène BUTERA