12 mars: Pour l’indépendance de l’Ile Maurice

Seewoosagur Ramgoolam
Seewoogur Ramgoolam, « père de la Nation mauricienne »

 

Le 12 mars 1968, l’Ile Maurice devenait indépendante des Britanniques. Ce jour-là, elle a cessé d’être la colonie de la Couronne pour être la République parlementaire de Maurice avec le statut de Monarchie constitutionnelle. De ce fait, la Reine Elisabeth II demeurait le Chef de l’Etat.

C’est seulement le 12 mars 1992 que Maurice devint la République présidentielle, le président n’ayant qu’un titre honorifique. Actuellement, Madame Gurib-Fakim occupe ce poste de président dont elle est la deuxième femme sur le continent africain après Johnson Sirleaf au Liberia.

Ameenah Gurib-Fakim en juin 2015.
Ameenah Gurib Fakim, Présidente de la République de Maurice(5 juin-12 mars 2018)

Un pays multiculturel

Port-Louis, la capitale, a gardé la marque de ses colonisateurs: Néerlandais, Français et Britanniques. Les uns et les autres ont fait recours aux peuples d’origines diverses pour exploiter la canne à sucre, source et pilier de l’économie de ce pays.

Ainsi, on y trouve des Indo-mauriciens, des Créole-mauriciens(descendants des esclaves africains), des Sino-mauriciens, des Musulmans et des Franco-mauriciens. C’est donc un pays multiculturel uni par le même hymne national: Mère patrie.[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=syew8Q6r7Tc%5B/embedyt%5D

Indépendance, une grande fête!

Tourné vers l’avenir comme le regard du « père de la nation », Sir Seewoosagur Ramgoolam, Maurice est fière de son indépendance. Sa célébration est pour les Mauriciens une grande fête marquée de danses au rythme Sega(du soleil).

Résultat de recherche d'images pour
Rythme Sega

Toutes les manifestations et spectacles au visage de carnavals, expriment la beauté, la joie de vivre, la tolérance  et l’harmonie de ce peuple conscient de toutes ses potentialités.

Un bon exemple pour les autres îles?

Faisant toujours partie du Commonwealth et de la Francophonie, Maurice a une population de 1 259 838 habitants(2013). Le revenu par habitant y est parmi les plus élevés d’Afrique(19 797 $). Cela fait qu’il peut être un bon exemple pour les autres îles qui n’osent pas demander leur indépendance.

Pourquoi Mayotte, La Réunion(les deux qui ne sont pas loin de Maurice!)et Guadeloupe, Guyane, Martinique et Nouvelle-Calédonie se contenteraient de dépendre continuellement de la France Métropole? Seraient-ils des peuples incapables d’auto-détermination? Mais non!…

Wow pour la République de Maurice! Et vive l’indépendance!

Par Protogène BUTERA