Covid-19 ou réussite de la silencieuse diplomatie chinoise?

Chine et mesures de distanciation sociale

Nul n’y résiste point: le port des masques s’universalise. Longtemps portés par les Chinois à cause de la pollution de l’air des mégalopoles,les masques étaient devenus la culture de la gestion de la santé au quotidien.

Aura de la diplomatie chinoise

Dès que Coronavirus est apparu à Wuhan, cette culture a montré son efficacité, et sa valeur a valu de l’or, car l’élément principal et fondateur est devenu fédérateur: le masque. Primitivement, issu de l’art « naïf » des Africains(par opposition aux tragiques ou comiques des Grecs), il a subi les transformations industrielles devenant ainsi la marque prestigieuse.

Retour à ces masques?

Sournoisement, diplomatie médicale et commerciale a rapidement installé sa scène de concert. Et quelle est la star qui a entonné le chant de la victoire? C’est la Chine qui a bien appliqué son deuxième stratagème de l’art de la guerre: « attaquer le Wei pour secourir le Tchao »(Les 36 Stratagèmes), car « il faut savoir éviter les obstacles et profiter des vides; c’est ainsi que les situations bloquées se dénouent d’elles-mêmes. » N’est-elle pas la première à offrir son expertise à tous les continents?

Ces masques qui conquièrent le monde

Occidentaux humiliés

Désarmés, tous les Occidentaux vont se mettre à porter ces masques qui cachent tous les maquillages bigarrés ayant rendu visibles et adorables les grandes célébrités! Humiliés par les pertes de vies humaines considérables, cette situation pourra mettre fin à leurs querelles sur le voile et légitimer même le port du voile intégral standardisé Covid!

Encore que les recherches du vaccin occupent toutes les attentions et que les intentions accusatrices commencent à voir le jour sur le rôle de la Chine dans l’expansion de la terrible maladie, l’accusée est prête à utiliser son quatrième stratagème: « Attendre dispos un ennemi épuisé »(YI YI DAI LAO)

L’Afrique, maillon faible de la chaîne

Tout le monde a pitié des systèmes de santé sur ce continent. Pour essuyer leur honte, nos dirigeants vont pousser à produire gels et masques au lieu d’augmenter les produits de consommation alimentaire(lutter contre la faim et la malnutrition) et d’acheminer l’eau potable, installations sanitaires convenables ainsi que l’accès à l’électricité pour la population qui croupie dans la misère et l’obscurité(son sens plein).

Problème de l’eau en Afrique

Les magnats chinois l’ont compris: Jack Ma (d’Alibaba)va inonder l’Afrique de masques et matériels médicaux, made in CHINE!En guise de remerciement, le continent ne fera que s’endetter pour s’industrialiser(achat des machines fabriquées en Chine)et se réapproprier ce qui lui appartenait et qu’on lui revend à prix coutant. Le problème n’est pas de l’hygiène mais de l’argent et de la politique.

Sinon, ce Covid-19 aurait déjà décimé les camps de réfugiés ou déplacés de guerre(dans plusieurs pays)ainsi que les populations qui peinent à trouver l’eau et le savon!Allez leur dire d’acheter des masques!

« La rechute favorable » n’est plus une théorie.

La Chine recule(récession de 6% du PIB?), chute et se relève.Elle se relève par sa politique de l’amitié et sa diplomatie silencieuse. Grâce à Covid-19, elle a uni tous les ennemis: écologistes et climatosceptiques se sont tus…Les Etats-Unis qui, par leur politique incantatoire, s’étaient retirés de la Convention de Paris sur le Climat(COP 21), ont retrouvé le sens de la solidarité internationale.

Plus encore, et ceci est très important, la Chine aura appris à tous les pays qu’ils peuvent compter sur eux-mêmes en l’absence de ses demandes d’importation. Malheur à ceux qui n’ont pas pu profiter de l’occasion pour valoriser les matières premières et rendre leurs produits finis accessibles au pouvoir d’achat des citoyens. Après le confinement, la rue reprendra ses droits. Qu’à cela ne tienne.

By Protogène BUTERA