Boire un canon, vous me dites quoi vraiment?

Verre ou canon?

Il y a une semaine, mon voisin me donnait cette invitation: « Si on allait boire un canon le soir du 31 décembre ? »  Un réveillon, quoi!Il ne me proposait pas de la bière ni d’un quelconque vin.C’était pour aller  trinquer avec lui autour d’un bon verre de vin, parce qu’il s’appelle Sylvestre. Mais pourquoi cette expression ? Au retour, j’ai essayé de comprendre.

On utilise le mot « canon » dans de nombreuses situations : pour évoquer une chose géniale, une personne que l’on trouve physiquement à son goût… Mais dans le cas de l’expression « boire un canon », le mot « canon » se réfère à une unité de mesure utilisée pour le vin et les autres alcools. Cette pratique remonte au 16ème siècle.

À l’époque, un canon représentait 6 centilitres, soit un 1/16 de pinte. On buvait donc le vin dans des verres de 6 centilitres. Une petite quantité quand on sait qu’aujourd’hui le contenu d’un verre de vin varie entre 9 cl et 20cl, selon les types

On raconte également que cette expression fait référence à la manière de boire le vin (ou un autre alcool), d’un trait ou d’un coup de canon. Mais cette image pourrait également provenir du bruit que font les verres au moment de trinquer, similaire à celui d’un coup de canon.

Entrée dans le langage courant au 19ème siècle, l’expression a traversé les âges et perdure encore aujourd’hui. On retrouve d’ailleurs certaines variantes comme « boire un coup », celle-ci se référant également aux verres que l’on boit d’un seul trait… ou d’un seul coup !

Vous rappelez-vous ces personnes que vous avez invitées à boire un canon avec vous en fêtant la fin ou le début de l’année? Imaginez aussi celles et ceux qui ont tellement bu ensemble qu’ils n’ont pas entendu les coups de canon clôturant l’année.

Eh oui! Leur allégresse était sans pareille. Admiration de la Dive Bouteille. En partageant ainsi jusqu’au fond des choses et des connaissances, ils ont appliqué la bonne leçon de Rabbelais: « IN VINO VERITAS. »

Heureuse Année de partage 2020!

By Père Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B