News

Les Hosties sans gluten pour l’Eucharistie?


Il y a des personnes qui sont allergiques au gluten. Elles ne peuvent communier que grâce aux hosties ou aux pains sans gluten . Or,dans la lettre publiée le 15 juin 2017, la Congrégation pour le Culte divin affirme ceci:«Les hosties totalement privées de gluten sont une matière invalide pour la célébration de l’Eucharistie. » Dans ce cas, comment aider les catholiques réellement intolérants au gluten à communier au Corps du Christ? Discipline des sacrements:sur le pain et le vin pour l’Eucharistie

Un peu de réalisme!

Selon la même Congrégation, ces personnes céliaques pourront « communier seulement sous l’espèce du vin et recevoir ainsi la grâce du sacrement ». Cela est certainement  conforme au canon 925 du Code de droit canonique : « La sainte communion sera donnée sous la seule espèce du pain ou, selon les lois liturgiques, sous les deux espèces ; mais en cas de nécessité, ce pourra aussi être sous la seule espèce du vin.»

Mais le problème s’aggrave quand il y en a qui s’interdisent de tout alcool. Là aussi la réponse de ladite Congrégation est difficile à comprendre et à mettre en pratique: «Le moût c’est-à-dire le jus de raisin, frais ou conservé, dont on suspend la fermentation grâce à des procédés qui n’en altèrent pas la nature, est une matière valide pour l’Eucharistie

Si ce n’est pas le prêtre qui est atteint de céliachie, il faudra prévoir au moins deux calices: pour le vin et pour le moût. De même pour communier « sous la seule espèce du vin », le prêtre ne devra pas avoir mélangé le pain et le vin lors de la consécration qui transforme le tout en un seul Corps ou avoir un autre calice à part.

Dès que demeure le motif solide

Ce texte apporte finalement une réponse applicable selon le jugement de l’Ordinaire(Évêque): “Les Ordinaires sont compétents pour concéder, aux prêtres ou aux fidèles, la licence d’utiliser comme matière eucharistique du pain comportant une faible teneur de gluten ou du moût. Cette licence peut être concédée, de manière habituelle, tant que dure la situation qui l’a motivée.”

Afin d’éclairer la conscience des chrétiens, cette doctrine bien établie de l’Eglise catholique est à rappeler telle qu’elle est précisée dans le Missel Romain sur la communion et en prolongement du Concile de Trente:

« Avant tout, on avertira aux fidèles de ce que la foi catholique nous enseigne: même sous une seule des deux espèces,on reçoit le Christ tout entier,sans aucun manque,et le sacrement dans toute sa vérité;par suite,en ce qui concerne les fruits de la Communion,ceux qui la reçoivent sous une seule espèce ne sont privés d’aucune grâce nécessaire au salut.« 

Missel Romain n°241

Approchons-nous tous de la Table du Seigneur.Nous le reconnaissons par la fraction du pain. Dans nos mains, il devient le Pain de la vie.

By Protogène BUTERA

%d blogueurs aiment cette page :