Le Saint du jour: Prosper d’Aquitaine,protecteur d’Augustin d’Hippone

Érudit laïc,Saint Prosper a défendu la doctrine de saint Augustin qu’il a fait connaître comme Docteur de l’Église d’Occident;

Laïc érudit et rédacteur à la chancellerie pontificale de Saint Léon le Grand,Prosper naquit à Aquitaine(Limoges,France)vers les années 390.En 428,il est à Marseille où il mène une vie simple et modeste avec son épouse.Ils étaient assidus à la prière à l’abbaye Saint-Victor de Marseille.

De son vivant,il a défendu avec force la doctrine de saint Augustin sur la grâce de Dieu et le don de persévérance contre les pélagiens qui prêchaient la prééminence de la liberté et de la volonté de l’homme car pour eux, »il suffit de vouloir pour pouvoir. »

C’est grâce à l’œuvre surtout poétique de ce théologien laïc bien formé à la rhétorique,aux sciences humaines(mathématiques…)et à la philosophie que saint Augustin est connu et reconnu comme grand Docteur de l’Église d’Occident.

Tel est le saint laïc qui mourut en 463 à Rome et, de nos jours,reste le chef des disciples de Saint Augustin.Par ses propres écrits,il réussit à imposer silence à plusieurs évêques qui s’élevaient contre la pensée de son maître avec lequel il a longuement correspondu,même s’ils ne se sont jamais rencontrés.

Saint Prosper d’Aquitaine,dit aussi Prosper Tiro,est déclaré Docteur de l’Église d’Occident par le Pape Boniface VIII(1295)en même temps qu’Ambroise de Milan.Il est fêté le 25 juin comme patron des Poètes.

Méditons sur ces 2 citations retenues de lui:

« L’amitié est comme les vieux titres,la date la rend précieuse« 

Faisons en sorte, chère amie, que la vie que nous menons soit chrétienne. Rends-moi les devoirs que je dois te rendre. Veille sur celui qui doit veiller sur toi. Sois ma consolation dans mes peines. Relève-moi si je tombe, reprends-toi quand je te signale quelque faute. Qu’il ne nous suffise point d’être un seul corps, soyons aussi une seule âme(à son épouse)

By Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B