Frère Clément, inventeur de la Clémentine

Ceux qui aiment les fruits savent sans doute apprécier la belle saveur de la Clémentine sans penser nécessairement à son inventeur. Le Frère Clément, né à Oran(Algérie)a montré que le génie des clercs ne s’était pas éteint avec les derniers siècles.

En croisant mandarinier et oranger,Vital Rodier,dit Frère Clément(1839-1904) de la Congrégation du Saint Esprit, a été à l’origine de ce fruit de type agrume, à l’odeur agréable et sans pépins,différemment des oranges.

Les Clémentines diffèrent des Oranges

Histoire d’une relation amicale

Quand les orphelins de l’établissement de Misserghin ont dégusté le fuit que le Frère aimait leur présenter,ils l’ont apprécié et l’ont appelé, avec humour, « Clémentine »(Soeur!), nom que confirmera la Société d’agriculture d’Algérie(1929)en l’honneur de ce frère mort en 1904.

Riche en vitamine C(41 mg), en magnésium(11mg), en calcium(26 mg), en fibres(1,4 mg), en glucide(10,4 mg), en potassium(145 mg)…,la clémentine est un fruit abondamment consommé.

Pourtant après l’indépendance et la décolonisation de l’Algérie, personne ne se souvient du religieux-agronome; sa tombe et sa mémoire ont totalement disparu ou recouverte d’arbres,comme s’il fallait cacher le visage de cet inventeur.

Pierre tombale du Frère Clément

Seule l’histoire de la Clémentine parlera de lui jusques dans sa Commune de Chambon-sur-Dolore dans le Puy de Dôme(France) où le Bourg de Marvieille a donné naissance à cette merveille.

Par Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B