France-Libye: Les revenants de Kadhafi à l’attaque de Sarkozy

Que le Mouammar soit abattu comme un chien galeux, cela a touché profondément la majorité des Africains. Sa mort-sacrilège sera pour longtemps le poids difficile à porter sur ce continent.

L’argent de la trahison

Visite de Kadhafi à Paris.jpg
Visite de Kadhafi à Paris(2007)

Les dossiers judiciaires s’entassent et se suivent pour demêler l’utilisation de cet argent de la trahison qui a fait chuté notre Colonel Kadhafi. Le Guide s’est tromphé de chemin. Il a cru que l’argent résoud les problèmes cachés. En finançant la campagne de Sarkozy, il voulait montrer que les Européens, eux aussi, ont besoin d’être aidés.

Mais, Nicolas a découvert à temps ce guet-apens. Il a rapidement compris que celui qui parvenait à s’aliéner un président français, ferait davantage pour les présidents africains. Le risque était donc très élevé. Il fallait prouver la puissance éternelle du Vieux Continent.

A bon malin, malin et demie

La mort de Kadhafi.jpg
Assassinat du Colonel Kadhafi(2011)

Par l’atrocité de la mort du Guide, l’esprit de supériorité a pris le dessus. Mais les esprits ne sont pas calmés pour autant. De tous les temps, la trahison d’un ami est très dure à supporter.

Sous l’embargo des Etats-Unis, la Libye de Kadhafi avait trouvé en Sarkozy un ami de confiance. C’était normal de soutenir sa campagne présidentielle de 2007. En récompense, il a été reçu en grande pompe à Paris . Bon malin, il ne savait pas que Nicolas l’était aussi mieux que lui. Pourquoi avait-il signé des contrats de 10 milliards d’euros qu’il honorera pas? Cela devait se payer évidemment.

Les revenants de Kadhafi crient vengeance

La guerre de 2011, a dévoilé le vrai visage de tous les antagonistes. Les dissensions internes ont mis en surbrillance les pieds d’argile de ce Prince qui s’affichait en panafricaniste. Les raisons étaient suffisantes pour faire disparaitre l’ami si gênant et encombrant.

Par contre, les amis de Kadhafi croient encore en ses revenants. En apprenant que Sarkozy est placé en garde à vue ce mardi 20 mars, ils n’y voient qu’une habituelle mise en scène qui n’aboutira pas à grand-chose. Les revenants de ce grand-homme crieront toujours vengeance, quoi que la voie de la faiblesse.

Saif al-Islam Kadhafi
Saïf al-Islam Kadhafi(deuxième fils et candidat à la présidentielle de 2018, après sa libération de juin 2017)

Peut-être que son fils, Saïf al-Islam Kadhafi qui s’est déclaré candidat à la présidentielle de cette année 2018, dira toute la vérité et montrera au monde que le prix de la bonté ne doit pas être la méchanceté. La preuve que les Kadhafi sont vraiment les hommes de paix et d’unité.

Par Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B