Le siècle africain d’Emmanuel Macron:quelle Afrique pour la France?

Le président français est très attendu sur le sol africain.Prendra-t-il la même posture que Sarkozy jusqu’à donner des leçons adressées à une Afrique sans Histoire?Oubliera-t-il que ce continent est multiple?L' »Obama européen » va-t-il convaincre les jeunes africains que l’Europe n’est pas vraiment un Eldorado?Sa situation de « jeune président » sera-t-elle un atout pour se faire entendre?

L’Afrique,main dans la main avec l’Europe!

Ce sommet d’Abidjan sous les termes d’Union Africaine-Union Européenne doit être plus que symbolique.Si ce n’est pas un copier-coller de concepts,UA-UE, sans projets de taille en commun,ce sera vérifié par l’attitude de ce président avec ses aînés africains.

Peut-être qu’il va prendre une position plus positive sur le développement de l’Afrique et rectifier son précédent tir: »Quand des pays ont encore aujourd’hui 7 à 8 enfants par femme,vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros,vous ne stabiliserez rien »

Par ailleurs,personne ne devrait s’y tromper.Que cela soit au Burkinafaso,au Ghana ou en Côte d’Ivoire,Macron ne défendra pas les intérêts de l’Afrique avant ceux de l’Europe et de la France.Peut-il agir comme si ce continent n’avait pas de dirigeants?A eux de prouver qu’ils ne sont pas indignes!

Aide de la France à l’Afrique

Face à la concurrence chinoise,les bonnes paroles ne suffisent pas.Emmanuel Macron s’y est préparé.Il aura une bonne nouvelle à annoncer:l’aide publique au développement de la France à l’Afrique va augmenter!De 0,38% cette année(2017),elle pourra atteindre 0,55%.

A ce point,la France devancera les Etats-Unis dont l’aide publique à l’Afrique est de 0,18%. Mais elle n’a pas atteint 0,7% de contribution (des pays industrialisés)suggérée au niveau mondial.

Selon le rapport de l’ONG ONE.org, il n’y a que trois pays européens à y parvenir: Allemagne(0,70%),Suède(0,94%),Grande Bretagne(0,70%). Ce pays de Macron pourra-t-elle faire plus comme la cinquième puissance économique?

Continent pas encore décomplexé

A moins que les présidents africains ne prennent fermement conscience de l’image de l’Afrique dénaturée par la corruption,la mauvaise gouvernance et l’insécurité,nul n’en voudra à ceux qui hésitent d’y investir.

C’est ma très forte conviction.Il n’est pas aisé d’agir durablement sur ce continent à multiples contradictions(richesses naturelles et misères)et qui n’est pas encore décomplexée de la colonisation.

Aujourd’hui,ceux qui s’érigent contre « l’impérialisme français » à travers le Franc CFA,ils seront ,demain,les mêmes à exiger du président français, un discours de vérité pour sortir la jeunesse du chômage.Ils chantent l’indépendance et demandent l’aide ou l’intervention de la France.Voilà leur marche pour rompre avec l’esprit colonial.

By P.B