Zimbabwe: Robert Mugabe qui espérait mourir calmement dans son fauteuil présidentiel…

Il est sommé de démissionner. La population est vent debout. Père de l’Indépendance,Robert Mugabe,toute la Nation lui doit encore du respect?Président élu et dont le mandat s’achevait en 2018, ne croyait pas à un Coup d’État militaire dans son pays, Zimbabwe.

L’armée composée de « Camarades » de lutte contre les colons anglais,n’a pas voulu porter la lourde responsabilité d’avoir parachevé un vieillard historique.Ce serait une honte pour les Forces Armées Nationales (ZDF)de s’acharner sur un homme si affaibli mais attaché à la Nation comme la peau sur un os.Que la rue décide,c’est une autre arme de la ruse.Les militaires l’ont bien compris.

Les manifestants acclament un véhicule des forces de défense zimbabwéennes, à Harare, le 18 novembre.
Photo Le Monde: l’Armée et la population ont une même direction?

A 93 ans, le « Vieux lion » n’a rien perdu de ses dents.Patriote-Président,il ne se voit pas mourir dans un pays d’exil.Ceux qui ont accepté sa gouvernance durant 37 ans attendront quelques mois qui restent?L’Armée va-t-elle assumer le poids d’un Coup D’état qui sera considéré comme une « révolution de palais? »Et si Mugabe était d’accord de ne pas se représenter dans les prochaines élections?

Ce sont des questions que les médiateurs et la SADC devront trancher. Une issue sûre et certaine doit être trouvée pour l’honneur du pays et du Continent.C’est le tournant de l’histoire où tous les camps sortiront vainqueurs.Mais les yeux restent tournés vers celui qui a déclenché ce mouvement de colère…

General Chiwenga
Photo Herald.co.zw:Mugabe et le Chef des Armées après le discours qui a tant déçu….

Les heures qui suivent vont être cruciales.Le sort de ce « vieux président » mais lucide, par rapport à son âge,restera toujours une leçon.

By P.B

5a174ae3-e268-4fee-8ca3-5a660a14153a