Le Pape François en Égypte:Un messager de paix et de ponts

epa2434146_articoloCe pays majoritairement musulman ne compte que 0,3% de catholiques alors que les coptes orthodoxes ne sont que 10% des 92 millions d’Égyptiens.Pourtant,l’Égypte des Pharaons comporte une communauté chrétienne copte la plus ancienne de tout le Moyen-Orient.

Alors que le nombre des victimes de violences ne cessent d’augmenter dans ce pays,le Pape François y est allé en messager de paix et de ponts entre les catholiques,les orthodoxes et les musulmans.Les mesures de sécurité à son égard étaient l’indice des aspirations et des inquiétudes de tous les habitants en Egypte.

Une Egypte qui sauve

ap3960807_articoloDevant le président Al-Sissi,le pape a salué ce peuple  qui,pendant le Printemps arabe,aspirait à une Egypte où ne manquent à personne le pain,la liberté et la justice sociale.Mais surtout,une Egypte qui redevient un pont pour la paix en Orient.Il l’a rappelé dans son discours aux Autorités civiles:

Du fait de sa situation géographique, de son histoire, de son présent, du contexte géopolitique actuel, l’Égypte «est appelée à sauver cette région bien-aimée de la famine de l’amour et de la fraternité ; elle est appelée à condamner et à vaincre toute violence et tout terrorisme ; elle est appelée à donner le grain de la paix à tous les cœurs affamés de cohabitation pacifique, de travail digne, d’éducation humaine».

Dans cette Égypte, sur qui pèse tant de responsabilité, les chrétiens ont toute leur place. «Votre présence dans ce pays n’est ni nouvelle ni fortuite, mais historique et inséparable de l’histoire de l’Égypte». «Vous avez démontré et vous démontrez qu’on peut vivre ensemble, dans le respect réciproque et dans la confrontation loyale, en trouvant dans la différence une source de richesse et jamais un motif d’affrontement».

Deux papes pour une Eglise?

rv25183_articolo

Lors de cette visite,le Pape François a rencontré le Pape copte orthodoxe d’Egyte,Tawadros II.Les deux papes ont plaidé pour une Eglise unie et respectée sur cette « terre de civilisation et d’alliance » qu’est l’Egypte.C’est ce qui ressort de leur Déclaration commune:

Aujourd’hui nous, Pape François et Pape Tawadros II, en vue de satisfaire le cœur du Seigneur Jésus, ainsi que les cœurs de nos fils et filles dans la foi, nous déclarons mutuellement que, dans le même esprit et d’un même cœur, nous chercherons sincèrement à ne plus répéter le baptême qui a été administré dans nos respectives Églises pour toute personne qui souhaite rejoindre l’une ou l’autre. Nous confessons cela en obéissance aux Saintes Écritures et à la foi des trois Conciles œcuméniques célébrés à Nicée, à Constantinople et à Éphèse.
Nous demandons à Dieu notre Père de nous guider, dans le temps et par les moyens que l’Esprit Saint choisira, vers la pleine unité dans le Corps mystique du Christ.

By P.B