HAITI: Les RELIGIEUX catholiques enlevés ont été LIBERES

D’après RFI, les derniers membres du groupe de dix personnes en captivité ont été libérées ce vendredi 30 avril, a annoncé la Société des prêtres de Saint-Jacques sans préciser si une rançon avait été versée. Les ravisseurs avaient en effet réclamé un million de dollars.

Dans une note de remerciement, la congrégation des prêtres de Saint-Jacques en Haïti annonce que « leur cœur est rempli d’allégresse car ils ont retrouvé leur confrères, les religieuses et les membres de la famille du Père Jean Anel Joseph en bonne santé », rapporte notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Dans son message, la société religieuse remercie les ambassadeurs de France et des États-Unis pour, « leur apport diplomatique discret et efficace ».

Quant à Mgr Dumas, évêque de Nippes, à l’ouest de Port-au-Prince, a donné des nouvelles des otages:

Ils sont en train de se reposer, de prendre des soins et au niveau psychologique, au niveau tout simplement humain, de se retirer un peu parce que ça a été très dur 18 jours entre les mains des ravisseurs.

LeParisien a été plus précis: Libérés! Les religieux captifs depuis le 11 avril en Haïti sont désormais libres. Parmi eux : une sœur et un prêtre français. C’en est fini du calvaire pour sœur Agnès, 80 ans, et le père Michel Briand, 67 ans, ainsi que pour leurs compagnons d’infortune.

Père Michel et Sr Agnès libérés au Haïti
Libération du Père Michel Briand et Sr Agnès

Rappelons que ce kidnapping avait eu lieu à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors que les personnes se rendaient à l’installation d’un nouveau curé. La police soupçonnait un gang armé actif dans le secteur, baptisé « 400 Mawozo », d’être à l’origine de cet enlèvement. Trois des sept religieux enlevés avaient déjà été libérés il y a une semaine. 

Sauf la grâce de Dieu, rien n’augure pour l’avenir de ce pays. Depuis des années, Haïti est gangréné par l’insécurité, et les enlèvements criminels contre rançon se sont multipliés ces derniers mois à Port-au-Prince comme en province. L’emprise des gangs armés est chaque jour plus importante sur tout le territoire haïtien.

Ainsi, l’archevêque de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor tout en saluant la libération des religieux, n’a pas mâché ses mots dans un message vocal diffusé sur les réseaux sociaux: «Notre contentement sera plus grand quand on verra que l’on vivra dans un pays où les kidnappings n’existent pas. Notre contentement sera plus grand quand on vivra dans un pays où tout le monde peut circuler où il veut, quand il veut dans le respect de la loi».

Que Dieu délivre Haïti de tous ces démons!

Que les oiseaux vous rendent si heureux!

Matin ou soir, vous aimez sans doute entendre le chant des oiseaux. Pourquoi? La raison est simple: « pour vivre heureux, vivons entourés d’oiseaux », disent les chercheurs. C’est du moins ce qui ressort d’une étude allemande publiée en mars 2021 dans la revue Ecological Economics et reprise par le magazine GEO.

L’étude a été menée par des chercheurs allemands sur 26.000 Européens issus de 26 pays différents. La richesse de la faune et de la flore, mais aussi les caractéristiques naturelles des paysages ont également été pris en compte.

Une corrélation entre bonheur et diversité d’oiseaux

C’est en analysant et en croisant ces données que les chercheurs sont parvenus à établir une corrélation entre le nombre d’espèces des oiseaux et la joie des personnes interrogées. « D’après nos recherches, les Européens les plus heureux sont ceux qui peuvent profiter de nombreuses espèces d’oiseaux différentes dans leur vie quotidienne ou qui vivent dans des environnements quasi-naturels abritant de nombreuses espèces », explique Joel Methorst, post-doctorant du German Centre for Integrative Biodiversity Research (iDiv) et auteur principal de cette étude.

Une association qui n’a pas été établie avec d’autres espèces animales ou de végétaux. Cette richesse en oiseaux serait aussi bénéfique pour le bien-être qu’un apport en argent. « Nous avons examiné les données socio-économiques des individus interrogés et avons constaté, à notre grande surprise, que la diversité des oiseaux était aussi importante pour leur joie de vivre que leurs revenus », soutient la professeure Katrin Böhning-Gaese, directrice du Senckenberg Biodiversity and Climate Research Centre.

Autant de satisfaction qu’une hausse de 10% des revenus

Pour une personne présentant un salaire moyen de 1237 euros, une hausse de 10% de la richesse aviaire (soit 14 espèces environ) et une hausse de 10% des revenus apportait autant de satisfaction.

Il ne s’agit pas de la première étude établissant une corrélation entre bien-être et diversité aviaire. Une étude parue il y a quelques semaines dans la revue scientifique PNAS avance que le chant des oiseaux diminuerait le niveau de stress de 28%. Mais pour Joel Methorst, « le risque est que le bien-être humain va également souffrir d’une nature appauvrie ». « La conservation de la nature assure donc non seulement notre base matérielle pour la vie, mais constitue aussi un investissement dans notre bien-être à tous », conclut le chercheur.

A ce niveau, les citadins ont de quoi envier ceux qui vivent dans la campagne où le chant des oiseaux rythme la vie de chaque jour. Le soir, ils n’assistent pas gratuitement au concert du Rossignol, du Merle noir ou de la Grive solitaire. Et ils sont privés de la symphonie matinale dont le plaisir du beau temps est annoncé par des coucous!

By P.Protogène BUTERA

TCHAD: Le président Idriss Deby ITNO tué avant sa nouvelle prise de pouvoir!

Le maréchal président est mort les armes dans main! Quel déshonneur! Le président tchadien Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans, est mort mardi 20 avril des suites de blessures reçues au front ce week-end, a annoncé le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad. Il venait d’être réélu pour un sixième mandat avec 79,32% des voix . Voici ce que dit ce communiqué:

“Le président de la république, chef de l’État, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille. C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad. ”

Qui gouverne le Tchad?

Au risque de sombrer dans le chaos , l’un de ses fils, général quatre étoiles à 37 ans et commandant de la garde présidentielle, Mahamat Idriss Déby Itno, dirigera un conseil militaire chargé de remplacer le défunt président, a annoncé l’armée à la radio d’État.

« Un conseil militaire a été en mis en place dirigé par son fils, le général Mahamat Idriss Déby Itno », a déclaré le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de la Radio nationale. « Le conseil s’est aussitôt réuni et a promulgué la charte de transition », a-t-il ajouté.

Dans la foulée, l’armée a annoncé la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale et la mise en place d’une transition.

Celle-ci sera dirigée pour une durée de dix-huit mois par un conseil militaire, dont Mahamat Idriss Déby a pris la tête. Ce dernier, fils d’Idriss Déby Itno, est général de l’armée tchadienne et dirigeait depuis de nombreuses années la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), dont fait partie la garde présidentielle.

Qui sont ces rebelles qui ont eu la peau du Maréchal!

Les rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (Fact), que l’armée avait assuré avoir défaits dans les combats, avaient affirmé dans un communiqué que Idriss Déby avait été blessé, mais l’information n’avait pas été confirmée de source officielle.  

Tout le monde s’attendait au pire. Depuis quelques jours, le pouvoir faisait face à cette rébellion lancée le jour du scrutin présidentiel, le 11 avril. L’armée tchadienne avait affirmé, lundi, avoir tué plus de 300 rebelles, fait 150 prisonniers et perdu cinq militaires dans des combats, le pouvoir assurant que la situation était sous contrôle.

Samedi, le gouvernement avait affirmé même que l’offensive, dans les provinces du Tibesti et du Kanem, avait « pris fin ». Mais des combats avaient repris dimanche en fin d’après-midi. Et comme les militaires perdaient le terrain, le chef suprême des armée s’est senti obligé d’y aller lui-même!

Voilà que le Maréchal qui a été vainqueur du scrutin ne l’a pas été des rebelles dans cette région du Kanem. Ne sont-ils pas eux aussi Tchadiens? Vont-ils pleurer ou dire amen? Une leçon pour les présidents qui s’appuient davantage sur l’épée que sur le dialogue.

By P.Protogène BUTERA

Algérie: La FRANCE l’a pillée et rendu sa population analphabète!

Les mots sont durs: « En colonisant l’Algérie, la France a rendu sa population analphabète. » C’est ce qu’a estimé Abdelmadjid Chikhi, le directeur des Archives nationales de l’autre côté de la Méditerranée.

Cité par plusieurs médias locaux, celui qui est également conseiller pour les questions mémorielles du président algérien Abdelmadjid Tebboune a assuré qu’au début de la colonisation française, en 1830, «tous les Algériens lisaient et écrivaient». Citant, sans les nommer, «les historiens», il a expliqué que «le taux d’analphabétisme n’approchait pas les 20% de la population».

Abdelmadjid Chikhi, qui s’exprimait samedi lors d’une «Journée du savoir», organisée au centre des archives à Alger, a ensuite développé son propos. «Pendant les trente premières années de colonisation, la France avait éliminé les personnes qui lisaient et qui écrivaient. Il s’en est suivi l’ère du pillage», a-t-il déclaré

Selon Cnews.fr, ces déclarations promettent d’alimenter encore un peu plus les tensions entre Paris et Alger, nées de la remise en janvier dernier d’un rapport de l’historien Benjamin Stora à l’Elysée. Censé amorcer une «réconciliation des mémoires» entre la France et l’Algérie, celui-ci avait été froidement accueilli par Alger.

Emmanuel MACRON, pas pour la repentance

Lors d’un entretien au Figaro, dimanche 18 avril, le président français Emmanuel Macron a qualifié d »inacceptable » la déclaration du ministre algérien du Travail, Hachemi Djaaboub, qui a affirmé que la France était « l’ennemi traditionnel et éternel » des Algériens alors qu’il y a « une volonté partagée de réconciliation des mémoires entre Français et Algériens. »

En revanche, s’il reconnait l’existence de « quelques résistances  » en Algérie, il est convaincu que tout le monde n’est pas non plus d’accord en France:

« Ne vous y trompez pas, derrière le sujet franco-algérien il y a d’abord un sujet franco-français« , affirme-t-il au Figaro. « Au fond, nous n’avons pas réconcilié les mémoires fracturées ni construit un discours national homogène (…) La mémoire fracturée, c’est celle des pieds-noirs, celle des harkis, celle des appelés du contingent, celle des militaires français, celle des Algériens venus ensuite en France, celle des enfants de cette migration, celle des binationaux… ».
« Je ne suis ni dans la repentance ni dans le déni. Je crois dans une politique de la reconnaissance qui rend notre nation plus forte », ajoute-t-il.

Que sera la suite? Réconciliation sans repentance sera-t-elle complète? A scruter les différents discours qui seront tenus le jour de l’indépendance: le 5 juillet, après 132 ans de colonisation(1830-1962).

By Protogène BUTERA

Affaire SANKARA: La France déclassifie les documents-clés

Ce samedi 17 avril 2021, la France a remis aux autorités burkinabè, lors d’une brève cérémonie à Ouagadougou, un « troisième et dernier lot » de documents français déclassifiés sur l’affaire Thomas Sankara, père de la Révolution burkinabè, assassiné lors d’un coup d’État en octobre 1987.

Ce « troisième et dernier lot », constitué de « trois enveloppes scellées »  contient des « documents produits par les administrations françaises sous le régime de Sankara, pendant et après son assassinat » a indiqué l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade.

Il concerne essentiellement les archives du ministère français de l’Intérieur, en lien avec cet assassinat, a-t-il précisé.

Promesse tenue d’Emmanuel Macron?

En octobre, puis décembre 2018, la France avait déjà transmis à la justice burkinabè deux premiers lots de documents, concrétisant une promesse du président Emmanuel Macron qui avait annoncé, en 2017 à Ouagadougou, la déclassification de tous les documents français concernant l’assassinat de Thomas Sankara, président du Conseil national de la Révolution (CNR) qui a dirigé le Burkina Faso jusqu’en 1987.

Ces deux premiers lots d’une centaine de documents, comportaient « des productions issues à la fois des administrations centrales et des postes (diplomatiques, N.D.L.R.), pour l’essentiel à Ouagadougou, Abidjan, Lomé, Dakar et Alger » et « des notes d’analyses, des notes de renseignements ou des documents locaux », dont une partie était classifiée en France, a précisé M. Hallade.

« Ces documents, y compris le travail qui a été fait par le juge d’instruction du tribunal militaire du Burkina Faso, vont nous éclairer sur cette affaire », a déclaré le ministre délégué burkinabè en charge de l’Intégration africaine, Maxime Koné.

Compaoré poursuivi avec pouvoir de non-extradition

Le dossier judiciaire de l’assassinat de Sankara a été renvoyé mardi devant le tribunal militaire de Ouagadougou par la juridiction de l’instruction, après confirmation des charges contre les principaux accusés, dont l’ancien président Blaise Compaoré porté au pouvoir par le coup d’État de 1987, poursuivi pour « complicité d’assassinats » et « d’attentat à la sûreté de l’État ».

Parmi les accusés figurent également le général Gilbert Diendéré, l’un des principaux chefs de l’armée lors du putsch de 1987, devenu ensuite chef d’état-major particulier de Blaise Compaoré, ainsi que des soldats de l’ex-garde présidentielle. Le général Diendéré purge au Burkina Faso une peine de 20 ans de prison pour une tentative de coup d’État en 2015.

Arrivé au pouvoir par un coup d’État en 1983, le président Sankara a été tué par un commando le 15 octobre 1987 à 37 ans. La mort de Sankara, devenue une figure panafricaine et surnommé le « Che Africain », était un sujet tabou pendant les 27 ans de pouvoir de M. Compaoré, lui-même renversé par une insurrection populaire en 2014. L’affaire a été relancée, après la chute de M. Compaoré, par le régime de transition.

Un mandat d’arrêt a été émis par la justice burkinabée en mars 2016 contre l’ancien président, exilé en Côte d’Ivoire, pays dont il a obtenu la nationalité et d’où il ne peut donc être extradé.

LA FORÊT DE NYUNGWE ET SES RICHESSES

Au parc national de Nyungwe, les arbres sont grands et diversifiés. Du car, nous pouvons voir des arbustes à fleurs roses claires et plus foncées.

Arbres et fleurs
Ces fleurs haut perchées
Publicités

La végétation est splendide, majestueuse, dense, avec des fleurs. Je peux dire que la forêt est divine ! Mes sens sont en alerte. J’observe. Je ressens.

Mes sens sont en éveil. J’admire la beauté de la forêt primaire. Des magnifiques et majestueux arbres se dressent des profondes vallées. Les acajous, haut de 80 m cherchent la lumière.

Les arbres de la forêt de Nyungwe

La forêt de Nyungwe, qui relie les deux pays limitrophes, est répartie ainsi : 1019 km2 sur le territoire du Rwanda,
et 660 km2 sur le territoire du Burundi. Tout lire sur: https://sourireauxmillecollines.la-tendresse-de-dieu-immense-et-dense-comme-la-foret/

TCHAD: Idriss Déby, le dernier maréchal empereur d’Afrique

Né le 18 juin en 1952, Idriss Déby ITNO est devenu président du Tchad le 2 décembre 1990. Depuis cette date, il est réélu tous les 5 ans jusqu’au 11 avril 2021 où il veut entamer son 6ième mandat.

Ascension politique d’un colonel

Promu colonel en 1982 par Hissène Habré qui chassa le président Goukouni Oueddei au pouvoir, il échoua un coup d’Etat contre son mentor le 1 avril 1989 et se réfugia en Libye sous la protection du colonel Mouamar Khadafi.

En mars 1990, il quitta la Libye pour le Soudan de Bachir où il créa une rébellion, Mouvement Patriotique du Salut(MPS). Celui-ci, soutenu par les services de renseignements français, la Libye et le Soudan, chassa Hissène Habré et s’installa sur N’Djamena le 1 décembre 1990.

Du président général au Marechal

Un an après son investiture et la promulgation de la nouvelle constitution du 14 avril 1994, il est promu général des armées en 1995. Mais dix ans plus tard(2005), après avoir supprimé la limitation du mandat présidentiel(jusqu’alors limité à deux), il subit des revers de plusieurs rebelles déterminés à le renverser. Il survit toujours grâce à l’aide militaire de la France.

Meilleur allié de la France et des Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme de Boko Haram au Sahel, Idriss Début s’est révélé un stratège incontournable dans les questions de sécurité extérieure. Entre temps, le taux de pauvreté est tellement accru dans la population tchadienne que le pays occupe la 187ième place (2019)de l’indice de développement humain avant la République Centrafricaine(188)et le Niger(189).

Il est donc légitime de se poser ces questions: où est partie la manne pétrolière exploitée depuis 2003 en raison de 150 milliards de dollars pour les sociétés étrangères(Glencore)? Est-elle seulement dépensée dans les efforts de guerre pour se maintenir au pouvoir?

Pour un clan qui ne s’éteindra pas!

Fils de berger Zaghawa, le président tchadien a renforcé son clan, tant militairement qu’économiquement et compte parmi les chefs d’Etats mieux rémunérés en 2021avec un pactole de 145 millions d’euros!

Vrai musulman entouré d’une quinzaine de femmes dont il a eu plusieurs enfants, il a confié tous les postes juteux de commandement militaire et d’exploitation pétrolière à ses seuls famille et belle-famille de l’actuelle première dame, Hinda Déby Itno. L’ONG Suissaid parle de Tchad S.A!

Avec ses deux fils gradés colonels(Hassan Idriss Déby Itno, Abdelkerim Idriss Déby Itno)et 3 généraux (Mahamat Kaka Idriss Déby Itno, Zakaria Idriss Déby Itno, Adam Idriss Déby Itno), le patriarche de la république ne pouvait qu’être au-dessus de tout. C’est pourquoi le 11 aout 2020 il a été sacré Maréchal du Tchad, titre qui était disparu sur le continent avec le roi du Zaïre: Maréchal Mobutu Sese Seko!

Idriss Déby devient Maréchal du Tchad

C’est vraiment le retour des dinosaures ou des bouffons dirigeants! Il ne lui reste que de s’affubler d’empereur pour apaiser le courroux des démons de Jean-Bedel Bokassa(Centrafrique)ou d’Idi Amin Dada(Ouganda). Et d’ailleurs les termes de son uniforme le soulignent:  » …casquette avec coiffe démontable, un sabre lame forgée et un bâton de maréchal de couleur noire, modèle empire« 

Peut-être son dernier stratagème pour se faire craindre pour qu’un jour il ne soit massacré comme Mouamar el Khadafi qui était resté colonel! La suite à vérifier après les élections de ce 11 avril…

By P.Protogène BUTERA

Natalité italienne: 250 euros par enfant qui naitra!

En Italie, le planning familial ne s’oriente plus vers la réduction des naissances. Au contraire, pour faire face à la surmortalité due au Covid-19, le Sénat italien a approuvé une allocution mensuelle de 250 euros par enfant jusqu’à ses 21 ans.

C’est la somme que recevra chaque famille dans le but de booster la fécondité en baisse dans ce pays dont la politique familiale n’est pas des plus généreuses de l’Europe. Par rapport aux pays scandinaves(Suède, Norvège et Danemark), par exemple, qui dépensent 3 à 4% de leur PIB aux aides familiales, l’Italie n’en dépense que 1,5%

Des naissances en baisse

Le résultat de cette politique parcimonieuse n’est rien d’autre que la baisse vertigineuse des naissances. Ainsi en 2019, il y a eu 435000 naissances seulement alors qu’elles étaient 753000 en France pour la population dont le nombre est comparable. L’amplification du chômage des femmes ne favorisera pas la tâche dans un pays où seule une femme sur deux travaille(50%)contre 73% en Allemagne, 62% en France et 58% en Espagne.

A cela s’ajoute le vieillissement de la population dont l’âge moyen est de 45 ans et le taux de fécondité est de 1,3 enfants par femme alors que le taux de renouvellement de la population doit être de 2,1 par femme. Ces incitations à faire des enfants auront quels résultats dans ce pays où 25% sont des couples volontairement sans enfants? A moins d’ouvrir les portes aux immigrés!

Sources: FranceInfo.

By P.Protogène BUTERA

Des élèves bretons découvrent le RWANDA !!

Nous avons lancé un défi aux jeunes scolarisés au Collège l’Hermine de Plélan le Grand(Rennes) : participer à une action de solidarité afin que les plus jeunes petits rwandais puissent conforteblement aller eux aussi à l’école à la prochaine rentrée scolaire !

La Directrice et nous, comptons sur eux, sur leur motivation pour convaincre
leur familles et leurs amis ou voisins afin de participer à ce projet…
chacun y mettant sa petite « brique ». Suivez toute la dynamique sur: https://sourireauxmillecollines.wordpress.com/2021/04/03/des-eleves-bretons-decouvrent-le-rwanda/

By P.Protogène BUTERA

CYANGUGU: Ni iki Mgr Edouard SINAYOBYE azaniye abo mu KINYAGA?

Mu ijambo rye amaze kwegurirwa diyosezi ya Cyangugu no guhabwa inkoni y’ubushumba, Mgr Edouard Sinayobye, hari ibyo yasubije abibazaga icyo azaniye abakristu bo mu KINYAGA. Ese baranyuzwe? Ibyo bibazo se we yabyakiriye ate akiri mu Mvejuru? Kurikira hano uko yabyivugiye bijyanye n’intego ye(devise), « Fraternitas in Christo « :

Mgr Edouard Sinayobye(le 25 mars 2021) au Stade de RUSIZI

By P.Protogène BUTERA

CYANGUGU: Icyo Ministre GATABAZI ategereje kuri Mgr Edouard

Mu minsi mikuru y’itangwa ry’ubwepiskopi yo ku wa 25 Werurwe 2021, Ministre w’Ubutegetsi bw’Igihugu n’Imiyoborere Myiza , Bwana GATABAZI JMV, yavuze nk’uhagarariye Prezida wa Repubulika maze agaragariza umwepiskopi mushya wa Diyosezi ya Cyangugu, Mgr Edouard SINAYOBYE, icyo Leta na Guverinoma bamutegerejeho. Reka tumutege amatwi twumve neza ibyo ari byo! Ntitwibagirwe ko Cyangugu atari RUSIZI gusa ahubwo ari na NYAMASHEKE.

By P.Protogène BUTERA