HAITI: Les RELIGIEUX catholiques enlevés ont été LIBERES

D’après RFI, les derniers membres du groupe de dix personnes en captivité ont été libérées ce vendredi 30 avril, a annoncé la Société des prêtres de Saint-Jacques sans préciser si une rançon avait été versée. Les ravisseurs avaient en effet réclamé un million de dollars.

Dans une note de remerciement, la congrégation des prêtres de Saint-Jacques en Haïti annonce que « leur cœur est rempli d’allégresse car ils ont retrouvé leur confrères, les religieuses et les membres de la famille du Père Jean Anel Joseph en bonne santé », rapporte notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Dans son message, la société religieuse remercie les ambassadeurs de France et des États-Unis pour, « leur apport diplomatique discret et efficace ».

Quant à Mgr Dumas, évêque de Nippes, à l’ouest de Port-au-Prince, a donné des nouvelles des otages:

Ils sont en train de se reposer, de prendre des soins et au niveau psychologique, au niveau tout simplement humain, de se retirer un peu parce que ça a été très dur 18 jours entre les mains des ravisseurs.

LeParisien a été plus précis: Libérés! Les religieux captifs depuis le 11 avril en Haïti sont désormais libres. Parmi eux : une sœur et un prêtre français. C’en est fini du calvaire pour sœur Agnès, 80 ans, et le père Michel Briand, 67 ans, ainsi que pour leurs compagnons d’infortune.

Père Michel et Sr Agnès libérés au Haïti
Libération du Père Michel Briand et Sr Agnès

Rappelons que ce kidnapping avait eu lieu à la Croix-des-Bouquets, près de la capitale Port-au-Prince, alors que les personnes se rendaient à l’installation d’un nouveau curé. La police soupçonnait un gang armé actif dans le secteur, baptisé « 400 Mawozo », d’être à l’origine de cet enlèvement. Trois des sept religieux enlevés avaient déjà été libérés il y a une semaine. 

Sauf la grâce de Dieu, rien n’augure pour l’avenir de ce pays. Depuis des années, Haïti est gangréné par l’insécurité, et les enlèvements criminels contre rançon se sont multipliés ces derniers mois à Port-au-Prince comme en province. L’emprise des gangs armés est chaque jour plus importante sur tout le territoire haïtien.

Ainsi, l’archevêque de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor tout en saluant la libération des religieux, n’a pas mâché ses mots dans un message vocal diffusé sur les réseaux sociaux: «Notre contentement sera plus grand quand on verra que l’on vivra dans un pays où les kidnappings n’existent pas. Notre contentement sera plus grand quand on vivra dans un pays où tout le monde peut circuler où il veut, quand il veut dans le respect de la loi».

Que Dieu délivre Haïti de tous ces démons!

Haïti: 18 mai, fête du Drapeau et fête de la Nation

Première République noire du monde à avoir vaincu l’esclavagisme et la colonisation, Haïti a gardé sa fierté. Cessant d’être Saint Domingue, la plus riche colonisation française, ce beau pays a décidé d’être une Nation libre affranchie de toutes les servitudes.

En se dotant du Drapeau où le bleu et le rouge sont unis(18 mai 1803), les Haïtiens ont montré au monde que l’union fait la force. Quelques mois après, leurs aïeux n’ont pas tremblé devant la foule nombreuse de soldats et de chiens de Napoléon Bonaparte(bataille de Vertières, 18 novembre 1803).

Grâce à Jean Jacques Dessalines et Toussaint Louverture, ces braves Haïtiens ont retrouvé leurs droits d’être citoyens respectés qui ne cesseront jamais de porter leurs bonnets de liberté. C’est pourquoi le 18 mai, est la fête du Drapeau et de la Nation.

Et c’est vrai! Ayiti, « Terre des Hautes montagnes » se distinguera toujours de la République de Haïti Espagnol(République Dominicaine)en étant Haïti tout court qui a vu germer ses palmes et ses couleurs dans le Bourg d’Archaï.

De là, même pendant les crises politiques ou les catastrophes naturelles qui frappent souvent le pays, tous les citoyens chantent le même hymne: « Fière Haïti. »[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=dStt3q8ZoEg%5B/embedyt%5D

Bonne fête à tous les Haïtiens.

By Protogène BUTERA

Haïti,encore un monde qui s’effondre

Les vents soufflaient à une vitesse de 210 à 250 km/h.Ils balayaient tout à leur passage.Si la population n’a pas eu assez d’avertissements, les enfants y ont trouvé un laps de divertissement.haiti-cuba-bahamas-les-devastations-de-l-ouragan-matthew-en-images

Un pays particulièrement fragilisé

Ces coups d’ouragan ne font qu’enfoncer dans l’abime,le pays qui baignait dans la crise profonde.Tout le pouvoir était en vacance…C’était un pays fragilisé où il n’y a plus d’acteurs politiques.Les élections étaient prévues ce 9 octobre 2016.

La situation actuelle va-t-elle permettre aux politiciens de retrouver le goût de l’intérêt national avant tout?Ces élections ne vont-elles pas être reportées sine die?

L’Ouragan Matthew devient assassin

Déjà en 2010 le tremblement de terre a terriblement frappé ce pays, faisant plus de 220000 morts.L’épidémie de choléra a augmenté les pertes humaines.Quelques années plus tard,voici le même scénario destructeur.

Cet Ouragan surnommé Matthew est vraiment l’ange de la damnation.En quelques heures seulement,il a fait son entrée d’assassin.On a recensé environ 1000 morts , innombrables blessés et dégâts matériels énormes.

Un supplice de plus

Au milieu des débris de leur maison,les habitants rescapés se demandent s’ils avaient vraiment besoin de ce supplice de plus.Faudra t-il toujours recommencer à zéro?afp5859112_lanciogrande

Conscients que la solidarité internationale sera moins intense qu’en 2010,ils réfléchissent à quel Dieu se dévouer.Voyant cela de loin,notre cœur n’en souffre pas pour autant.

Certains n’hésitent pas à se demander ce que ces pauvres ont fait au Bon Dieu pour mériter malheurs sur malheurs.La réponse est dans leur bouche: absence d’institutions fortes qui ont conduit les États-Unis à évacuer 3.5 millions alors qu’ils étaient 1.3 millions haïtiens concernés.

On a entendu,sur toutes les ondes de radios et de télévisions,combien M.Obama lui même était tout autant alarmiste qu’optimiste . Qu’en était-il au Haïti?Qu’attendre d’un pays qui n’a pas de Tête(dirigeants)?De nouveau,un monde des îles s’effondre sous nos yeux.

By P.B