Masque imposé au risque de désocialisation!

Le député du Lot Aurélien Pradié, secrétaire général des Républicains a été clair ce jeudi 20 août : « Je ne me résous pas à vivre dans une société dans laquelle matin, midi et soir, partout, nos relations sociales soient coupées par le port du masque »(sur France Inter ). Et il continue: « Je pense que le masque dans l’entreprise est nécessaire, c’est une bonne chose. Dans les lieux clos, ajoute t-il , je comprends la nécessité » mais « j’ai encore un doute » sur l’efficacité du port du masque dans la rue pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Pourquoi?« Je dis simplement et sereinement : attention à ce que ces règles-là ne soient pas incohérentes et donc au final peut-être pas acceptées par les Français », avertit l’élu. « Sur la question du port du masque, on ne peut pas passer de rien à tout sans qu’il y ait une explication claire qui soit faite. »

Inquiétude grandissante

Le masque deviendra une habitude à l’école

Que son inquiétude soit grandissante, cela n’est pas étonnant: « Je pense que chacun peut mesurer que cette vie, dans laquelle on se méfie les uns des autres en permanence, n’est pas une vie durable », continue Aurélien Pradié. « Je m’inquiète des conséquences sociales. Il y a un point d’équilibre à trouver entre les mesures sanitaires et les mesures de vie sociale, c’est aussi ça une décision politique. » Que se passera-t-il pour la rentrée scolaire?

SOURCES à regarder: Masque et rentrée scolaire

By Protogène BUTERA

Auteur : protosbuyahoofr

Prêtre amateur de Philosophie politique et de Philosophie économique autant bien que du Droit de la Santé,je suis révolté par la misère de certains peuples vivant sous le seuil de la pauvreté.Ces questions me préoccupent: Pourquoi sont-ils dans cet état(de pauvreté)?Y a-t-il un moyen d'en sortir pour parvenir au bien-être atteignable?N'ont-ils pas droit au bonheur raisonnable?Mon doigt et mon regard se focaliseront sur les causes tandis que mon cœur méditera sur les actions susceptibles d'amélioration. Portant le même souci de nous informer sans polémiquer,nous ne tairons pas nos droits inaliénables ,car les devoirs s'imposent à nous.Dans cette voie,je compte sur vos commentaires et vos témoignages pour plus de lumière. P.B